Interview exclusive de François Gagneux

A l’occasion des 2 dernières journées de tests de la Formule Renault 3

A l’occasion des 2 dernières journées de tests de la Formule Renault 3.5 au Castellet et avant la première course de la saison, ToileF1 a rencontré François Gagneux, ingénieur du Team Tech 1 Racing de Simon Abadie.

Tu es ingénieur au sein du Team Tech1 Racing de Simon Abadie, quel est ton rôle exactement ?



"Je suis l'ingénieur de piste responsable de la Formule Renault 3.5 d'Arthur Pic chez Tech 1 Racing cette saison. Parallèlement au travail sur cette auto, je suis responsable de la catégorie au sein de l'équipe, ce qui complète mon travail par des tâches de logistique et de gestion du travail des mécaniciens et des stagiaires ingénieurs, ainsi que la gestion des relations avec l'organisation du championnat.


"

Comment se déroule ton week-end de course ?



"L'équipe technique s'installe sur les circuits le jeudi précédent le meeting. Les ingénieurs profitent de cette journée sans roulage pour reconnaître à pied le circuit avec les pilotes, tout en analysant une dernière fois les acquisitions de données et les vidéos des caméras embarquées des années précédentes. Deux séances d'essais libres sont organisées le vendredi, pour permettre aux pilotes de prendre leurs marques et aux ingénieurs d'affiner les réglages de l'auto. 
Le samedi, nous devons rouler obligatoirement avec une configuration aérodynamique peu chargée, dans le but de favoriser les dépassements."

"C'est un exercice intéressant pour les pilotes et les ingénieurs qui doivent adapter respectivement leur style de pilotage et leurs réglages à ces conditions. Une séance qualificative de 30 minutes a lieu le matin et son résultat définit directement la grille de départ de la course du samedi, d'une durée de 44 minutes + 1 tour. Le planning du dimanche est similaire à celui du samedi mais les équipes ont dans ce cas le choix de la configuration aérodynamique utilisée, et un pitstop avec changement de deux pneus est obligatoire durant la course, dans une fenêtre de tours donnée.


"

Et entre les courses, ton travail consiste en quoi ?



"Après chaque course, un debriefing complet concernant le travail des pilotes, ingénieurs et mécaniciens est effectué, pour sans cesse s'améliorer. Les mécaniciens révisent les autos pendant que les ingénieurs procèdent à des simulations du comportement dynamique de l'auto dans un logiciel adapté afin de passer en revue différents types de réglages pour déterminer le setup "optimal" en vue du prochain déplacement."

"L'ingénieur de piste reste en contact avec son pilote entre deux meetings pour établir les points où il doit encore s'améliorer et pour découvrir les astuces de pilotage à appliquer pour le prochain circuit.


"

La Formule Renault 3.5 est une formule monotype, peux-tu nous en dire un peu plus sur cette auto ?



"Le châssis date de 2008 et est conçu par Dallara, par ailleurs fabricant des châssis utilisés en GP2 et en IndyCar. Elle reprenait à sa sortie les lignes générales et les dimensions de la Renault F1 de 2007 mais a été simplifiée par la suite pour suivre l'évolution des règlements de la Formule 1.
Le moteur est issu d'un bloc Nissan de série et développe un peu moins de 500 chevaux. Les pneumatiques (slick et pluie) sont fournis par Michelin.
L'auto subira une importante évolution esthétique et technique l'hiver prochain pour se rapprocher davantage des performances d'une GP2.


"

Est-il possible d’intervenir d’une manière ou d’une autre sur la voiture durant la course ?



"Il n'y a pas de télémétrie entre la voiture et le stand durant une course; nous devons attendre que la voiture soit de retour au box pour télécharger et analyser les données enregistrées. Nous sommes néanmoins en contact radio avec le pilote pendant la course pour le conseiller sur le rythme à adopter et répondre à ses éventuels problèmes sur l'auto. Un pitstop, avec changement des roues avant ou arrière, est obligatoire durant la course du dimanche, ce qui nous permet d'intervenir sur le déroulement de sa course et l'aider à progresser dans la hiérarchie.


"

Quel est l’objectif du team Tech1 Racing cette saison ?


"L'équipe engage cette année deux rookies dans le championnat, Kevin Korjus et Arthur Pic, respectivement champion et troisième de l'Eurocup Formule Renault 2.0 la saison dernière. Les deux pilotes ont réalisé de bons essais de pré-saison où ils se sont montrés performants sur les runs en pneus neufs et constants durant les simulations de course. Le plateau est particulièrement relevé cette année, avec la présence de nombreux pilotes redoublant ou triplant dans la catégorie; il ne faudra donc pas s'attendre à des exploits durant les toutes premières courses mais assister à leur montée en puissance progressive au fur et à mesure de la saison."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule Renault
Pilotes Simon Abadie , Arthur Pic , Kevin Korjus
Type d'article Actualités