George Russell, encore un rookie sacré en GP3 ?

Protégé de Mercedes, George Russell est en tête du championnat GP3 et a de bonnes chances de remporter le titre avec ART Grand Prix, peut-être même dès la prochaine manche à Jerez. Motorsport.com s'est entretenu avec lui.

George, commençons par une petite anecdote : saviez-vous que presque tous les Champions GP3 l'ont été en tant que débutants ?

Vraiment ? Non, je ne le savais pas. Mais c'est une statistique intéressante !

Vous pourriez être le prochain. Comment avez-vous réalisé de si bonnes performances pour votre première campagne en GP3 ?

En travaillant dur. J'ai une très bonne relation avec l'équipe qui m'entoure. Nous nous développons ensemble pour avancer, pour améliorer la voiture, et nous avons un très bon package.

Qu'est-ce qui rend ce package bon ?

Je pense que la relation entre les pilotes, les mécaniciens et les ingénieurs est très importante. Ils me comprennent très bien, ils savent ce que je veux de la voiture. Quand on arrive pour le week-end, ils savent déjà ce que je veux, et la voiture est déjà sur la bonne voie au début.

Cette compréhension vous a-t-elle aidé à vous adapter aux pneus Pirelli ?

Cela prend un peu de temps, mais nous comprenons désormais ça bien. La dégradation n'est pas si élevée cette année, donc ça rend la vie plus facile aux pilotes.

J'imagine que cela aide d'avoir quatre pilotes très compétitifs au sein de l'équipe.

Surtout avec Nirei [Fukuzumi] et Jack [Aitken] dans leur deuxième saison, j'ai beaucoup appris d'eux en début de saison. Cela m'a beaucoup aidé.

George Russell, ART Grand Prix

Y a-t-il des points sur lesquels vous devez vous améliorer pour la fin de saison ?

Mes départs. Depuis le début de la saison, ils ne sont pas géniaux. À Barcelone, j'ai pris de très mauvais départs. Dans la première course du Red Bull Ring, j'ai conservé la tête de la course de justesse. À Silverstone, je l'ai perdue, ainsi qu'à Spa. Si nous prenons de bons départs, je suis sûr que nous serons encore meilleurs. Nous devons nous focaliser là-dessus.

Quelle est la clé pour y parvenir ? Des essais de départ en essais libres ?

Des essais, des essais. Je sais prendre un bon départ, mais pour une raison que j'ignore, je n'y arrive pas. Il faut que je m'entraîne et que je prenne de l'expérience.

Est-ce quelque chose sur quoi vous pouvez travailler à l'usine ?

C'est difficile, parce qu'il faut le feeling du grip, de la température des pneus, de l'embrayage. À moins de faire un véritable essai de départ, c'est difficile de s'entraîner.

Sera-ce l'une des clés de la lutte pour le titre ?

Je pense. Je pense que nous avons le rythme. Tant que tout se passe sans accroc, sans défaillance, sans accident, ça devrait aller.

Quel est le plan pour l'an prochain ?

Je ne sais pas encore. On s'attendrait à ce que je rejoigne la F2. Le marché des transferts est très réduit en Formule 1, je ne pense pas avoir la moindre chance de F1 l'an prochain, ce n'est pas une option. Je vais probablement faire de la F2.

Le vainqueur George Russell, ART Grand Prix

Comment se développe votre relation avec Mercedes ?

Très bien. J'ai fait les essais à Budapest, ça s'est très bien passé. Ils sont contents de mes performances en GP3. Tant que je suis performant, la relation est bonne.

Étaient-ils satisfaits de vos essais en Hongrie ?

Oui, j'ai fait tout ce dont ils avaient besoin. Ils voulaient de bons relais constants, avec un programme constant sur les deux jours, il leur fallait un bon feedback et de la régularité. C'est ce que j'ai apporté.

C'était probablement exceptionnel pour vous, même si vous avez piloté la McLaren MP4-26 de 2011 en récompense pour le McLaren Autosport BRDC Award, il y a quelques années.

C'était incroyable de piloter une de ces voitures, l'une des F1 les plus rapides de l'Histoire. Pouvoir dire que je l'ai pilotée, c'est incroyable.

Pensez-vous que Mercedes vous fera confiance en Formule 1 à l'avenir ?

Ils n'investiraient pas en moi maintenant s'ils ne le pensaient pas. Il faut attendre de voir ce que réserve l'avenir, mais pour l'instants, ils sont satisfaits.

George Russell, Mercedes-Benz F1 W08
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries GP3 , Formule 1
Pilotes George Russell
Équipes ART Grand Prix , Mercedes
Type d'article Interview