Vergne suspicieux après sa pénalité "bizarre"

partages
commentaires
Vergne suspicieux après sa pénalité "bizarre"
Par :
12 juin 2018 à 09:20

Pénalisé aux côtés de quatre autres pilotes pour une infraction sous Full Course Yellow à l'E-Prix de Zurich, Jean-Éric Vergne ne mâche pas ses mots et n'est pas loin d'évoquer un complot.

Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah, Sam Bird, DS Virgin Racing
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah, change de voiture
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah, Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing, Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Jean-Eric Vergne, Techeetah

Dix-septième sur la grille de départ de l'E-Prix de Zurich, Jean-Éric Vergne ne comprenait pas sa contre-performance en qualifications, d'autant que le rythme était au rendez-vous en essais libres comme en course.

Vergne était le plus performant du jour sur la moyenne des 30 tours les plus rapides en course et a réalisé une remontée remarquable de la 17e à la septième place... jusqu'au moment où il a été pénalisé d'un drive through pour une infraction sous Full Course Yellow, tout comme quatre pilotes qui le devançaient : son coéquipier André Lotterer, ainsi que Mitch EvansSébastien Buemi et José María López.

La conséquence a été dramatique pour Vergne qui a dû se contenter de la dixième place de la course, tandis que son principal rival au championnat, Sam Bird, est passé de la cinquième à la deuxième position grâce aux sanctions infligées à ceux qui le devançaient. Il a ainsi réduit l'écart de 40 à 23 points au championnat.

"J'ai l'impression qu'ils ont créé une règle pendant la course, parce que j'ai fait exactement la même chose qu'à absolument toutes les courses, je n'ai jamais eu de pénalité", déclare Vergne sans détour, interrogé par Motorsport.com. "Je pense que ça convient bien que j'aie une pénalité à ce moment-là et de laisser le suspense ouvert jusqu'à New York."

"C'est bizarre, on est cinq pilotes à se prendre une pénalité. On n'est pas débiles, ça fait depuis le début de l'année qu'on court dans ces voitures-là et qu'on a des Full Course Yellow, on ne s'est jamais pris une pénalité. Là, d'un seul coup, il y a cinq pilotes : quatre devant Sam Bird, et moi. C'est un peu bizarre."

Lotterer explique les pénalités

Son coéquipier André Lotterer, qui venait de chiper la deuxième place à Mitch Evans lorsque les sanctions ont été annoncées par les commissaires, accuse également le coup. Le rookie voyait là l'occasion de remporter sa première victoire en Formule E.

"Je suis très déçu parce que j'ai eu une pénalité pour une mini-infraction à la vitesse de Full Course Yellow", déplore Lotterer pour Motorsport.com. "Je me suis pris un drive through, j'étais deuxième. Je pense que je pouvais challenger Di Grassi dans le deuxième relais pour la victoire, parce que la voiture était super rapide par rapport à ma première voiture. C'est décevant d'avoir perdu le podium à cause d'une petite chose comme ça. Il y a d'autres pilotes qui ont eu des pénalités aussi. C'est super strict en Formule E, donc on ne passe pas à travers [les mailles du filet]."

Lorsque nous lui demandons d'expliquer en détail quelles sont les infractions commises par les pilotes Techeetah, l'Allemand répond : "Quand il fallait être à 50 km/h, je suis arrivé à 57 et je me suis mis à 50, mais peut-être un poil trop tard. [Vergne] a apparemment accéléré sept dixièmes de seconde trop tôt. Ce sont vraiment des mini-infractions. C'est frustrant parce qu'on travaille dur et ce sont des pénalités très sévères pour pas grand-chose."

Vergne pas inquiet pour New York

Lotterer se félicite en tout cas de ses progrès rapides dans la discipline, lui qui n'a marqué de points qu'une fois lors des six premières courses mais vient d'enregistrer quatre arrivées consécutives dans le top 10 : "Le bilan est assez positif. Quand j'ai commencé, j'étais loin, parce que je n'avais pas beaucoup d'expérience, je n'avais pas fait beaucoup d'essais. Je me suis énormément amélioré. Maintenant, je suis régulièrement devant, je suis content."

Quant à Vergne, il fait contre mauvaise fortune bon cœur et se délecte de la performance qu'il a réalisée lors de cette course : "C'est la course la plus rapide que j'aie jamais faite en Formule E. Je vais utiliser la semaine du Mans pour laisser Zurich et la frustration du mauvais week-end derrière moi et me refocaliser sur les 24 Heures. Ensuite, je vais prendre une petite semaine de vacances et me concentrer sur New York."

"Je vais surtout garder la même vitesse et la même approche que j'avais dans la course à Zurich. Même si je fais une mauvaise qualif' à New York, je pense avoir prouvé que je savais doubler et que notre voiture en course pouvait être très rapide. Je ne me fais pas de souci pour New York." C'est dans la mégalopole américaine que se jouera le titre, avec une double manche tenue à Brooklyn.

Article suivant
Championnats - Bird revient dans la course au titre !

Article précédent

Championnats - Bird revient dans la course au titre !

Article suivant

Officiel - Nicolas Prost va quitter Renault e.dams

Officiel - Nicolas Prost va quitter Renault e.dams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Zurich
Lieu Streets of Zurich
Pilotes Jean-Éric Vergne , Sam Bird , André Lotterer
Équipes Techeetah
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir toute l'actu