Jean-Philippe Jodoin, champion 2015 en Formula Tour 1600

Âgé de 21 ans, Jean-Philippe Jodoin a été sacré champion de la série Formula Tour 1600 l’an dernier.

Jean-Philippe Jodoin, champion 2015 en Formula Tour 1600
Jean-Philippe Jodoin, Britain West
Jean-Philippe Jodoin, Britain West
Jean-Philippe Jodoin et Michael Adam

Aux commandes d’une Mygale à moteur Honda, Jodoin a magnifiquement bien géré sa saison, terminant presque toutes ses courses sur le podium. Il a aussi remporté sa première victoire dans cette catégorie devant ses partisans sur le circuit du Mont-Tremblant. Son avance au classement général était telle qu’il s’est assuré du titre lors des manches organisées sur le circuit ICAR de Mirabel les 19 et 20 septembre.

Comme la plupart des autres jeunes pilotes, Jodoin a commencé sa carrière en karting à l’âge de 12 ans en classe Honda quatre-temps. À 14 ans, il se classe premier dans cette catégorie en Coupe du Québec.

Après un passage en classe Rotax Max, Jodoin passe à l’automobile en disputant quelques courses en Formule 1600. Combinant études, travail et métier de pilote, Jodoin progresse en piste.

Une voiture française pour 2015

Pour la saison 2015, il se retrouve au volant d’une Mygale SJ14 de conception et de fabrication française, et toujours au sein de la même écurie, Britain West, basée en Ontario et dirigée par David Clubine.

En interview avec le magazine Pole Position, Jodoin confirme qu’il a dû travailler avec son ingénieur pour mettre cette monoplace au point. “La Mygale, c’est beaucoup d’ajustements de conduite en comparaison de la Van Diemen avec laquelle j’étais habitué. Par contre, c’est une voiture fiable et rapide, et on y prend vite goût”, de dire Jodoin.

Jean-Philippe Jodoin a bataillé dur durant toute la saison. Il a remporté quatre victoires, dont deux sur le tracé d’ICAR qui ont confirmé son titre. Il a terminé la saison avec un total de 976 points, soit 270 de plus que son dauphin, le vétéran Didier Schraenen.

Comme c’est le cas de plusieurs autres pilotes, l’avenir de Jodoin dépend de l’argent qu’il parviendra à trouver. Plusieurs écuries, de différentes catégories, ici et aux États-Unis, lui ont fait des propositions intéressantes, mais l’argent demeure le nerf de la guerre.

partages
commentaires
Un format révisé pour la Formula Tour 1600

Article précédent

Un format révisé pour la Formula Tour 1600

Article suivant

Oncle Jacques Villeneuve annonce (encore) sa retraite

Oncle Jacques Villeneuve annonce (encore) sa retraite
Charger les commentaires