Vers la fusion du GP3 avec la F3 Europe en 2019 ?

partages
commentaires
Vers la fusion du GP3 avec la F3 Europe en 2019 ?
Par : Marcus Simmons
13 mars 2017 à 13:59

Le GP3 Series et la F3 Europe pourraient fusionner en 2019, selon les informations de Motorsport.com.

Matthew Parry, Koiranen GP, devance Antonio Fuoco, Trident, Jake Dennis, Arden International, Jack Aitken, Arden International, Charles Leclerc, ART Grand Prix et Nirei Fukuzumi, ART Grand Prix
Niko Kari, Motopark Dallara F312 – Volkswagen
Départ : Maximilian Günther, Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz
Charles Leclerc, ART Grand Prix, Jake Hughes, DAMS
Santino Ferrucci, DAMS
Alexander Albon, ART Grand Prix; Nyck De Vries, ART Grand Prix
Maximilian Günther, Prema Powerteam, Dallara F312 – Mercedes-Benz; George Russell, HitechGP, Dallara F312 - Mercedes-Benz,
Will Palmer, HHC Motorsport

Ce jeudi, il a été annoncé que le GP2 Series était renommé en Formule 2, ce qui signifie que le GP3 se retrouve dans une position incongrue en se produisant aux côtés de la Formule 1, tout comme la Formule 2, et en étant en compétition directe avec la Formule 3 de la FIA, qui évolue le plus souvent en marge du DTM.

Les contrats actuels du GP3 sont en vigueur jusqu'à fin 2018, ce qui laissera le temps à la Commission Monoplace de la FIA pour discuter d'une façon de rationaliser le troisième échelon des catégories monoplaces.

Nos sources ont vigoureusement réfuté les rumeurs selon lesquelles Bruno Michel aurait permis le rebranding du GP2 en échange de la disparition de la F3 Europe à l'avenir. Michel, PDG du GP2 et du GP3, va continuer à s'occuper de la F2 à l'avenir.

En revanche, nos sources suggèrent qu'un scénario possible serait le remplacement du GP3 par la F3 Europe pour évoluer aux côtés de la Formule 1 à partir de 2019.

La F3 Europe et le GP3 peinent tous deux à remplir leur grille par rapport aux saisons précédentes, et le GP3 risque de perdre une équipe en 2017 : un porte-parole de Koiranen GP a récemment déclaré à Motorsport.com qu'il était trop tôt pour confirmer si l'équipe allait continuer ou quitter le championnat.

Une fusion permettrait l'existence d'un championnat F3 de seconde zone en Europe, opéré selon les règles de la FIA. De nombreuses équipes disposent actuellement de l'équipement nécessaire mais peinent à attirer les pilotes, qui sont dissuadés par la domination des grandes écuries de F3 Europe.

L'échelle est "complète"

Bien que Stefano Domenicali, président de la Commission Monoplace, n'ait pu faire de commentaires sur les rumeurs concernant l'avenir du GP3 et de la F3 Europe, il a déclaré à Motorsport.com : "Avec cette étape [le GP2 qui devient la F2, ndlr], l'échelle de la FIA est désormais complète, et nous allons travailler avec encore plus d'énergie pour renforcer la catégorie F3, qui est l'étape idéale juste avant la F2."

Domenicali a également fait allusion au projet de F3 Light, similaire à celui utilisé en British F3 : "Nous continuons par ailleurs à étudier la mise en place d'une étape intermédiaire entre la Formule 4 et la F3 pour aider les jeunes talents à faire progresser leur carrière à un niveau plus international, et dans une catégorie bon marché."

Prochain article GP3
Estoril - George Russell, protégé de Mercedes, est en tête

Previous article

Estoril - George Russell, protégé de Mercedes, est en tête

Next article

Tatiana Calderón fer de lance du trio DAMS 2017

Tatiana Calderón fer de lance du trio DAMS 2017

À propos de cet article

Séries GP3
Auteur Marcus Simmons
Type d'article Actualités