DTM
07 nov.
Événement terminé
C
Monza
13 nov.
Canceled
WSBK
03 oct.
Événement terminé
17 oct.
Événement terminé
WRC
08 oct.
Événement terminé
03 déc.
Shakedown dans
7 jours
WEC
14 nov.
Événement terminé
MotoGP
15 nov.
Événement terminé
22 nov.
Événement terminé
Moto3
15 nov.
Événement terminé
22 nov.
Événement terminé
Moto2
15 nov.
Événement terminé
22 nov.
Événement terminé
IndyCar FIA F2
C
Bahreïn II
04 déc.
Prochain événement dans
7 jours
Formule 1
15 nov.
Événement terminé
ELMS
11 oct.
Événement terminé
30 oct.
Événement terminé
WTCR
C
Macao
20 nov.
Canceled

FSBK-FE : De premiers titres sur le circuit de Pau-Arnos

partages
FSBK-FE : De premiers titres sur le circuit de Pau-Arnos

Sous une météo favorable, les plus rapides des pilotes français se sont affrontés à l’occasion de l’avant-dernière étape du Championnat de France Superbike organisée par le Moto Club Pau-Arnos et la FFM. Sur le Circuit de Pau-Arnos, de premiers titres ont été décernés ce week-end, sous réserve de machine conforme !

SUPERBIKE 

COURSE 1 : FORAY, À FOND JUSQU’AU BOUT

Efficace dès les premiers tours, Valentin DEBISE (Kawasaki – Dunlop) s’empare des rênes de la course devant un Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) remonté à bloc ! Kenny FORAY (BMW – Dunlop) reste aux aguets à quelques dixièmes des deux hommes de tête en 3ème position.

À 6 tours du drapeau à damier, FORAY, de plus en plus à l’aise, prend le meilleur sur GINES pour aller chercher DEBISE. Un tour plus tard, FORAY signe un nouveau record du circuit en 1’16’’751 et confisque la tête à DEBISE ! Malgré la détermination du pilote albigeois, FORAY reste devant et s’impose avec seulement 0’060 seconde d’avance sur son adversaire. GINES gère sa fin de course et complète le podium.

Le paddock relève également la performance d’Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) qui passe la course au 4ème rang et termine au pied du podium devant Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin).

Du côté des pilotes Superbike Challengers, Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) se classe 6ème au scratch et vainqueur dans sa catégorie. Auteur d’une très belle course Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli) termine 2ème.

À sa poursuite, c’est la bagarre derrière le rookie : Alan AGOGUE (Yamaha – Michelin), Johan NIGON (Suzuki LMS – Dunlop) et Clément STOLL (Suzuki – Dunlop) sont roue dans roue pour la 3ème marche du podium des Challengers. Les écarts se creusent en dernière partie de course et c’est finalement NIGON qui complète le podium devant STOLL et AGOGUE.

COURSE 2 : DEBISE PREND LES POINTS

C’est une belle surprise de la part d’Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) qui tient les rênes de la course en fin de premier tour ! Le bonheur ne durera pourtant pas longtemps pour le pilote n°89 qui voit Kenny FORAY (BMW – Dunlop) puis Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) lui faire les freins.

Après avoir résisté à Valentin DEBISE (Kawasaki – Dunlop), Axel MAURIN perd la 3ème position dans le 7ème tour au profit de l’albigeois qui fait la jonction sur le duo de tête. Alors que FORAY occupait la première position et GINES la deuxième, DEBISE accélère et passe un à un ses adversaires.  

À 7 tours, du drapeau à damier, DEBISE devance GINES et FORAY qui ont alors une explication intense pour le gain de la 2ème place. Attentif, MAURIN ne rate rien du spectacle depuis le 4ème rang.

Sur sa lancée, DEBISE poursuit son ascension vers la victoire jusqu’au drapeau à damier où il s’impose avec plus de 3 secondes d’avance sur ses poursuivants. Revanchard suite à sa 3ème place du matin, GINES fera, cette fois, fi de FORAY et se classe 2ème devant le pilote de la BMW n°78. À l’instar de la première course, Axel MAURIN termine au pied du podium devant Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin).

En Superbike Challenger, Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solutions – Pirelli), reste fidèle à la plus haute marche du podium et se paye même le luxe de terminer au 6ème rang du scratch. Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli) et Johan NIGON (Suzuki LMS – Dunlop) se classent respectivement, 2ème et 3ème après avoir terminé la course dans un mouchoir de poche avec moins d’une demi-seconde d’écart !

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : BAU VAINQUEUR

La course des 600 débute avec un superbe départ de Guillaume RAYMOND (Yamaha – Michelin) depuis la 2ème place sur la grille de départ. Aux côtés du pilote de la Yamaha n°127, le public distingue Ludovic CAUCHI (Yamaha), Stéphane FROSSARD (Yamaha), Maximilien BAU (Yamaha – Michelin) et Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli). 

Pourtant, après quelques tours, FROSSARD chute et repart quelques instants plus tard. Il redescend dans le classement mais remonte sur sa machine avec le couteau entre les dents….

Après la mi-course, c’est BAU et CAUCHI qui bataillent pour la tête sous le regard de GREGORIO au 3ème rang avec seulement une demi-seconde de retard sur ses adversaires. Le trio de pilotes Supersport Challengers creuse l’écart sur RAYMOND.

Le podium de fin de course est finalement bien composé de pilotes Challengers. Suite à un échange musclé en tête, BAU s’impose avec seulement 0’259 d’avance sur CAUCHI, 2ème et 0’316 sur GREGORIO, 3ème.

RAYMOND, quant à lui, termine au pied du podium. Plus loin, le paddock observe Corentin BRENON (Triumph) passer la ligne d’arrivée en 5ème position devant Stéphane FROSSARD qui remonte tout de même à la 6ème place après avoir bataillé avec Cédric TANGRE (Triumph – Pirelli), 7ème.

COURSE 2 : VICTOIRE POUR RAYMOND, TITRE POUR FROSSARD

La 2ème course pourrait-elle se dérouler comme la 1ère ? C’est en tout cas le chemin qu’elle emprunte dans les premiers tours pour Maximilien BAU (Yamaha – Michelin) et son jeune adversaire du matin : Ludovic CAUCHI (Yamaha). Les deux pilotes Challengers s’échangent de nombreuses passes d’armes avec Guillaume RAYMOND (Yamaha – Michelin) en début de course. Au 4ème rang, Corentin BRENON (Triumph) se montre lui aussi de plus en plus oppressant…

Déterminé, RAYMOND fait l’effort et prend l’ascendant sur CAUCHI puis BAU pour pointer en tête à la mi-course.  Pourtant, le groupe RAYMOND – CAUCHI – BAU – BRENON reste dense, les 4 pilotes roulent dans la même seconde… La joute pour la victoire s’intensifie dans les derniers tours avec BAU en chef de file. À l’entame du dernier tour, le paddock pensait que la situation resterait inchangée pour le Champion de France 2019 mais dans les dernies virages, RAYMOND, prend l’ascendant sur BAU et s’impose ! Littéralement au coude à coude avec RAYMOND et BAU, c’est BRENON qui s’adjuge la 3ème place en terminant dans le même dixième que ses adversaires. Avec moins d’une demi-seconde de retard, CAUCHI termine au pied du podium.

De son côté, Stéphane FROSSARD (Yamaha) perd des places en début de course et remonte peu à peu sur le groupe de tête mais il ne fera pas mieux que 5ème. Le résultat suffit tout de même au pilote suisse pour assurer son titre de Champion de France Supersport 600, sous réserve de moto conforme.

Derrière BAU et CAUCHI, Luca CERSOSIMO (Yamaha) se classe 11ème au scratch et complète le podium des pilotes Challengers. Moins de chance pour, Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) qui chute à la mi-course et se retrouve contraint à l’abandon.

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : CARBONNEL, SANS PROBLÈME

Grégory CARBONNEL (Yamaha – Pirelli) et Alexis BOUDIN (Yamaha – Michelin) s’élancent depuis les deux premières positions sur la grille de départ, ils sont suivis par Louis LAGRIVE (Kawasaki) et Guillaume JUCHA (Yamaha).

CARBONNEL et BOUDIN font très vite le trou sur le reste du groupe. Cependant, le pilote de la Yamaha n°10 semble encore plus à l’aise et s’extirpe des griffes de BOUDIN après quelques tours pour s’envoler vers la victoire.

Pas de changement concernant les deux protagonistes en tête, CARBONNEL termine en vainqueur devant BOUDIN. Sur la deuxième partie de course, JUCHA et LAGRIVE s’affrontent pour le gain de la 3ème place. Finalement, la balance penche en faveur de JUCHA avec moins d’une demi-seconde d’avance sur LAGRIVE.

Belle performance de Colin DRYE (Yamaha – Michelin) qui termine 5ème.

