Deux titres en deux week-ends pour Cyril Raymond

partages
commentaires
Deux titres en deux week-ends pour Cyril Raymond
Par : Jean-Philippe Vennin
11 sept. 2017 à 06:58

Après avoir coiffé la couronne mondiale en RX2 la semaine précédente à Lohéac, le Varois a inscrit son nom la nuit dernière au palmarès du pendant américain de la catégorie, remportant le titre Supercar Lites en Global Rallycross Championship.

Cyril Raymond
Cyril Raymond, Olsbergs MSE, RX2
Podium : le vainqueur Cyril Raymond, le deuxième Tanner Whitten, le troisième Dan Rooke
Cyril Raymond
Cyril Raymond, Olsbergs MSE, RX2
Cyril Raymond
Cyril Raymond
Cyril Raymond

Vainqueur de cinq finales sur six en Championnat du monde et titré pour la seconde fois consécutive dans le RX2 anciennement appelé RX Lites, le dimanche précédent en Bretagne, Cyril Raymond a réalisé en parallèle un parcours quasi sans faute en Amérique du Nord, ne terminant jamais au-delà de la deuxième place en demi-finale comme en finale. Après quatre succès (deux en Nouvelle-Angleterre, deux au Canada) et trois places de dauphin (à Memphis, Louisville et Indianapolis) sur les sept premières finales de la saison, une victoire et une deuxième place lors des deux manches de la “double affiche” de Seattle, ce week-end, lui ont valu de remporter également le championnat américain, antichambre là-bas aussi de la catégorie reine Supercar.

Âgé de 24 ans, Raymond fait partie de la prestigieuse équipe suédoise Olsbergs MSE depuis la saison dernière. Avec elle, il compte donc trois titres en autant de championnats disputés, venus s'ajouter à deux autres obtenus auparavant au niveau national. Une belle moisson pour un pilote qui ne s'est tourné vers le rallycross qu'en 2013, après des débuts en karting puis monoplace.

"Ça a vraiment été le tremplin, c'est vraiment la discipline qui me convient le plus, où je me sens à l'aise, je me sens moi-même, j'arrive à faire vivre en entier mon pilotage", déclarait-il au micro de France Télévisions à Lohéac. "Et ça se ressent, parce que les résultats sont là."

 

L'étape suivante est forcément la catégorie Supercar à laquelle il s'est déjà frotté en Championnat de France en 2015, puis il y a un an lors de la manche d'Estering en World RX, sur une Ford Fiesta d'Olsbergs. Reste à savoir où le Varois, qui a conservé jusque-là son emploi d'instructeur de pilotage au circuit Paul Ricard, évoluera la saison prochaine.

En effet, Olsbergs n'est présente à l'heure actuelle que dans le championnat d'outre-Atlantique avec des Honda Civic officielles. La rumeur d'un retour dans les rangs du World RX, où elle a remporté le titre par équipes en 2014, a couru ces dernières semaines mais n'a pas été confirmée. Raymond, quant à lui, intéresse forcément plusieurs autres structures et constructeurs. Affaire à suivre.

Prochain article Global Rallycross
Speed "ravi et soulagé" après son troisième titre

Previous article

Speed "ravi et soulagé" après son troisième titre

Next article

Button a "beaucoup à apprendre" en rallycross

Button a "beaucoup à apprendre" en rallycross

À propos de cet article

Séries Global Rallycross
Pilotes Cyril Raymond
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités