Niederhauser : "Je préfère la piste aux shootings!"

partages
commentaires
Niederhauser :
Riccardo Didier Vassalli
Par : Riccardo Didier Vassalli
30 avr. 2017 à 02:09

La pilote et mannequin bernoise n'a pas de doute sur l'avenir, agonistique ou pas. "Quand je cours, c'est comme être dans une grande famille". Marylin raconte sa vie dès le début de la carrière jusqu'à l'unique objectif…

Marylin Niederhauser, Lechner Racing
Marylin Niederhauser, Lechner Racing
Marylin Niederhauser, Lechner Racing
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Lechner Racing Team
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler Team
Marylin Niederhauser
Marylin Niederhauser, Race Performance
#246 Reiter Engineering KTM X-BOW GT4: Caitlin Wood, Anna Rathe, Naomi Schiff, Marylin Niederhauser
#246 Reiter Engineering KTM X-BOW GT4: Caitlin Wood, Anna Rathe, Naomi Schiff, Marylin Niederhauser
#44 RYS Team WP, KTM X-Bow GT4: Marylin Niederhauser, Naomi Schiff
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler
Marylin Niederhauser, Rennsport Rössler

Dès les shootings jusqu'aux courses sur la piste ; dès les vêtements de luxe jusqu'à tenue, casque et gants. La vie de Marylin Niederhauser se divise entre les flashes photographiques et l'adrénaline pour la vitesse.

La jeune mannequin-pilote, qui vient de terminer l'expérience dans l'ADAC Formule 4, a cherché et obtenu le saut de qualité, en participant au championnat européen Northern Cup GT4 au volant d'une KTM X-Bow du team RYS WP.

Née en 1995, il y a seulement sept années que Marylin Niederhauser a commencé à se passionner au monde des moteurs et aux compétitions automobiles relatives. La pilote suisse nous parle de cela et bien d'autres choses encore... 

 

Marylin, où commence ta passion pour les moteurs et quel a été ton parcours ?
"La passion pour les moteurs naît en 2010, après des heures et des heures passées sur la piste à coté de mon père et de mon demi-frère. En 2015, par contre, j'ai commencé à courir dans l'ADAC Formule 4, mais tout cela sans penser à des objectifs particuliers à atteindre. Ma seule prétention était, et est toujours, d'acquérir de l'expérience au volant d'une voiture de compétition. La saison dernière je suis passée au team Walter Lechner Racing, alors que maintenant je cours dans la GT4 Northen Cup en conduisant une KTM X-Bow dans l'équipe Reiter Engineering".

Tu définirais comment la catégorie dans laquelle tu cours? Y a-t-il d'autres spécialités auxquelles tu voudrais participer ?
"Le championnat européen GT4 est une compétition excellente pour gagner de l'expérience dans le monde des moteurs. Il y a plusieurs pilotes avec un fort potentiel, et rivaliser avec eux est stimulant. Pour l'instant, cependant, je me concentre seulement pour faire bien dans cette discipline".

A partir de là, on a pu voir des grands pilotes comme Vettel et Rosberg, tu aimerais reparcourir leur chemin ?
"Oui, naturellement, mais arriver aux plus hauts niveaux est très difficile et ce n'est pas pour tous".

 

D'un point de vue sportif, quelle est ta plus grande aspiration ?
"Mon objectif est de rester dans le monde des moteurs le plus longtemps possible. J'aimerais même obtenir des bons résultats, mais ils arriveront seulement avec l'expérience".

Quel est l'objectif spécifique pour la saison 2017 ?
"Comme j'ai déjà dit, l'objectif personnel n'est certainement pas la victoire du championnat. Bien sur, j'aspire toujours à m'améliorer, compétition après compétition. J'exploiterai chaque occasion pour apprendre autant d'informations que possible sur le monde du Grand Tourisme".

Selon toi, quel est le moment le plus compliqué pendant un week-end de compétition ?
"Tu ne peux pas mettre la tenue et le casque si tu n'es pas concentré à deux cent pour cent. Chaque seconde au volant est un ‘moment compliqué’. Les compétitions automobiles sont déjà difficiles, et c'est encore pire si on les affronte avec peu de détermination et concentration".

Suisse et moteurs : qu'en penses-tu du mouvement automobile dans notre pays ?
"Etre un pilote en Suisse n'est pas si facile. De moins en moins de jeunes décident d'entreprendre cette activité. On a toujours besoin de plus de sponsors, et les trouver n'est pas si simple. A mon avis, le fait qu'il n'y a pas un autodrome dans notre zone pénalise beaucoup notre mouvement au niveau global".

 

Tu réussis facilement à concilier ton travail de mannequin avec celui de pilote ?
"Oui, je n'ai pas de problèmes particuliers, pas pour le moment, en tout cas. Je peux programmer les shootings sur la base du calendrier des courses et vice-versa. Je crois que je peux continuer à faire très bien les deux activités même dans le futur".

Quelle sont les obstacles que tu as rencontré jusqu'à maintenant ? Le rapport entre les femmes et les moteurs a toujours été controversé…
"Certainement, ce n'est pas facile. Beaucoup de fois les femmes sont sous-estimées, donc elles doivent montrer toujours le double par rapport aux hommes. Je pense qu'une fille peut se faire valoir même au volant d'une voiture de course. Et puis il y a même des femmes qui vont vraiment vite…".

Il y a plus de complicité parmi les pilotes ou parmi les mannequins ? Où as-tu plus d'amis ?
"Je crois qu'il y a plus de complicité parmi les pilotes malgré la grande rivalité. Une fois descendus de la voiture c'est un peu comme être dans une grande famille. Parmi les mannequins, par contre, il règne une atmosphère presque de défi. Personnellement je crois que les pilotes sont plus solidaires, même si sur la piste personne n'est l'ami de personne".

 

Prochain article GT4 European Series
Rentrée des classes à Magny-Cours pour le GT FFSA

Previous article

Rentrée des classes à Magny-Cours pour le GT FFSA

Next article

Speed Car et CD Sport ouvrent le nouveau Championnat de France de GT

Speed Car et CD Sport ouvrent le nouveau Championnat de France de GT

À propos de cet article

Séries GT4 European Series
Pilotes Marylin Niederhauser
Équipes Reiter Engineering , Lechner Racing
Auteur Riccardo Didier Vassalli
Type d'article Interview