Venturi lance son académie avec le petit frère de Leclerc

L'écurie Venturi vient de lancer son programme de jeunes pilotes, baptisé Venturi Next Gen. Parmi ces recrues, un certain Arthur Leclerc, petit frère de Charles.

Ce sont des profils très variés que l'on retrouve au sein de cette académie. Le benjamin Louis Iglesias, pilote de karting, n'a que neuf ans. Benjamin Cartery, qui évolue dans la même discipline, en a 14. Pierre-Louis Chovet et Arthur Leclerc, âgés de 16 et 17 ans respectivement, évoluent tous deux en F4 France, alors que Dorian Boccolacci est le pilote en monoplace le plus expérimenté du programme : le vice-Champion de F4 France et de Formule Renault Eurocup court désormais en GP3 avec un certain succès.

Les trois autres jeunes pilotes Venturi ne sont, en réalité, pas si jeunes. Maxime Pain (21 ans), Kevin Leaune (29 ans) et Gaëtan Goarant (29 ans) sont trois multiples Champions du monde d'eSport et apporteront une contribution non négligeable sur le simulateur de l'écurie. Le programme inclut par ailleurs une aide à la préparation physique, et des essais en Formule E seront une option à l'avenir.

"Nous voulons aider ceux qui ont du talent et qui n’ont pas toujours eu les moyens de se lancer", déclare Gildo Pastor, président de Venturi. "Nous avons souvent donné la chance à des jeunes. Le pilote de développement de Venturi par exemple, Michael Benyahia, a seulement 17 ans. Il était pour moi logique de continuer à miser sur la jeunesse avec la création de la Venturi Next Gen."

Edoardo Mortara, Venturi Formula E Team

Charles évoque Arthur

Arthur Leclerc s'apprête à faire ses débuts en monoplace en F4 France après une carrière tronquée en karting. Nicolas Todt a récemment pris le jeune Monégasque sous son aile, via sa structure All Road Management, qui a également mené Jules Bianchi et Charles Leclerc jusqu'à la Formule 1.

"Nous n'avons jamais vraiment eu l'argent pour qu'il continue à rouler dans sa carrière, donc il a arrêté pendant quatre ans", explique Charles Leclerc à Motorsport.com au sujet de la carrière en karting de son petit frère.

"Maintenant, nous avons trouvé le budget pour l'amener en F4. Ça va être relativement dur, mais vu les essais, je pense que tout le monde a été très impressionné par le peu de temps qu'il a eu dans la voiture, il débarque d'emblée en monoplace, et je pense qu'il s'est très bien débrouillé. C'est pourquoi nous nous sommes efforcés de trouver des gens pour l'aider, et c'est génial de le voir là. Maintenant, il va devoir travailler dur pour connaître une bonne année. Mais je suis sûr qu'il a le talent pour ça, il faut juste qu'il travaille de la bonne façon et se concentre sur lui-même."

Lorsque nous lui demandons dans quelle mesure il aide son frère à se préparer pour ses débuts en F4, Leclerc répond : "Je préfère rester un peu en retrait. Je pense que c'est aussi bien qu'il apprenne soi-même, mais les erreurs que j'ai commises dans ma carrière, les petites choses pour lesquelles je peux l'aider, je l'aide toujours. Une fois qu'il est en piste et avec les ingénieurs, je préfère rester en retrait, le regarder et c'est tout. Bien sûr, si je vois quelque chose qui ne va pas du tout, je vais le voir, mais jusqu'à présent, je ne l'ai pas beaucoup aidé."

Arthur Leclerc
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E , Formula 4
Pilotes Charles Leclerc , Dorian Boccolacci
Équipes Venturi
Type d'article Actualités