Vandoorne vainqueur, Mercedes sait aussi écraser la Formule E !

Stoffel Vandoorne a remporté la deuxième course de l'E-Prix de Rome 2021, effaçant sa frustration de la veille.

Vandoorne vainqueur, Mercedes sait aussi écraser la Formule E !

Un ciel gris, une grille chamboulée par une séance de qualifications humide et une piste recelant encore quelques zones légèrement mouillées : on est loin de l'arène des jeux antiques, mais tel était le décor planté avant la deuxième course de l'E-Prix de Rome. Des conditions qui ont également incité la direction de course à prendre une décision similaire à celle de la veille, à savoir un départ donné derrière la voiture de sécurité. Une aubaine, forcément, pour le poleman surprise Nick Cassidy, débutant dans la discipline sous les couleurs de Virgin Racing.

Lire aussi :

Cette fois, il n'aura fallu qu'un tour pour libérer la meute, mais le malheureux Cassidy n'aura pas profité longtemps de son avantage, commettant une erreur en bloquant ses roues au freinage, ce qui l'aura relégué hors du top 10. Norman Nato a récupéré la tête de la course avant de baisser pavillon devant un dépassement agressif de Pascal Wehrlein, puis devant une manœuvre autoritaire de Stoffel Vandoorne. En fond de peloton, André Lotterer a été contraint d'observer une pénalité aux stands, infligée pour des changements de pièces dépassant le quota alloué.

Alors qu'il remontait dans le top 10, Cassidy a été victime d'un contact avec Oliver Rowland, plombant définitivement ses chances d'aller marquer des points importants dans cette épreuve. Mésaventure également pour Lucas di Grassi, qui s'est sorti dans le mur peu après un contact avec Sébastien Buemi, provoquant une neutralisation de la course par Full Course Yellow. Juste avant l'on avait assisté, aux jeux des activations du mode attaque, à la prise de pouvoir de Vandoorne en tête devant Wehrlein. Ce dernier s'est ensuite fait surprendre par Alexander Sims au restart.

Lucas Di Grassi a abandonné sur sortie de piste.

Lucas Di Grassi a abandonné sur sortie de piste.

La gestion des événements de la mi-course aura été parfaite pour Vandoorne, le pilote Mercedes parvenant à s'aménager jusqu'à cinq secondes d'avance sur ses poursuivants à un quart d'heure du drapeau à damier. La suite ? Les plus mauvaises langues diront que l'on a cru revivre un scénario digne d'une promenade Mercedes en Formule 1. Le fait est que Vandoorne a fait preuve d'une maîtrise idéale pour s'échapper.

Plus loin, cette deuxième course a tourné au cauchemar pour le clan Audi, avec une perte de contrôle rédhibitoire pour René Rast à moins de dix minutes de l'arrivée. Cet accident a déclenché la deuxième sortie de la voiture de sécurité. L'évacuation de la monoplace allemande prenant du temps, l'épreuve n'a pu être relancée que pour le tour final.

Profitant de son Fan Boost, Vandoorne a parfaitement résisté aux assauts de Sims, et Nato a fait de même devant Wehrlein, pensant tenir sa place sur le podium. Mais le Français a été sanctionné pour une utilisation excessive de puissance ayant mené à sa disqualification. Derrière il y a eu du grabuge dans les derniers hectomètres, avec l'accrochage entre Bird, De Vries et Rowland, tous éjectés du top 10 par le freinage trop tardif du pilote Jaguar. Mortara termine quatrième devant Günther, Evans, Da Costa, Buemi, Blomqvist et Müller.

Italy E-Prix de Rome II

partages
commentaires
Nick Cassidy, rookie en pole position à Rome !

Article précédent

Nick Cassidy, rookie en pole position à Rome !

Article suivant

Championnat - Sam Bird et Jaguar prennent le pouvoir

Championnat - Sam Bird et Jaguar prennent le pouvoir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Rome II
Catégorie Course
Auteur Basile Davoine