Jeff Gordon rejoint les légendes de Daytona

partages
commentaires
Jeff Gordon rejoint les légendes de Daytona
Par : Emmanuel Rolland
30 janv. 2017 à 19:30

L'ancien pilote NASCAR devient le quatrième pilote seulement à accrocher à son palmarès les 24 Heures de Daytona et le Daytona 500, après son succès sur le prototype Cadillac DPi-VR du Wayne Taylor Racing.

Jeff Gordon, Wayne Taylor Racing with his family
Les vainqueurs #10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli, Jeff Gordon
#10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli, Jeff Gordon
Les vainqueurs #10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli, Jeff Gordon
#10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli, Jeff Gordon passe sous le drapeau à damier
Jeff Gordon, Wayne Taylor Racing, fête sa victoire sur le podium
Les vainqueurs #10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli, Jeff Gordon
Douche de champagne pour #10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jeff Gordon
#10 Wayne Taylor Racing Cadillac DPi: Ricky Taylor, Jordan Taylor, Max Angelelli, Jeff Gordon
A.J. Foyt en personne
Mario Andretti
Jamie McMurray, Chip Ganassi Racing Chevrolet

Légende de la NASCAR - 25 ans de carrière, quatre titres et près de cent victoires -, retiré de la discipline depuis fin 2015, Jeff Gordon faisait pourtant figure de novice le week-end dernier, où il prenait part à ses deuxièmes 24 Heures de Daytona.

À cette occasion, le pilote américain de 45 ans faisait équipe avec les frères Jordan et Ricky Taylor, ainsi que le vétéran Max Angelelli, au volant du prototype Cadillac DPi-VR du Wayne Taylor Racing, dix ans après une première expérience - déjà avec l'équipe WTR -, sur un Pontiac Riley DP avec le même Angelelli, Jan Magnussen et Wayne Taylor lui-même (et une troisième place).

Cette fois, Jeff Gordon et ses équipiers sont montés sur la plus haute marche du podium, après un final haletant et houleux, et une fin de course marquée par la manœuvre litigieuse de Ricky Taylor, qui envoyait en tête-à-queue, à sept minutes de la fin, l'autre Cadillac du Action Express Racing alors pilotée par Filipe Albuquerque.

Avec ce succès, Jeff Gordon rentre dans le cercle très fermé des pilotes ayant à la fois remporté le Daytona 500 en NASCAR et les 24 Heures de Daytona, aux côtés de AJ Foyt, Mario Andretti et Jamie McMurray.

On rappellera que le vénérable AJ Foyt est entré de son vivant au Panthéon des pilotes en étant le seul pilote à avoir remporté les 500 miles d'Indianapolis, le Daytona 500, les 24 Heures du Mans et les 24 Heures de Daytona ! Mario Andretti a quant à lui raté la victoire au Mans, mais peut se targuer d'un titre de champion du monde de F1 en 1978.

"C'est quelque chose dont je suis très, très fier"

"C'est très surréaliste pour moi, toute cette expérience, ces moments, et d'avoir ceci sur mon CV", s'enthousiasmait Jeff Gordon à l'issue de l'épreuve. "C'est une véritable élite de pilotes qui ont remporté le Daytona 500 et les 24 Heures de Daytona. C'est quelque chose dont je suis très, très fier."

"Mais je pense que, plus que tout, c'est cette expérience que je garderai avec - sans rien enlever à ma participation en 2007 avec Max, Jan et Wayne -, ces deux pilotes fantastiques que sont Ricky et Jordan, et à quel point cette course est difficile."

Pour Jeff Gordon, l'une des forces du Wayne Taylor Racing fut l'osmose existant au sein de l'équipe, et notamment l'entente parfaite entre tous les pilotes.

Une équipe soudée

"Je retiendrai surtout la façon dont se sont créés les liens, cette amitié à laquelle je ne m'attendais pas, et la façon dont j'ai été accueilli dans l'équipe", poursuit Gordon. "Nous avons pris beaucoup de plaisir durant cette aventure. Ils ont répondu à toutes mes questions, j'en avais beaucoup, et ils m'ont aidé à m'adapter. C'est ce qui nous a aidés en tant que groupe, je pense, et à gagner."

"Et j'ai pu voir à quel point ils sont talentueux. J'ai été tellement impressionné, je les ai suivis toute la nuit. J'étais collé à la télé chaque seconde, à chaque tour. Je ne pouvais pas dormir car je voulais regarder ces gars rouler sous la pluie, dans le froid, dans des conditions très piégeuses. Honnêtement, je n'aurais pas été capable de faire aussi bien, et j'ai été vraiment impressionné."

"Et puis quand vous voyez qu'une course de 24 Heures se joue [dans les derniers tours] comme cela, c'était un énorme frisson, et je suis tellement honoré de faire partie de cette expérience."

Prochain article IMSA
Bourdais et Ford encore au top à Daytona

Previous article

Bourdais et Ford encore au top à Daytona

Next article

Un final qui passe mal pour Albuquerque

Un final qui passe mal pour Albuquerque

À propos de cet article

Séries IMSA
Événement 24 Heures de Daytona
Lieu Daytona International Speedway
Pilotes Jeff Gordon
Équipes Wayne Taylor Racing
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions