Venturi face à un casse-tête pour choisir ses pilotes

Des boîtes de vitesses défectueuses ont empêché l'écurie Venturi d'effectuer le roulage prévu lors des essais de pré-saison, compromettant l'évaluation des pilotes pour son line-up 2017-18 en Formule E.

Venturi a fait rouler son pilote 2016-17 Maro Engel, son coéquipier chez Mercedes en DTM Edoardo Mortara, le pilote Super GT James Rossiter et le pilote de développement Venturi Michael Benyahia à Valence.

Rossiter a pris le volant lundi et mardi, tandis que Mortara a roulé lundi, mardi après-midi et jeudi. Le jeune Benyahia, quant à lui, est apparu mardi matin. Engel, en revanche, a dû attendre jeudi pour piloter, s'étant marié en début de semaine, mais selon les informations de Motorsport.com, il a réalisé la majeure partie des essais privés du constructeur.

Partenaire technique de Venturi, ZF a produit une toute nouvelle boîte de vitesses à deux rapports pour cette saison, et l'équipe affirme qu'elle était fiable en essais privés. Cependant, les boîtes de vitesses apportées à Valence pour les trois journées d'essais officiels ont souffert des mêmes pannes récurrentes, et il n'a pas été possible de résoudre le problème sur place.

Mortara n'a pu parcourir que 315 km, Rossiter 237, Engel 154 et Benyahia 77 pour un total combiné de 783 – moins de la moitié de ce que la plupart des équipes ont effectué.

"Je ne sais pas sur quoi ils vont baser ça, vu la situation que nous avons eue d'un point de vue technique lors des deux derniers jours", déclare James Rossiter pour Motorsport.com au sujet du choix de pilotes de Venturi. "Cela n'a été idéal pour aucun de nous, ne pas avoir deux voitures chacun, ne pas faire beaucoup de tours. C'est difficile de nous comparer dans cette optique."

Tom Dillmann a fini la saison 2016-17 chez Venturi et a cru être bien placé pour rester au sein de l'équipe jusqu'au mois dernier. Mortara a testé à Valence en marge de suggestions selon lesquelles Venturi serait utilisé par l'écurie HWA, soutenue par Mercedes, pour obtenir des informations en vue de l'arrivée de la marque allemande en Formule E pour la saison 2019-20.

Lorsque nous lui demandons si le manque de fiabilité de la voiture rend la tâche de choisir les pilotes compliquée pour l'écurie, Mortara répond : "C'est au directeur d'équipe qu'il faut le demander, pas moi – c'est lui qui va devoir choisir !"

Décision "délicate" à venir

Venturi a jusqu'au 20 octobre pour confirmer ses pilotes pour la saison 2017-18 et son directeur technique Franck Baldet a reconnu qu'il s'agissait d'une décision "délicate" à prendre.

"Nous avons tous les types de pilote", commente Baldet pour Motorsport.com. "Benyahia est un tout nouveau jeune pilote. Mortara est un excellent pilote DTM. Rossiter est un pilote rapide, mais c'est un avantage qu'il soit connu pour sa capacité à développer les voitures et les systèmes. Maro a montré l'an dernier qu'il était l'un des rookies les plus rapides. En course, à cause de la fiabilité, il n'a pas pu nous montrer son plein potentiel."

"Ce n'est pas facile. Nous devons construire avec le pilote pour transformer les points faibles ; c'est toujours facile de mettre l'accent sur les points forts."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement Essais d'octobre à Valence
Circuit Valencia
Pilotes James Rossiter , Maro Engel , Edoardo Mortara , Michael Benyahia
Équipes Venturi
Type d'article Actualités