WSBK
28 févr.
-
01 mars
SBK Course SP dans
16 Heures
:
56 Minutes
:
12 Secondes
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
12 jours
WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
11 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
17 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
18 jours
IndyCar
C
St. Petersburg
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
12 jours
C
Barber
03 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
33 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours

Yann Zimmer performant mais mal récompensé en Alpine Europa Cup en 2019

partages
commentaires
Yann Zimmer performant mais mal récompensé en Alpine Europa Cup en 2019
Par :
, Motorsport.com Switzerland
30 déc. 2019 à 08:09

Malgré une remarquable pointe de vitesse affichée pour son retour à temps plein à la compétition, en Alpine Europa Cup, le pilote suisse n’a pas décrocher les résultats qu’il méritait cette saison en raison d’un manque de réussite tenace.

Yann Zimmer, Alpine A110, CMR
Yann Zimmer, Alpine A110, CMR
Yann Zimmer, Alpine A110, CMR

Après cinq années de retrait de la compétition et un séjour aux Etats-Unis, Yann Zimmer avait choisi l’Alpine Europa Cup pour effectuer son retour aux affaires, et en Europe.

L’ouverture de la saison à Nogaro avait permis au natif d’Yverdon-les-bains de démarrer sur de bonnes bases avec un podium d’entrée, grâce à sa troisième place acquise de haute lutte dans la Course 2.

Lire aussi:

Zimmer se maintenait parmi les hommes de tête lors de la manche suivante à Hockenheim, se hissant parmi le top 3 lors des qualifications. S’il signait une bonne quatrième place le samedi, il était contraint à l’abandon sur casse mécanique dans la seconde manche.

Le rendez-vous de Spa allait se montrer des plus frustrants pour le pilote suisse, tapé à plusieurs reprises par le même concurrent, et bizarrement sanctionné pour ces accrochages par les commissaires.

A Silverstone, il rate la pole position de peu, puis enregistre deux quatrièmes place en course. Ayant choisi de faire l’impasse sur les courses de Barcelone, il terminait ainsi sa saison sur le circuit Paul Ricard. Là, après une bonne cinquième place le samedi, il prend un excellent départ le dimanche qui lui permet de se positionner dans la lutte pour la victoire. Percuté par un autre concurrent, il chute au neuvième rang avant de remonter à la cinquième place, mais il se fera déclasser à l’issue de la course : un dénouement qui reflète bien une saison encourageante, mais frustrante.

"On a toujours eu une bonne pointe de vitesse, on était toujours dans le coup pour aller chercher un podium, de bonnes places", explique Yann Zimmer. "Après, on a été un peu victimes de certains faits de course, d’autres choses qui ne se sont pas bien passées pour différentes raisons."

"Pour résumer l’année je dirais que je suis super content d’avoir fait mon retour en sport automobile, avec un programme très intéressant, un super soutien de mes sponsors. Après, quand tu démarres bien, quand tu vois ta pointe de vitesse, et que tu n’arrives pas à décrocher les résultats que tu mérites, le sentiment est un peu mitigé."

"On était pas loin de faire des trucs vraiment bien, c’est dommage, mais à chaque fois nous étions freinés par des détails, qui ont eu de grandes conséquences."

"L’Alpine Europa Cup est une belle série, mais c’est un championnat assez compliqué. Il faut impérativement mettre tout bout à bout lors des qualifications, car le plus important est de partir devant, cela permet d’éviter les embûches. Et puis il n’est pas facile de dépasser, on surchauffe le turbo quand on roule en peloton. Alors, si tu ne pars pas dans le top 3, il est compliqué de faire un bon résultat."

A l’heure de faire le bilan et de tirer les perspectives pour 2020, et fort de cette expérience pour son vrai retour à la compétition, Yann Zimmer évalue différentes options pour l’avenir. "Il s’agit d’un super championnat, une voiture vraiment top à conduire, avec un super boulot de la part de Signature, de Philippe Sinault et de toute son équipe.", continue-t-il.

"Le budget est quand même assez conséquent. Le championnat de France de GT4 moins cher. On est en train de voir ce qu’on peut faire pour 2020, car la voiture est bien mais on arrive avec des budgets assez élevés. On est plus proches d’une Porsche Cup à ce niveau."

Une chose est claire cependant : cette saison à chasser les podiums en Alpine Europa Cup après plusieurs saisons sans compétition a définitivement remis le pied à l’étrier à l’ancien pilote de NASCAR Whelen Euro Series.

"C’est clair que c’était une belle satisfaction", conclut le natif d’Yverdon-les-Bains. "Cela a permis de retrouver l’adrénaline de la course et de faire plaisir à mes partenaires, que je remercie vivement encore pour leur soutien."

"Après, est-ce que courir en Alpine Europa Cup me permettra de faire les 24 Heures du Mans en juin prochain, pas encore, mais c’est un bon premier pas, qui nous permettra je l’espère de monter un programme sympa pour l’an prochain et d’accumuler les expériences. Pour l’an prochain, tout dépendra du budget, on regarde du côté du GT4, mais si je pouvais mener un deuxième programme de front avec également l’Alpine Europa Cup, ce serait carrément l’idéal !"

"Mais on a un bon tissu, de bonnes choses qui se passent, on va voir de quoi l’avenir sera fait."

 
Article suivant
Un équipage de stars pour l’équipe R-Motorsport aux 12 Heures de Bathurst

Article précédent

Un équipage de stars pour l’équipe R-Motorsport aux 12 Heures de Bathurst

Article suivant

Alex Fontana à l'assaut GT World Challenge Asia en 2020

Alex Fontana à l'assaut GT World Challenge Asia en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries GT
Pilotes Yann Zimmer
Équipes CMR
Auteur Emmanuel Rolland