Que font les pilotes indiens en 2015 ?

Il n'y a peut-être plus de Grand Prix d'Inde ou de pilote indien en Formule 1, mais il reste plein d'Indiens en action partout dans le monde en 2015.

Nous commençons avec leur vétéran : Narain Karthikeyan, ancien pilote Jordan et HRT, qui courait l'an dernier dans la série monoplace japonaise Super Formula. Pour cette nouvelle saison, il est passé de Lenovo Team Impul à Docomo Team Dandelion Racing. Le changement d'équipe semble lui avoir été bénéfique, puisque l'Indien est monté sur le podium de la première course de la saison, à Suzuka.

Le seul autre ancien pilote de F1 indien, Karun Chandhok, continue sa campagne en Formule E avec Mahindra Racing. En plus de cela, Chandhok va disputer les 24 Heures du Mans au mois de juin avec l'équipe irlandaise Murphy Prototypes, dans la catégorie LMP2.

Les autres vétérans

Spécialiste des voitures de sport, Aditya Patel court cette saison en Audi R8 LMS Cup, discipline qui se rend principalement sur des circuits asiatiques tels que la Chine, la Malaisie, la Corée et le Japon. C'est un nouveau défi pour Patel, qui a déjà couru en ADAC GT Masters et en International GT Masters. Il est déjà monté sur le podium lors de la première course de la saison.

Pilote de rallye émérite, Gaurav Gill court dans le Championnat de rallyes Asie-Pacifique depuis 2007. Il y a fait ses débuts au volant d'une Mitsubishi Lancer, mais pilote désormais une Skoda Fabia pour Team MRF. Il a remporté le championnat en 2013, puis a fini troisième en 2014, et vise le titre à nouveau cette année.

De la monoplace aux voitures de sport, Armaan Ebrahim est passé partout. L'an dernier, il courait en Blancpain Sprint Series, et cette année, il courra en Lamborghini Super Trofeo Asia, discipline dont la saison débutera en juin, pour l'équipe Sri Lankan Dilango Racing.

Prashanth Tharani, quant à lui, court en 24 Hours Series avec Zest Racecar Engineering. Il a déjà couru la première manche, tenue au Mugello en mars, et pourrait également faire ses débuts dans le SEAT Supercopa Championship.

Les jeunes loups

Propriétaire de Force India, Vijay Mallya se voit souvent demander pourquoi il n'y a pas de pilote indien au volant de ses F1, ce à quoi il a répondu en fondant la Sahara Force India Academy, dont le pilote Jehan Daruvala n'a pas déçu du tout.

Après de nombreux succès en karting, Jehan a fait ses débuts en monoplace en Formule Renault 2.0 NEC et a fait bonne impression. Il court dans la discipline cette saison avec Fortec Motorsport, ainsi qu'en FR2.0 Alps.

On retrouve deux étoiles montantes de l'Inde en F3 Europe avec notamment Arjun Maini, vice-champion de BRDC F4 2014, qui court pour Van Amersfoort Racing. Maini est actuellement douzième du championnat avec vingt-deux points. On retrouve également dans la discipline Mahaveer Raghunathan, en provenance de F4 Italie, qui court pour Motopark, mais son début de saison est difficile : un meilleur résultat de 24e à Hockenheim et une non-qualification pour les trois courses de Pau.

Un autre jeune loup, Tarun Reddy, court au Royaume-Uni en MSA Formula pour Double R Racing, tout comme Ameya Vaidyanathan pour Joe Tandy Racing.

Karthik Tharani, le petit frère de Prasanth, va rester dans le championnat de MRF Formula 1600, où il est premier du classement. Il courra aussi en JK Formule BMW et fera équipe avec son frère pour les 12 Heures de Brno.

Le dernier groupe de jeunes pilotes comprend Akhil Rabindra, qui court pour Douglas Motorsport en BRDC F4, et Vaidyanathan, déjà cité ci-dessus pour son engagement en MSA Formula, qui est chez Hillspeed en BRDC F4.

On s'attend à voir Parth Ghorpade en F3 Espagne et des pilotes comme Advait Deodhar et Raj Bharath rester en Inde en parallèle de leur recherche d'opportunités en Europe ; Advait est actuellement à Munich avec la BMW Driving Academy.

A propos de cet article
Séries General
Pilotes Narain Karthikeyan , Karun Chandhok , Armaan Ebrahim , Aditya Patel , Gaurav Gill , Jehan Daruvala , Prashanth Tharani , Tarun Reddy , Arjun Maini
Type d'article Contenu spécial
Tags chandhok, inde, karthikeyan