DAMS quitte le GP3 Series pour 2018

L'écurie DAMS va quitter le GP3 Series à la fin de la saison, après seulement deux campagnes dans la discipline.

DAMS est actuellement engagé en Formule E (en partenariat avec Renault), en Formule 2 et en GP3, et va donc quitter le troisième échelon de la pyramide des monoplaces pour donner la priorité à ses autres projets.

Alors que la monoplace GP3/16 va être conservée pour une troisième et ultime saison l'an prochain, DAMS va pouvoir céder ces voitures à l'équipe MP Motorsport, qui débutera donc dans cette compétition en 2018.

"MP Motorsport va reprendre notre inscription et nous arrêtons le GP3, principalement parce que c'était trop tendu entre la F2, le GP3 et la Formule E", déclare François Sicard, directeur général de DAMS, pour Motorsport.com.

"En Formule E nous faisons les courses, mais nous avons aussi une équipe de développement pour Renault. Renault se renforce pour développer en Formule E et nous a demandé de devenir plus forts également. L'idée est donc d'être concentré sur la F2 et la Formule E seulement, et de renforcer le staff en Formule E, en particulier le développement et l'équipe de course."

Une œuvre inachevée

Écurie au palmarès bien fourni, DAMS n'a connu que peu de succès lors de ses deux saisons en GP3. Jake Hughes a signé les deux seules victoires du team la saison passée avec la huitième place du championnat, ses coéquipiers rencontrant moins de réussite, et cette année, DAMS occupe la dernière place du classement général, étant la seule équipe à n'avoir obtenu aucun podium.

Forcément, François Sicard est déçu de dire adieu à cette catégorie sans être parvenu à y rencontrer le succès : "Par le passé, chez DAMS, nous nous sommes habitués à gagner dans chaque catégorie où nous sommes allés. En GP3, nous avons gagné des courses, nous avons fait des podiums et des poles, mais nous voulions avoir de meilleurs résultats au championnat, donc c'est comme s'il y avait quelque chose qui n'est pas complètement fini."

"C'est la vie, mais nous aurions préféré finir comme nous l'avons fait en World Series by Renault – nous avons remporté la dernière course, et le championnat deux fois. Mission accomplie. Là, nous avons le sentiment de partir un peu trop tôt. Mais c'est une décision stratégique que nous avons dû prendre, et nous avons eu l'opportunité de l'intérêt de MP pour une arrivée, donc nous avons trouvé un accord avec eux."

En F3 à l'avenir ?

La saison 2018 de GP3 Series sera la neuvième et certainement la dernière, à l'aube de l'arrivée de la nouvelle F3 Internationale sous l'égide de la FIA en 2019. Une arrivée trop tardive pour DAMS, qui aurait pu s'y intéresser si elle s'était concrétisée un an plus tôt.

"Peut-être que nous aurions changé notre décision si la fusion avait eu lieu plus tôt, c'est-à-dire en 2018. Le fait qu'elle ait été retardée n'a pas aidé la décision, mais nous devons désormais nous focaliser sur la Formule E et sur la F2", conclut Sicard, qui n'écarte toutefois pas la possibilité que DAMS évolue un jour en F3.

À noter que lors des essais d'après-saison sur le circuit d'Abu Dhabi, du 30 novembre au 2 décembre, c'est en collaboration avec MP Motorsport que les trois DAMS seront opérées.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries GP3
Équipes DAMS , MP Motorsport
Type d'article Actualités
Tags sicard