Alonso : Un "bilan positif", malgré tout

partages
commentaires
Alonso : Un
David Malsher
Par : David Malsher , Rédacteur en Chef USA
29 janv. 2018 à 07:51

Malgré les ennuis mécaniques, et même une belle frayeur durant la nuit, rencontrés sur sa Ligier du United Autosport, Fernando Alonso dresse un bilan positif de ses premières 24 Heures de Daytona.

#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso pit stop damage tire
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso, pit stop
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso
#86 Michael Shank Racing Acura NSX: Katherine Legge, Alvaro Parente, Trent Hindman, A.J. Allmendinger, #23 United Autosports Ligier LMP2: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso

Le double Champion du monde de Formule 1, qui a effectué ses débuts aux 24 Heures de Daytona, a déclaré que, même s'il dressait un "bilan positif" de sa première expérience à Daytona, le problème de freins sur sa Ligier lui avait remis les idées en place.

"Vous êtes un peu effrayé, c'est sûr", a-t-il déclaré. "Vous arrivez au premier virage – c'est arrivé deux fois au premier virage – et vous êtes à 300/310 km/h puis vous freinez… et il n'y a plus de freins."

"Heureusement, sur cette piste, il y a une échappatoire. La nuit, vous ne voyez pas clairement le mur de pneus et où se trouve la voie de dégagement. C'était donc encore plus effrayant ! Vous essayez de ramener la voiture au garage car dans une course d'endurance, cela peut arriver, et les mécaniciens règlent le problème."

Bien que la voiture a connu plus tard le même problème de frein, malgré un changement de maître-cylindre, Alonso a expliqué qu'il était enchanté de voir à quel point la Ligier s'est montré davantage dans le rythme en course qu'en qualifications.

"Ce fut une très belle expérience", ajoute-t-il. "Toute l'épreuve, les tests, les qualifications, les relais, la fatigue de la nuit, le passage d'un jour à l'autre… C'était très agréable d'être sur la piste à ce moment. J'ai vraiment apprécié la gestion du trafic, et la voiture en elle-même."

"Peut-être que la plus belle chose à retenir est de voir que nous étions compétitifs. Car nous sommes arrivés sur cette course sans grands espoirs, nous n'étions pas compétitifs, et tout à coup nous étions dans le rythme, et tout le monde souriait dans le garage. C'est un sentiment agréable." 

"La nuit était une bonne phase de course. La voiture s'est montrée très compétitive, c'était une surprise car nous n'étions pas compétitifs il y a trois semaines, et nous ne l'étions pas non plus cette semaine au niveau de nos temps au tour."

"En qualifications, nous étions 13e et 15e, mais en course, cela a changé et nous étions probablement dans les trois voitures les plus rapides sur la piste. Malheureusement, nous avons rencontré trop de problèmes que nous ne pouvions pas contrôler, des situations de malchance – tout d'abord avec la crevaison au quatrième ou cinquième relais. Il y avait cinq voiture dans le tour de tête et nous étions la cinquième, mais avec la crevaison nous avons perdu quatre tours, avec beaucoup de dégâts sur la voiture."

Malheureusement, nous avons rencontré trop de problèmes que nous ne pouvions pas contrôler.

Fernando Alonso

"Nous avons repris deux tours – aussi grâce à la voiture de sécurité -, puis nous avons rencontré un problème de freinage, le premier arrivé à l'équipe, et nous avons perdu 40 minutes. C'était donc la fin de nos espoirs. Ensuite, nous avons eu un problème d'accélérateur puis encore un souci de freins."

"Malheureusement pour l'équipe, la voiture sœur qui évoluait dans les trois premiers a rencontré un problème d'embrayage. Nous avons probablement perdu un podium pour United Autosport, mais c'est la course, c'est comme ça…"

Des déboires mécaniques inattendus

Alonso s'est dit plutôt surpris que United Autosport ait rencontré ces problèmes, mais a une nouvelle fois répété qu'il avait apprécié l'expérience de Daytona. "Ils ont couru avec cette voiture toute l'année dernière, ils ont terminé en quatrième position, c'est une voiture qui a fait ses preuves. Ce n'est pas une nouvelle voiture."

"Mais vous venez ici et vous avez des problèmes ici et là, donc c'était une surprise peu heureuse, encore plus pour la voiture sœur qui allait vers un podium. Nous aurions pu être là [à la place de l'autre Ligier United Autosport, quatrième], nous étions même un tour devant eux. Alors je pense, oui, nous avons perdu une opportunité ici."

"Mais je tire un bilan positif, même avec tous ces problèmes", conclut Alonso. "J'ai vraiment beaucoup apprécié. J'aime piloter, et quand vous pilotez huit ou neuf heures dans une course, c'est beaucoup mieux qu'une."

Prochain article IMSA
Arrivée - Action Express Racing sans rival

Previous article

Arrivée - Action Express Racing sans rival

Next article

Albuquerque : La victoire à Daytona, une affaire devenue "personnelle"

Albuquerque : La victoire à Daytona, une affaire devenue "personnelle"
Load comments

À propos de cet article

Séries IMSA
Événement Daytona 24
Lieu Daytona International Speedway
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Équipes United Autosports
Auteur David Malsher
Type d'article Actualités