Pilet : "Je n’arrive pas à y croire"

Auteurs d’une formidable remontée au sein du peloton depuis la toute dernière place, Patrick Pilet et son équipier Nick Tandy ont imposé leur Porsche 911 RSR officielle pour la deuxième fois consécutive en catégorie GTLM ce week-end à Road America, 9e étape du Tudor United SportsCar Championship.

Le duo franco-britannique, qui s’était déjà imposé trois semaines auparavant sur le circuit de Mosport, a signé un bel exploit puisque la Porsche n°911 avait été contrainte de s’élancer de la toute dernière place sur la grille après avoir du changer de moteur à l’issue des qualifications. 

Après une belle remontée lors de la première partie de course, les deux hommes ont émergé en tête de la catégorie GTLM à l’issue de la dernière salve de ravitaillements - après avoir fait le choix de ne changer que deux pneus lors de leur ultime arrêt -, devançant au final l’autre 911 RSR officielle, celle de Bergmeister-Bamber, et la Ferrari F458 du Risi Competizione menée par Pierre Kaffer et Giancarlo Fisichella.

Maintenant, nous sommes de retour dans la lutte pour le titre, et tout est possible.

Patrick Pilet.

Pour Patrick Pilet, cette victoire a un goût particulier. "Je n’arrive pas à y croire", s’enthousiasmait le Gersois à sa descente de voiture. "S’élancer du fond de la grille et terminer en tête de notre catégorie est quelque chose que vous ne vivez pas tous les jours en tant que pilote de course".

"Mais notre voiture était parfaite, et notre stratégie a brillamment fonctionné. Maintenant, nous sommes de retour dans la lutte pour le titre, et tout est possible. Aujourd’hui, nous savourons ce moment mais, dès demain, nous nous concentrerons sur la prochaine course, en Virginie".

A propos de cet article
Séries IMSA
Événement Road America
Circuit Road America
Pilotes Patrick Pilet
Type d'article Résumé de course