COURSE 2 : CARBONNEL DE JUSTESSE

L’après-midi, Grégory CARBONNEL (Yamaha – Pirelli) se confronte à un Alexis BOUDIN (Yamaha – Michelin) remonté à bloc ! Cette fois, la jeune recrue de la FT Racing Academy compte bien lui donner du fil à retordre. Les deux pilotes se séparent du reste du peloton pour s’échanger la place de leader au fil des tours.

Le suspense prend fin sur la ligne d’arrivée avec CARBONNEL en vainqueur. Malgré de beaux efforts et un pilotage agressif, BOUDIN termine 2ème avec seulement 0’563 de retard sur le pilote de la Yamaha n°10. 

La 3ème place est à mettre au crédit de Florent DA CUNHA (Kawasaki) qui tire son épingle du jeu suite à une discussion musclée avec Guillaume JUCHA (Yamaha), 4ème et Louis LAGRIVE (Kawasaki), 5ème.

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3

COURSE 1 : GIABBANI, SANS CONCURRENCE 

Mauvaise opération pour le deuxième pilote le plus rapide des essais, Leandro QUINTANS SANS (Beon Yamaha) cale sur la grille de départ et s’élance après le peloton. Le fait de course profite à Clément GIABBANI (Moriwaki), seul en tête devant Mathis FARGIER (KTM) et Charly MALTERRE (Moriwaki) qui se mesurent l’un à l’autre pour la 2ème marche du podium.

Sans adversaire direct, GIABBANI gère sa course et s’impose en roi. FARGIER termine 2ème après avoir remporté la bataille face à MALTERRE, 3ème.

À noter, la belle remontée de QUINTANS SANS qui se classe 4ème !

COURSE 2 : GIABBANI CONFIRME

Clément GIABBANI (Moriwaki) réitère son exploit du matin et s’installe en tête dès le début de course pour ne jamais quitter sa position. Il conclut la course en imposant sa suprématie et sans être inquiété, même par Leandro QUINTANS SANS (Beon Yamaha). Ce dernier, pourtant auteur d’une belle course, termine au second rang avec plus de 10 secondes de retard sur son prédécesseur.

Charly MALTERRE (Moriwaki) a moins de concurrence qu’en course 1 ! Son adversaire en course 1, Mathis FARGIER (KTM) semble avoir un problème technique durant la course, il réalise une contreperformance et termine dernier après un passage au stand. MALTERRE quant à lui, se classe 3ème devant Elie ROUSSELOT (Beon Yamaha).

SIDE-CAR 

COURSE 2 : DELANNOY / BIDAULT – LEGLISE / LAVOREL, SUPERBE DUEL

À l’extinction des feux, LEGLISE / LAVOREL se montre plus déterminé que jamais à bord de son F600. II enchaine de très bons chronos, poussé par un DELANNOY / BIDAULT également très rapide au 2ème rang. Seuls à bagarrer pour la victoire, les deux équipages affichent chacun à leur tour, le meilleur temps en course.

À la mi-course, on observe un changement de leader depuis les stands du Circuit de Pau-Arnos : le side n°1 relègue LEGLISE / LAVOREL au second rang. Qu’à cela ne tienne, le F600 n°33 récupère son dû dans le tour suivant ! La bataille se poursuit tenant en haleine les spectateurs jusque dans les tous derniers virages où, sur la ligne d’arrivée, pointe l’avant du side de DELANNOY / BIDAULT. LEGLISE / LAVOREL, qui n’aura pas démérité, se classe 2ème avec seulement 0’759 seconde de retard sur son adversaire.  

En 3ème position, LE BAIL / LEVEAU et son F600 conforte la 3ème place après avoir creusé l’écart sur le F2 de CHANAL / LAVOREL, premier de sa catégorie. Le F1 de LUNEAU / LUNEAU termine 5ème au scratch et second des F1 devant VINET / SERET, 3ème des F600. CHAPILLON / LAFON, au 7ème rang, complète le top 3 des F1.

Chez les F2, LEBLOND / GUIARD termine 2ème de sa catégorie et 11ème au scratch. Sur la dernière marche du podium, le local PALACOEUR / PALACOEUR savoure une 3ème place bien méritée suite à son duel face à JOLY / CHEVALIER, 4ème de la catégorie.   

FSBK-FE : Beaux chronos sous le soleil de Pau-Arnos

Article précédent

FSBK-FE : Beaux chronos sous le soleil de Pau-Arnos

Article suivant

Finale sous haute tension à Nogaro

Finale sous haute tension à Nogaro

À propos de cet article

Séries FSBK
Événement Pau-Arnos