Marcel Steiner: "Une telle fin de saison, c’est très spécial..."

Après un grand duel avec Patrik Zajelsnik, le champion suisse de la montagne a remporté la course de côte internationale de Mickhausen. Comme l’année passée, Romeo Nüssli a gagné en groupe E1.

Un beau temps d'automne lors des essais du samedi, la pluie au matin de la course et des conditions presque sèches à la fin – les 163 pilotes provenant de sept nations qui ont participé à la 37ème Course de Côte Internationale de Mickhausen en Bavière du Sud ont dû s’adapter à des situations différentes. Et c’est Marcel Steiner qui a parfaitement réussi.

Dans la première manche d’essai et la deuxième en course, son grand adversaire Patrik Zajelsnik sur une Norma M20 FC a été un dixième plus rapide que le Suisse sur cette piste de 2,2 kms. Mais le meilleur temps de Steiner dans la première montée sous la pluie n’y était pour rien. Au cours de la matinée, la pluie a cessé de tomber et ainsi, la piste s'est suffisamment asséchée pour permettre d'améliorer les chronos.

 

Dans la deuxième manche de course, deux drapeaux de glissance ont gêné Steiner dans le S de Régal où, longtemps avant son départ, le Suisse Patrick Hedinger avait détruit sa Peugeot 205. Zajelsnik, un Allemand très rapide qui court sous licence slovène, a été un peu plus courageux dans ce passage qui n’était plus du tout glissant. 

Ainsi, la décision définitive a été faite dans la troisième montée sur une piste presque sèche. Steiner a eu les nerfs solides et a réalisé le meilleur temps de la journée en 49,258 devant Zajelsnik (50,035). Avec l’addition des deux meilleurs temps, le champion suisse restait en tête du classement général avec une avance de 0,684 seconde.

Après 2010 et 2012 (quand il a battu Simone Faggioli) avec l’Osella FA30, il s'agissait de la troisième victoire absolue pour le Bernois de 42 ans dans cette grande course finale alémanique et la première avec la LobArt-Mugen lors d’une course internationale.

 

"Sans Merli et Faggioli, il est clair que je dois me battre pour la victoire absolue avec Zajelsnik. La fin de saison à Mickhausen est toujours belle. Quand on roule devant un tel public, avec une remise des prix ouverte à tous les spectateurs, c’est génial de gagner", se réjouissait Steiner.

Comme au Gurnigel en Suisse il y a trois semaines, Christoph Lampert finissait beau troisième au scratch. Le rapide pilote du Vorarlberg progresse à chaque course au volant de l’Osella PA2000 Honda Evo. 

Derrière les trois pilotes des voitures de sport, Simon Hugentobler, à sa propre surprise, finissait quatrième et ainsi s’imposait en groupe E2 monoplace. À cause des problèmes moteur sur la Tatuus-Honda FM de Bossy Racing, son fils Robin Faustini a dû renoncer à la course et pris le rôle du coach de son père. Celui a trouvé le bon compromis pour maitriser la puissance de sa Reynard-Mugen 97D dans des conditions assez délicates.

Après une légère touchette dans la première manche sur le mouillé, Fausto Bormolini, vainqueur en 2007 à Mickhausen, restait derrière l’Argovien, de même son co-équipier italien Renzo Napione, les deux sur des Reynard-Cosworth.

 

Trois autres Suisses ont brillés chez les voitures fermées. Le matin sur une piste détrempée, Romeo Nüssli a étonné avec le deuxième meilleur temps absolu à une seconde de Steiner. Sur le parcours séchant, le troisième du CSM 2017, au volant de sa puissante Ford Escort Cosworth, était de nouveau le plus rapide des monstres du groupe E1, dont Karl Schagerl (VW Golf Rallye) et Karel Trneny (Skoda Fabia WRC) qui se battait pour le FIA International Hill Climb Cup.

Malgré des soucis avec le moteur, l’Autrichien a inscrit le meilleur temps de toutes les voitures fermées dans la troisième montée. Mais ni lui, ni le Tchèque n'ont pu empêcher la double victoire suisse de Romeo Nüssli et Thomas Kessler (Mitsubishi) en groupe E1. 

Avec Nicolas Werver (Porsche 997 GT2), Herbert Pregartner (Porsche 911 GT2 RSR), Norbert Handa (Lancia Delta) et Herbert Stolz (Porsche 935 dp 4WD), le duo helvétique a battu d’autres concurrents couronnés dans plusieurs pays européens. Seule Pierre Courroye, un Français de 23 ans, a été encore plus rapide sur une McLaren MP4 12C GT3 parfaitement pilotée. Chapeau!

Pas de chance pour Frédéric Neff, le nouveau champion suisse de voitures de tourisme, avec sa Porsche 996 Cup. Au global, il ne perdait que 4,368 secondes sur Nüssli, mais ne finissait que neuvième.

 

Une quatrième victoire suisse chez les tourismes a été fêtée par Josef Koch sur son Opel Kadett C 16S. Après une première manche prudente, il a réussi à réaliser deux meilleurs temps dans la classe à trois litres. Ainsi, il est passé de la quatrième à la première place.

Vraiment, une belle preuve du niveau du Championnat suisse de la Montagne dimanche dernier en Allemagne.

Mickhausen - Résultat Complet (Scratch) 

Mickhausen - Résultat Catégorie National

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Hillclimb
Événement Mickhausen
Sous-évènement Dimanche, course
Pilotes Marcel Steiner , Christoph Lampert , Patrik Zajelšnik
Équipes Steiner Motorsport , JAZ Racing
Type d'article Résumé de course
Tags suisse