2015 - Quels pilotes pour le titre ? (2/2)

Ce sont 24 pilotes qui vont aborder la saison 2015 de GP3 Series, ce weekend à Barcelone. Motorsport.com passe le plateau à la loupe et dévoile l'identité des pilotes à surveiller cette année !

Les favoris

Parmi les probables hommes forts se trouve bien évidemment le pilote français Esteban Ocon, désormais soutenu par Mercedes, qui fait ses débuts dans la discipline après avoir remporté de façon convaincante le titre de F3 Europe.

Antonio Fuoco pourrait également jouer le titre. Faisant partie du programme de jeunes pilotes Ferrari, le pilote italien s'est, lui aussi, illustré en F3 Europe l'an dernier, se classant cinquième du championnat avec deux victoires et de nombreux podiums pour ce qui n'était que sa deuxième saison en monoplace.

Deux redoublants seront aussi attendus au tournant. Ce sera le cas de Marvin Kirchhöfer. Champion d'ADAC Formel Masters en 2012 puis de F3 allemande en 2013, le pilote d'outre-Rhin était logiquement attendu comme un homme fort de la dernière campagne de GP3 Series, d'autant qu'il courait pour une écurie ART qui avait remporté les quatre dernières couronnes des équipes.

Malgré une certaine régularité aux avant-postes, Kirchhöfer n'a toutefois pas été capable de contrer la domination de Lynn et Carlin, et rempile avec l'écurie française pour obtenir ce fameux titre.

Parmi les hommes forts de la saison 2014, Jimmy Eriksson est un autre redoublant. Fer de lance de Koiranen, le Suédois a parfois été dominateur mais a manqué de régularité. Lui aussi a choisi de rester dans la même équipe pour obtenir le titre.

Les nombreux outsiders

Emil Bernstorff, cinquième du championnat 2014, redouble également en GP3 mais ne courra pas pour Carlin à nouveau : il sera chez Arden International. Cela paraît être une mauvaise opération au vu de la hiérarchie des essais de pré-saison : Carlin demeure une écurie de pointe alors qu'Arden est apparu en grande difficulté.

À l'inverse, Jann Mardenborough était chez Arden l'an dernier mais courra pour Carlin en 2015 après une première saison assez convaincante dans la discipline.

Certains pilotes devraient profiter de leur expérience dans la discipline pour obtenir de meilleurs résultats que par le passé, par exemple Alex Fontana qui a disputé son premier meeting de GP3 en 2011 et qui a couru deux saisons complètes dans cette compétition. Au sein de la compétitive écurie ART, Fontana n'est pas parvenu à obtenir les résultats escomptés l'an dernier et courra cette année pour Status GP.

Kevin Ceccon semble parti pour disputer sa deuxième saison complète en GP3, lui qui y dispute généralement des demi-campagnes, ainsi qu'en GP2, faute de budget. Cependant, Arden International n'a pas montré un rythme foudroyant en essais de pré-saison, et il ne semble pas que Ceccon, qui n'est pourtant pas lent, puisse y faire grand-chose.

On n'évoquera pas le cas de Pål Varhaug (Jenzer) qui avait remporté la première course de l'histoire de la discipline en 2010. D'autres pilotes assez expérimentés entament leur première saison dans la discipline, à l'image de Luca Ghiotto et d'Óscar Tunjo, tous deux recrutés par Trident, qui ont couru en Formule Renault 3.5 l'an dernier.

Mathéo Tuscher, quant à lui, a effectué un retour en monoplace réussi avec Jenzer l'an dernier après une saison quasi-vierge de course auto en 2013 car sa deuxième place au championnat 2012 de F2 le rendait inéligible à la FR2.0. Le pilote et l'écurie suisses prolongent leur collaboration cette année et Tuscher pourrait bien jouer les premiers rôles.

D'autres pilotes arrivent en provenance des catégories inférieurs avec ambition. Seb Morris effectue une ascension discrète mais sûre en formules de promotion en ayant fini sur le podium des championnats de Formule Renault BARC, Formule 4 BRDC et Formule Renault 2.0 NEC lors des trois dernières saisons, et pourrait donc s'illustrer cette année avec Status, peu après avoir perdu le soutien éphémère de Caterham F1.

Matt Parry aura beaucoup à prouver en 2015. Il y a un an, le Gallois était sur une pente ascendante : champion InterSteps 2012, champion FR2.0 NEC en 2013, vainqueur de l'Autosport McLaren BRDC Award et soutenu par Caterham F1 depuis 2011. Parry a toutefois rencontré des difficultés en passant en Eurocup FR2.0 et n'a pu faire mieux que onzième du championnat.

La faillite de Caterham signifie que lui aussi a perdu son principal soutien, mais il semble que Parry ait pu trouver les soutiens nécessaires pour financer une campagne en GP3 avec Koiranen. À lui de prouver que le potentiel montré jusqu'en 2013 ne s'est pas évaporé.

Enfin, pourrait-on attendre une belle surprise de la part du jeune Álex Palou ? Âgé de dix-huit ans, le jeune Espagnol a fini troisième d'Euroformula Open pour sa première saison en monoplace et a signé le meilleur temps des tests de Valence au volant de sa Campos.

Mélange d'expérience, de talent et d'ambition : la saison 2015 de GP3 Series s'annonce fort passionnante !

A propos de cet article
Séries GP3
Pilotes Pal Varhaug , Jimmy Eriksson , Alex Fontana , Oscar Tunjo , Emil Bernstorff , Kevin Ceccon , Jann Mardenborough , Matheo Tuscher , Seb Morris , Esteban Ocon , Marvin Kirchhofer , Antonio Fuoco , Matt Parry , Luca Ghiotto , Alex Palou
Type d'article Contenu spécial
Tags pilotes, presentation, saison, titre