Vergne : "Une bonne chose d'être déçu"

Frustré d'avoir manqué la victoire à New York samedi, Jean-Éric Vergne estime toutefois que c'est un bon signal en vue de la fin de saison.

Vergne : "Une bonne chose d'être déçu"

Jean-Éric Vergne avait des sentiments mitigés samedi soir après la première course du week-end disputée dans les rues de New York. Déçu de sa deuxième place, le Français estime toutefois que c'est une bonne nouvelle, confirmant son retour au premier plan après avoir connu des résultats en dents de scie durant la première partie de saison. 

Parti deuxième sur la grille de départ derrière le poleman Nick Cassidy, Vergne a conservé sa place après le départ et a bataillé contre le Néo-Zélandais pendant de nombreux tours. Alors que les écarts s'étaient resserrés en fin de course, il a tenté de prendre l'avantage sur le pilote Virgin à l'épingle du virage 10, à huit boucles de l'arrivée. Les roues des deux monoplaces se sont touchées, ce qui a profité à Maximilian Günther, tout heureux de récupérer les commandes de la course. 

L'Allemand s'est imposé tandis que Vergne est parvenu à conserver la deuxième place devant Lucas di Grassi, lui laissant tout de même un sentiment amer qui, sans le moindre doute, traduit l'ambition intacte du double champion de Formule E.  "Je suis content d'être déçu de la deuxième place", admet le pilote tricolore. "Quand on est dans cette situation, ça montre que ça n'a pas été une mauvaise journée."

Pendant son duel avec Cassidy, Vergne avait l'avantage dans la gestion de l'énergie et c'est ainsi qu'il a pu se rapprocher pour ensuite porter son attaque. Interrogé sur sa manœuvre audacieuse qui a un temps attiré l'attention de la direction de course, le pilote DS Techeetah estime qu'il se devait de tenter sa chance. 

"Comme il n'est pas facile de doubler, je devais faire quelque chose", explique-t-il. "J'avais plus d'énergie que lui, j'avais plus de rythme et il commençait à être un peu lent. Je devais y aller. Nos voitures se sont ensuite touchées un peu et je n'ai pas pu tourner. J'ai perdu une position donc c'est dommage. Mais comme je l'ai dit, c'est une bonne chose d'être déçu d'une deuxième place."

Vergne a renoué avec le podium pour la première fois depuis sa victoire à Rome au mois d'avril, sur un tracé qui selon lui convenait davantage aux caractéristiques de la DS E-Tense FE21, contrairement aux circuits plus fluides visités dernièrement comme Valence, Monaco et Puebla. 

"Je crois qu'il est juste de dire que Puebla ou Valence ne conviennent pas vraiment à notre voiture", avance-t-il. "Ce genre de circuit est évidemment mieux pour nous, ce qui est une bonne chose pour Londres [prochaine destination du calendrier]. Londres sera comme ça, très stop-and-go." 

Avant la deuxième course du week-end, ce dimanche à New York, Vergne est remonté à la troisième place du championnat avec seulement quatre points de retard sur Edoardo Mortara et Robin Frijns

Lire aussi :

partages
commentaires
Maximilian Günther croque la grosse pomme !

Article précédent

Maximilian Günther croque la grosse pomme !

Article suivant

Première ligne 100% Jaguar, Vergne tombe de haut

Première ligne 100% Jaguar, Vergne tombe de haut
Charger les commentaires