FR 3.5 - C'est la rentrée pour les pilotes français !

Quatre pilotes de l'Equipe de France FFSA Circuit participeront du 15 au 17 avril au premier meeting 2011 des World Series by Renault sur le circuit Motorland Aragón, en Espagne

Quatre pilotes de l'Equipe de France FFSA Circuit participeront du 15 au 17 avril au premier meeting 2011 des World Series by Renault sur le circuit Motorland Aragón, en Espagne. En Formula Renault 3.5 Series, Nathanaël Berthon et Jean-Eric Vergne poursuivent sur leur lancée de 2010 et sont rejoints par Arthur Pic, tandis que Norman Nato fait ses débuts en Eurocup Formula Renault 2.0.

Pour quatre des six pilotes de l'Equipe de France FFSA Circuits 2011, la rentrée des classes s'effectuera ce week-end de l'autre côté des Pyrénées, sur le circuit Motorland Aragón. Nathanaël Berthon, Jean-Eric Vergne, Arthur Pic et Norman Nato ont consciencieusement rempli leur cahier de vacances et franchissent les grilles de l'école World Series by Renault avec l'ambition d'être les premiers de la classe.

Champion de Formule 3 britannique en 2010, Jean-Eric Vergne est parti en éclaireur en Formula Renault 3.5 Series en fin d'année. Avec une victoire et quatre podiums (en six courses) dans sa besace, le pilote originaire de Pontoise a fait sensation. Les six journées d'essais hivernaux lui ont permis de fourbir ses armes avec l'écurie avec laquelle il a coiffé la couronne F3 de l'autre côté de la Manche, Carlin, et beaucoup d'observateurs et de compagnons de peloton lui accordent volontiers le statut de favori de l'exercice 2011, en compagnie d'une poignée d'autres pilotes expérimentés et qui ont mis tous les atouts de leur côté pour réussir, tel que le pilote F1 Daniel Ricciardo.

Nathanaël Berthon a connu un hiver doublement studieux. Engagé en GP2 Asia Series, l'Auvergnat a passé cette semaine ses examens d'entrée dans les écoles de commerce de France et de Navarre. Nathanaël se destinait à une carrière en GP2 Main Series mais a changé son fusil d'épaule après la volte-face d'une équipe avec laquelle il était en pourparlers et vient finalement enrichir le plateau des Formula Renault 3.5 Series avec l'équipe ISR. "J'avais d'autres projets mais la 3.5 est une très belle voiture et le championnat est diabolique, c'est tout sauf un pis-aller ! Il y a beaucoup de pilotes expérimentés et rapides et ce sera un gros challenge personnel," explique Nathanaël. Seule ombre au tableau du Français, un mal chronique a frappé sa monoplace durant tout l'hiver. Endémique, il s'est concentré sur le système de freinage. "{J'ai rencontré ce problème 7 jours sur 7 et ma crainte est que l'auto ne soit pas au top à Alcaniz. Personnellement, je suis confiant après mes belles piges en GP2 Asia Series et je sais que ISR a le potentiel pour assembler une voiture compétitive comme elle l'a démontré par le passé. Je suis dans une situation différente de l'année dernière car je connais la voiture et les circuits. J'ai appris de mes erreurs et j'espère appliquer les leçons de 2010 pour jouer les premiers rôles."

Pour le troisième larron de l'Equipe de France FFSA Circuit engagé en Formula Renault 3.5 Series, le défi est avant tout de se fondre dans le moule d'un championnat qui reste l'une des meilleures écoles de formation au plus haut niveau du sport automobile. Pour sa première année dans la discipline, Arthur Pic joue la carte de la continuité avec l'écurie toulousaine Tech1 Racing où il retrouvera son ancien grand rival de l'Eurocup Formula Renault 2.0, l'Estonien Kevin Korjus. "On a reparlé du bon temps de l'Eurocup !" sourit Arthur. Entre les deux hommes règne une saine émulation entretenue par deux sciences du pilotage propres à chacun. "Nos styles de pilotage sont différents et nécessitent des réglages distincts, confirme Arthur. Sur le papier, Kevin devrait être plus à son aise sur le Motorland Aragón mais mon objectif est de faire une bonne entrée en matière. Les essais hivernaux se sont globalement bien passés. Nous étions un peu en retrait au début mais nous avons commencé à être dans le coup au Paul Ricard. Je ne prétends pas me mêler à la bagarre pour la pole position ou la victoire dès le début de la saison car je pense que Jean-Eric, Ricciardo, Wickens ou Hartley s'en chargeront, mais mon ambition est de me battre dans le top 7 puis de monter sur le podium en fin de saison."

[Communiqué de la FFSA]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Daniel Ricciardo , Nathanaël Berthon , Jean-Éric Vergne , Arthur Pic , Kevin Korjus , Norman Nato
Équipes Carlin
Type d'article Actualités