Agag sur la façon dont Todt a aidé à assurer l'avenir du sport auto

Alors que s'achève aujourd'hui son mandat de président de la FIA, Jean Todt peut se remémorer sa contribution significative au sport automobile lors des 12 dernières années. Fondateur de la Formule E et de l'Extreme E, Alejandro Agag lui rend hommage dans une chronique exclusive.

Agag sur la façon dont Todt a aidé à assurer l'avenir du sport auto

C'est une soirée froide et pluvieuse de l'hiver 2011. À l'intérieur du petit restaurant italien de Stresa, je me retrouve assis à une petite table près du vestiaire, à partager un plat de pâtes avec Jean Todt, qui était alors président de la FIA depuis un peu plus de deux ans, et Antonio Tajani, à l'époque vice-président de la Commission européenne, en charge du portefeuille de l'industrie, qui comprend toute l'industrie automobile européenne.

La conversation bat son plein. Un dîner entre amis et, alors que nous discutons de l'avenir de l'industrie automobile, Jean sort cette phrase : "La FIA devrait créer un championnat de course entièrement électrique". Le championnat de Formule E était né, et ce n'est autre que l'idée de Jean Todt.

Deux ans plus tôt, en 2009, lorsqu'il a été élu président de la Fédération Internationale de l'Automobile, la situation du sport auto était pour le moins incertaine. La F1 avait été très proche d'une scission, avec un certain nombre d'équipes menaçant de créer une compétition alternative en dehors de la FIA, et le président sortant, Max Mosley, un homme avec de nombreux accomplissements à son actif, a été contraint de partir dans des circonstances difficiles.

Jean Todt

Jean Todt

Après 12 ans sous la direction calme et ferme de Jean, tous ceux d'entre nous qui aiment et vivent le sport automobile peuvent s'accorder sur une chose : nous avons eu de la chance d'avoir un homme comme lui à la tête de la FIA.

Il y a seulement quelques jours, la F1 a mis un terme de façon épique à ce qui a été l'une des meilleures saisons de son histoire. Un nouveau plafond budgétaire a été introduit, ainsi que de nouveaux Accords Concorde qui ont donné au pinacle du sport automobile une voie claire vers l'avenir.

Le championnat ABB FIA Formule E a débuté en 2014 et a déjà organisé sept saisons de courses électriques, devenant une compétition forte et dynamique, avec des E-Prix au cœur des villes du monde entier. D'autres compétitions comme le Championnat du monde des Rallyes, avec un nouveau promoteur fort, ou le karting, vont également bon train, en s'adaptant au nouveau paysage mondial.

Jean Todt

Jean Todt

J'ai eu la chance d'assister à nombre de ces réalisations, certaines à distance, d'autres en première ligne, comme c'est le cas de la Formule E, où j'ai eu l'opportunité de travailler main dans la main avec Jean à la création de notre nouveau championnat. Il y a de nombreux moments où le rôle du président a été déterminant pour notre succès, et il faudrait un livre entier pour les décrire tous mais, à titre d'exemple, lorsque nous avons lancé le premier modèle de la voiture, au Salon de l'Automobile de Francfort en 2013, la seule façon pour Jean Todt d'être présent était de se lever à 4 heures du matin et de conduire pendant six heures pour assister à l'événement : il était là.

Son obsession pour la sécurité des pilotes a été l'un des meilleurs exemples de véritable leadership que j'aie jamais vu. Beaucoup étaient contre l'introduction du Halo, et à un moment donné, je me suis même demandé si c'était une bonne idée. Mais la détermination de Jean n'a jamais faibli. Aujourd'hui, quelques vies ont été sauvées grâce à cette décision.

La sécurité routière, son autre passion, l'a amené à parcourir inlassablement le monde pour promouvoir des pratiques de conduite plus sûres, et à user de son influence en tant que président de la FIA et envoyé spécial des Nations unies pour la sécurité routière, afin de sauver des vies sur la route.

Alejandro Agag

Alejandro Agag

Quant à moi, que dire. Jean Todt m'a fait confiance et m'a donné ma chance, celle de devenir le promoteur de la Formule E. Au fil des ans, il a toujours été là pour moi. Accompagné de sa formidable compagne Michelle Yeoh, et de son fils, mon cher ami Nico, sa famille et lui sont un pilier personnel pour moi. Un exemple de travail acharné, d'honnêteté et de détermination. Je lui adresse ma profonde et éternelle gratitude, ainsi qu'à tout ce qu'il a fait et continuera de faire pour notre amour commun : le sport automobile.

partages
commentaires
Mohammed Ben Sulayem élu président de la FIA
Article précédent

Mohammed Ben Sulayem élu président de la FIA

Article suivant

Le Mans Virtual Series par Motorsport Games : quatrième manche ce week-end

Le Mans Virtual Series par Motorsport Games : quatrième manche ce week-end
Charger les commentaires