Vergne a remporté sa "victoire la plus dure" en Formule E

Vainqueur de l'E-Prix de Punta del Este après un duel titanesque face à Lucas Di Grassi, Jean-Éric Vergne a remporté son troisième succès en Formule E, le deuxième de la saison.

Cela n'avait rien d'aisé, puisque le Champion en titre a imposé une pression constante et a lancé plusieurs attaques infructueuses, Jean-Éric Vergne lui opposant une défense robuste pour s'imposer malgré quelques légers contacts entre les deux monoplaces.

"Remporter la course aujourd'hui, dans ces conditions, contre Lucas – l'un des meilleurs pilotes contre qui j'aie couru –, c'était vraiment dur", commente Vergne. "Je pense être capable de très bien gérer la pression, et je viens de me prouver que c'est le cas. Je ne savais pas si j'en étais capable, mais oui."

"Je n'ai pas commis la moindre erreur de toute la course et j'en suis vraiment satisfait. C'était sûrement ma victoire la plus dure [en Formule E], et celle dont je suis le plus content quant à mon pilotage, toute ma course et ce que j'en ai fait."

"Ce n'est pas facile pour nous en ce moment. J'attaque vraiment fort et parfois, les gens [de l'équipe] ne sont pas contents, mais cette victoire prouve à tout le monde que je suis très rapide. Nous avons eu des disputes au sein de l'équipe, car parfois, je pousse les gens dans leurs retranchements, mais nous sommes une écurie privée, et pour battre ces gars-là – Audi, DS, Renault – nous devons être à notre meilleur niveau. Nous avons moins de ressources pour améliorer la voiture et le groupe propulseur. Je suis content, car désormais, pour le reste de la saison, tout le monde va attaquer avec moi."

Di Grassi : "JEV a très bien défendu"

Lucas Di Grassi, quant à lui, a de bonnes raisons d'être déçu. C'est lui qui devait initialement s'élancer de la pole position, avant que son chrono de Super Pole ne soit annulé pour non-respect des limites de la piste – il a frôlé la quille située à l'intérieur de la chicane, et les commissaires avaient interdit tout contact à cet endroit.

Le pilote Audi a toutefois salué la ténacité de son adversaire, après avoir tout tenté pour lui chiper la victoire.

"C'est vraiment difficile de dépasser sur ce tracé, surtout si le gars devant ne veut que défendre", souligne Di Grassi. "Et JEV a très bien défendu, donc il y avait très peu de marge pour attaquer. Une fois, il a commis une petite erreur dans le dernier secteur, j'ai tenté quelque chose et nous nous sommes légèrement touchés. C'était super serré, mais sur un tel circuit avec des chicanes et des freinages en courbe, c'est super difficile de doubler."

"J'ai fait de mon mieux – je dois vraiment remercier Audi Sport, la voiture est super compétitive – et ce n'est pas la dernière fois que vous nous voyez nous battre pour la victoire cette saison. J'attends la seconde moitié du championnat avec hâte, nous allons gagner du terrain."

Avec cette victoire, Vergne s'est propulsé 30 points devant son plus proche rival à mi-saison, tandis que Di Grassi accuse désormais un retard de 88 longueurs.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas et Stuart Codling

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement E-Prix de Punta del Este
Circuit Streets of Punta del Este
Pilotes Lucas Di Grassi , Jean-Éric Vergne
Équipes Techeetah
Type d'article Réactions