FR 3.5 : Alexander Rossi s’impose avec panache

Suspense, dépassements, rebondissements, tous les ingrédients étaient réunis lors de cette première course de la saison en Formula Renault 3

Suspense, dépassements, rebondissements, tous les ingrédients étaient réunis lors de cette première course de la saison en Formula Renault 3.5 Series. Le Rookie Alexander Rossi (Fortec Motorsport) s’illustrait et remportait déjà sa première victoire dans la discipline. L’Américain franchissait la ligne d’arrivée devant Robert Wickens (Carlin) et Nelson Panciatici (KMP Racing). La saison s’annonce sous les meilleurs auspices !

C’est maintenant devenu une habitude, le samedi est la journée de la configuration aérodynamique light. La première séance qualificative de l’année fut palpitante, avec vingt-deux pilotes dans la même seconde. Robert Wickens s’adjugeait la première pole position de la saison, au terme d’une lutte acharnée avec Alexander Rossi. En 1’42’’901, le Canadien réalisait le meilleur tour jamais effectué en qualifications à Motorland Aragón, faisant de la Formula Renault 3.5 Series la discipline la plus rapide de ce circuit.

Robert Wickens prenait un bon envol, mais sortait trop large du premier virage. Parti de la deuxième ligne, Daniil Move en profitait. Le Russe prenait les commandes de la course devant Alexander Rossi, Robert Wickens, Kevin Korjus (Tech 1 Racing) et Albert Costa (Epic Racing). Dans le peloton, Anton Nebilitskiy (KMP Racing) s’accrochait avec Arthur Pic (Tech 1 Racing) et partait en tonneau. Les deux pilotes s’en sortaient indemnes, la voiture de sécurité entrait néanmoins en piste pour dégager les deux monoplaces endommagées.

Après quatre tours de neutralisation, le restart était donné et Daniil Move conservait sa première position devant Alexander Rossi et Robert Wickens. Alexander Rossi se faisait cependant très pressant dans les rétroviseurs de Daniil Move, tandis que Kevin Korjus sortait trop large. Le vainqueur de l’Eurocup Formula Renault 2.0 2010 se faisait déborder par Albert Costa, Nelson Panciatici puis Walter Grubmuller (P1 Motorsport).

Daniil Move résistait tant bien que mal aux attaques incessantes d’Alexander Rossi, lui-même menacé par Robert Wickens. Albert Costa, débarrassé de Kevin Korjus, en profitait pour recoller au trio de tête. L’explication entre les quatre hommes, avec Nelson Panciatici en embuscade, durait plusieurs tours. Le public retenait son souffle et au onzième tour, Alexander Rossi trouvait l’ouverture au bout de la ligne droite des stands. L’Américain pointait donc en tête, à vingt minutes de l’arrivée, devant Daniil Move, Robert Wickens et Albert Costa. Ce dernier se faisait déborder au tour suivant par un Nelson Panciatici, incisif.

Une fois en tête, Alexander Rossi s’échappait inexorablement. Derrière lui, Robert Wickens prenait finalement l’ascendant sur Daniil Move pour passer deuxième. Daniil Move perdait plusieurs positions dans la manœuvre puisque Nelson Panciatici et Albert Costa en profitaient pour le dépasser. Les quatre premiers restaient dans cet ordre jusqu’à l’arrivée. Daniil Move terminait finalement 5e, juste devant Jean-Éric Vergne (Carlin), parti de la 15e place.

Ils ont dit :


Alexander Rossi :


"Je n’ai pas pris un départ idéal, je dois travailler ce point. Après le Safety Car, j’ai attaqué à plusieurs reprises Daniil Move, mais il n’a pas fait de faute. J’ai trouvé l’ouverture dans la ligne droite des stands en me plaçant où il fallait. C’était un peu chaud avec les panneauteurs, mais je savais qu’ils allaient se pousser ! Ensuite j’ai creusé l’écart, tout a bien fonctionné. Je ne m’attendais pas forcément à gagner aussi tôt ma première course."

Robert Wickens :


"J’ai fait une erreur au départ, j’ai freiné un peu tard, je m’attendais à trouver un peu plus de grip et je suis sorti trop large. J’ai ensuite attendu mon heure derrière Daniil et Alexander. Nous étions très proches et tout pouvait arriver. C’était une course assez frustrante, car je sentais que j’avais le package pour gagner."

Nelson Panciatici :


"En partant sixième, je ne pensais pas finir sur le podium. C’est un très bon résultat. Ma collaboration avec KMP Racing débute parfaitement bien et cela confirme notre bonne prestation depuis le début du week-end."

[Communiqué de Renault F1 Sport]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Robert Wickens , Walter Grubmuller , Albert Costa , Daniil Move , Alexander Rossi , Nelson Panciatici , Arthur Pic , Kevin Korjus , Anton Nebilitskiy
Équipes Carlin
Type d'article Actualités