Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
39 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
67 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
80 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
102 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
116 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
130 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
145 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
179 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
194 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
214 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
229 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
230 jours

Villeneuve : "Personne ne veut voir de courses de voitures électriques"

partages
commentaires
Villeneuve : "Personne ne veut voir de courses de voitures électriques"
Par :
27 déc. 2018 à 12:00

Jacques Villeneuve n'est pas impressionné par la Formule E et assure que la discipline laisse le paddock F1 indifférent.

Furtif participant dans le championnat de Formule E pendant la saison 2015-2016 avec l'équipe Venturi, Jacques Villeneuve ne garde pas un souvenir inaltérable de cette discipline qui passe aujourd'hui dans une nouvelle ère avec la mise en action de la monoplace de seconde génération.

Même si le championnat pose des bases qui intéressent les constructeurs automobiles en raison du message de branding que l'engagement dans une compétition tout-électrique permet de relayer, ainsi que des coûts de participation à des antipodes de ce qui se fait dans les autres championnats majeurs, le Champion du Monde de F1 pose un regard critique sur la série.

"Personne ne veut voir de courses de voitures électriques", juge-t-il ainsi dans Automobile Magazine. "La vérité, c’est que personne dans le paddock de la F1 ne sait quand les courses de Formule E se déroulent. Je ne comprends pas pourquoi ils sont tant investis là-dedans. Je pense que c’est un marché de niche. Les fans purs et durs sont les seuls à véritablement suivre cela."

La Formule E se destine en effet à des fans soit très passionnés par toute forme de sport automobile, soit à de nouveaux adhérents attirés par le côté ludique de certaines règles mises en place (ainsi que dans le format télévisé). Bien entendu, le monde des affaires et les grands constructeurs gardent aussi un œil averti sur le développement de ce qui est aujourd'hui le seul championnat électrique de monoplaces de haut niveau disposant d'un environnement FIA et de courses urbaines dans certaines des métropoles les plus en vues au monde.

Jacques Villeneuve se montre sceptique de l'excitation que peut provoquer l'électrique dans son ensemble dans un contexte de compétition.

"J’ai fait quelques courses en Formule E et j’étais content de les faire, car la technologie était intéressante. On ne peut pas néanmoins pas dire qu’on met les gaz. On appuie sur la pédale et ça avance… Mais à la fin, je ne sais pas", commente-t-il on-ne-peut-plus clairement.

Article suivant
Sainz ne craint pas la rivalité avec Norris chez McLaren

Article précédent

Sainz ne craint pas la rivalité avec Norris chez McLaren

Article suivant

Bilan 2018 - Haute pression et dépression pour Bottas

Bilan 2018 - Haute pression et dépression pour Bottas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes Jacques Villeneuve
Auteur Guillaume Navarro