Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
30 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
86 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
114 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
163 jours
C
E-Prix de Paris
17 avr.
-
17 avr.
Prochain événement dans
177 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
192 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
241 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
261 jours
C
E-Prix de Londres
25 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
276 jours

Wolff a douté que la Formule E puisse réussir

partages
commentaires
Wolff a douté que la Formule E puisse réussir
Par :
Co-auteur: Scott Mitchell
16 sept. 2019 à 17:00

Toto Wolff admet qu'il ne croyait pas initialement que la Formule E pourrait "y arriver", mais il a ensuite pris un engagement dans le championnat tout électrique en considération après avoir vu sa progression.

Après avoir initialement eu une option pour s'engager en FE en 2018-2019 et avoir laissé cette place à sa filiale HWA, Mercedes fera finalement ses débuts officiels dans le championnat lors de la prochaine saison, 2019-2020. L'équipe a été présentée mercredi au Salon de Francfort, où Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries ont été officialisés en tant que pilotes.

Lire aussi :

La saison 2019-2020 sera la sixième de la FE et Mercedes y affrontera 11 constructeurs parmi lesquels les mastodontes que sont Porsche, Audi, BMW, Jaguar, Nissan ou encore DS. Lorsque Motorsport.com lui demande s'il trouve personnellement le championnat tout électrique attrayant, Toto Wolff admet : "Initialement, je ne croyais pas que la Formule E y arriverait. Lorsque Alejandro [Agag] et Jean [Todt] ont lancé le championnat, je ne lui ai pas laissé beaucoup de chance."

"Mais ensuite, contre tout attente, le championnat a grandi. Et s'il attire Mercedes, c'est parce que c'est une start-up excitante. Tout est sujet d'électrification, de voitures électriques. Peut-être cette technologie en est-elle à ses balbutiements, mais un championnat tout électrique a un attrait en termes de marketing. Le faire en ville est quelque chose d'attrayant, et la manière dont la Formule E est présentée globalement fait qu'elle ne s'adresse pas au fan hardcore de sport auto, mais à un public plus large. Les courses ont un aspect plus festival. Tout cela mérite qu'on y regarde plus sérieusement. Et c'est ce que nous faisons."

Mercedes sera la saison prochaine le seul constructeur à être engagé à la fois en F1 et en FE, suivant en cela Renault qui avait couru en Formule E durant ses quatre premières saisons avant de quitter le championnat en 2018 pour se concentrer pleinement sur son programme en Grand Prix.

Une start-up qui peut prendre des risques

L'approche de la Formule E est d'utiliser le règlement pour contrôler la concurrence entre les équipes, afin d'encourager une compétition serrée, problème que la F1 a eu du mal à gérer ces dernières années. Pour Wolff, cela démontre que la FE a "tiré des leçons de ce qui ne fonctionnait pas dans d'autres championnats [qui] possèdent une longue histoire mais se sont de toute évidence développés sous des gouvernances compliquées".

"Nous sommes un peu les victimes de cela en Formule 1, et nous le savons", ajoute-t-il. "D'un autre côté, pour une grande organisation telle que la Formule 1, nous avons des responsabilités en termes d'héritage. Nous avons deux milliards de téléspectateurs chaque année, et peut-être que l'on ne peut alors pas être aussi spontané dans la prise de décision que lorsque l'on est une start-up. On ne peut pas prendre le risque de se tromper. Or, en Formule E, comme dans n'importe quelle autre start-up, on peut prendre des risques et tenter des choses. Vous vous ferez beaucoup critiquer, [mais] dans le pire des cas cela va diviser les opinions et faire les gros titres. Mais ce sont une responsabilité et un héritage complètement différents de ceux de la Formule 1."

Lire aussi :

Article suivant
Un ancien dirigeant de Manchester United devient PDG de la Formule E

Article précédent

Un ancien dirigeant de Manchester United devient PDG de la Formule E

Article suivant

Félix da Costa rejoint Vergne chez DS Techeetah

Félix da Costa rejoint Vergne chez DS Techeetah
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Alex Kalinauckas