Les enjeux GP3 - La première pour Aitken

partages
commentaires
Les enjeux GP3 - La première pour Aitken
Par : Benjamin Vinel
13 mai 2017 à 10:28

Le GP3 Series lance sa saison 2017 ! C'est à Barcelone que les six équipes et les 19 pilotes se retrouvent pour les deux premières courses de la saison.

La photo de classe du GP3 Series 2017

Essais Libres

Les essais libres ont été très studieux, puisque tous les pilotes ont parcouru 14 à 21 tours du circuit de Barcelone lors de ces 45 minutes. Pendant une grande partie de la séance, ce sont les pilotes ART qui ont monopolisé le haut du tableau, ce quatuor occupant longtemps les quatre premières positions.

Cependant, les chronos sont tombés dans les dernières minutes et seul Nirei Fukuzumi est parvenu à se maintenir à l'avant, signant le meilleur temps avec trois dixièmes et demi d'avance en 1'35"933.

Arjun Maini, qui vient d'être nommé pilote de développement chez Haas, est parvenu à signer le deuxième chrono devant trois rookies : Marcos Siebert, Leonardo Pulcini et George Russell. Le top 10 était extrêmement serré : à peine deux dixièmes entre la deuxième et la 11e place ! Par ailleurs, aucun des quatre Français n'était présent en première moitié de tableau.

 Barcelone - Essais Libres

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 japan Nirei Fukuzumi  ART Grand Prix 1'35.933  
2 india Arjun Maini  Jenzer Motorsport 1'36.286 0.353
3 argentina Marcos Siebert  Campos Racing 1'36.293 0.360
4 italy Leonardo Pulcini  Arden International 1'36.352 0.419
5 united_kingdom George Russell  ART Grand Prix 1'36.382 0.449
6 united_kingdom Jack Aitken  ART Grand Prix 1'36.386 0.453
7 finland Niko Kari  Arden International 1'36.431 0.498
8 united_states Ryan Tveter  Trident 1'36.441 0.508
9 netherlands Steijn Schothorst  Arden International 1'36.455 0.522
10 south_africa Raoul Hyman  Campos Racing 1'36.517 0.584

Voir le classement complet ici

Nirei Fukuzumi, ART Grand Prix
Nirei Fukuzumi (ART Grand Prix)

Qualifications

Pirelli ayant uniquement apporté le composé pneumatique dur pour ce premier meeting de la saison, les pilotes GP3 ont bénéficié d'une durée de vie appréciable qui leur a permis d'enchaîner les tours en qualifications.

Les chronos sont donc tombés petit à petit, et à ce jeu-là, c'est Jack Aitken qui a tiré son épingle du jeu. Le protégé de Renault a signé la pole position en 1'34"187, avec près de deux dixièmes d'avance sur la concurrence, et s'empare par la même occasion de la tête du championnat grâce aux quatre points de bonus réservés au poleman.

Lorsqu'il lui est demandé si sa performance le surprend, Aitken répond : "Un peu, oui ! J'ai commis une grosse erreur au dernier virage, mais manifestement, le reste du tour était suffisamment bon pour faire la pole, et c'est la meilleure façon de commencer l'année avec l'équipe."

ART Grand Prix a réalisé un tir groupé aux avant-postes, puisque Nirei Fukuzumi et George Russell se sont classés respectivement deuxième et quatrième : seul Dorian Boccolacci a réussi à se montrer aussi rapide que les monoplaces de l'écurie bourguignonne.

"Ils ont un peu plus d'expérience de moi", commente le tricolore quand à l'avantage dont disposent les deux pilotes qui l'ont devancé dans cette séance. "En qualifications, quand il faut faire un tour, c'est vraiment dur d'attaquer avec ces pneus, mais j'y suis assez bien arrivé et j'étais premier jusqu'au dernier run, donc c'était bien. Peut-être que la prochaine fois, ce sera moi !"

Boccolacci et Russell sont donc également les meilleurs rookies devant un autre débutant, Leonardo Pulcini, qui devance Arjun Maini au classement.

Giuliano Alesi a signé un septième chrono très encourageant, mais le Français a été aperçu en train de zigzaguer devant la Campos de son compatriote Julien Falchero, qui arrivait à pleine vitesse sur un tour lancé. On imaginait donc mal comment Alesi pourrait échapper à une pénalité, et c'est sans surprise qu'il reculera de trois places sur la grille de départ.

Giuliano Alesi, Trident
Giuliano Alesi (Trident)

Les pilotes de l'Hexagone ont en tout cas brillé, puisque trois d'entre eux sont dans le top 10, seul Falchero échappant à la règle. Anthoine Hubert a pris la dixième place devant un Niko Kari légèrement décevant. Le jeune pilote Red Bull a d'ailleurs omis de s'arrêter pour la pesée, et a donc été condamné à prendre le départ de la première course depuis la voie des stands.

Kari n'était toutefois pas le moins performant des protégés d'écuries de Formule 1 dans cette séance, puisque les pilotes DAMS Santino Ferrucci et Tatiana Calderón, pilotes de développement Haas et Sauber respectivement, ne sont que 14e et 18e.

 Barcelone - Qualifications

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 united_kingdom Jack Aitken  ART Grand Prix 1'34.187  
2 japan Nirei Fukuzumi  ART Grand Prix 1'34.358 0.171
3 france Dorian Boccolacci  Trident 1'34.380 0.193
4 united_kingdom George Russell  ART Grand Prix 1'34.468 0.281
5 italy Leonardo Pulcini  Arden International 1'34.602 0.415
6 india Arjun Maini  Jenzer Motorsport 1'34.685 0.498
7 france Giuliano Alesi  Trident 1'34.708 0.521
8 italy Alessio Lorandi  Jenzer Motorsport 1'34.720 0.533
9 argentina Marcos Siebert  Campos Racing 1'34.788 0.601
10 france Anthoine Hubert  ART Grand Prix 1'34.866 0.679

Voir le classement complet ici

Rappelons les horaires européens traditionnels du GP3 : le départ de la Course 1 sera donné ce samedi à 17h15, celui de la Course 2 ce dimanche à 9h25. Ce sera la première fois que le DRS est utilisé en course dans cette catégorie.

Jack Aitken, ART Grand Prix
Prochain article GP3
Le point GP3 - Les favoris au tapis

Previous article

Le point GP3 - Les favoris au tapis

Next article

Aitken "assez rapide pour gagner sur tous les circuits"

Aitken "assez rapide pour gagner sur tous les circuits"

À propos de cet article

Séries GP3
Événement Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Jack Aitken
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Preview