Sacrée en GTD, Christina Nielsen veut "envoyer un message aux femmes"

La pilote danoise est devenue la première pilote féminine à être sacrée en endurance en Amérique du Nord en décrochant le titre GTD du championnat IMSA avec Alessandro Balzan sur Ferrari.

Sacrée en GTD, Christina Nielsen veut "envoyer un message aux femmes"
Podium GT Daytona : les troisièmes #63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal
Podium GT Daytona : les troisièmes #63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal
#60 Formula Racing Ferrari F458 Italia: Christina Nielsen
#63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal
#63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal, pit action
#63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal
#63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal
#60 Formula Racing Ferrari 458 Italia: Christina Nielsen
Podium GT Daytona: les vainqueurs #33 Riley Motorsports SRT Viper GT3-R: Ben Keating, Jeroen Bleekemolen, Marc Miller, les deuxièmes #73 Park Place Motorsports Porsche GT3 R: Patrick Lindsey, Jörg Bergmeister, Matt McMurry, les troisièmes #63 Scuderia Corsa Ferrari 488 GT3: Christina Nielsen, Alessandro Balzan, Jeff Segal

Nielsen et Balzan avaient quasiment le titre en poche avant la manche finale de la saison, la course de Petit Le Mans sur le circuit de Road Atlanta. En décrochant la troisième place à l'issue de l'épreuve au volant de leur Ferrari 488 GT3, en compagnie de Jeff Segal, leur équipier pour ce week-end, le duo de l'équipe Scuderia Corsa s'est assuré le titre de la catégorie GTD du championnat IMSA 2016.

L'an passé, Christina Nielsen était déjà arrivée en tant que leader du classement GTD avant la manche finale de Petit Le Mans, mais la Scandinave n'avait pu décrocher le titre, alors qu'elle faisait équipe avec Kuno Wittmer sur une Aston Martin.

Cette fois, celle-ci n'avait qu'à accomplir ses trois heures de roulage réglementaires pour valider le titre 2016. Une formalité que l'équipe Scuderia Corsa s'est empressée d'effectuer en début de course, en mettant Christina Nielsen dans la voiture dès le premier relais.

Cette dernière s'élançait du 4e rang mais chutait à la 7e place après un contact avec la Lamborghini pilotée par Corey Lewis, qui arrachait son rétroviseur droit. Après trois heures… et huit minutes, Nielsen stoppait aux stands pour céder le volant à Alessandro Balzan, le pilote italien se relayant ensuite avec Jeff Segal lors des sept heures de course restantes.

Christina Nielsen pouvait savourer son titre, avant même que l'équipage ne franchisse la ligne d'arrivée au bout des dix heures de courses. Si Balzan chutait au 8e rang lors de la dernière partie de la course en raison d'une crevaison, le pilote italien effectuait un bel effort pour franchir la ligne en 4e position, avant d'hériter de la 3e place suite à la disqualification de l'Audi n°44.

"C'était vraiment éprouvant mentalement", commentait Christina Nielsen. "Tout le monde savait que nous avions quelque chose à perdre, et savait donc que nous n'allions pas nous battre trop durement. Je devais vraiment faire attention à chaque manœuvre que je faisais sur la piste".

Le titre en GTD de Christina Nielsen, qui peut également s'enorgueillir de deux victoires, aux 12 Heures de Sebring et aux 6 Heures du Glen, entrera dans l'histoire de la course automobile, et la jeune Danoise espère que sa réussite montrera la voie à d'autres pilotes féminines.

Nous pouvons faire cela, nous pouvons nous battre de manière égale avec les hommes. Nous pouvons travailler aussi bien que les hommes, contre les hommes.

Christina Nielsen.

"Evidemment, c'est un honneur", continue-t-elle. "Je pense qu'il est important d'envoyer un message aux femmes qui travaillent dans des environnements dominés par les hommes, ou à des jeunes filles qui veulent faire du karting. Nous pouvons faire cela, nous pouvons nous battre de manière égale avec les hommes. Nous pouvons travailler aussi bien que les hommes, contre les hommes".

"J'espère que c'est le message que je peux envoyer et puis, bien entendu, utiliser à l'attention de nos partenaires. C'est quelque chose dont je suis fière. Mais honnêtement, nous sommes deux pilotes. Et c'est un sentiment incroyable d'être champions de la catégorie GTD. Et je veux d'abord partager cela avec Alessandro Balzan, mais aussi Jeff Segal".

Précisons qu'Alessandro Balzan avait déjà décroché le dernier titre GT du défunt championnat Grand Am - avant sa fusion avec la série ALMS - en 2013. 

partages
commentaires
PR1/Mathiasen Motorsport passe à la Ligier JS P217 en 2017
Article précédent

PR1/Mathiasen Motorsport passe à la Ligier JS P217 en 2017

Article suivant

Les Daytona Prototype ont tiré leur révérence

Les Daytona Prototype ont tiré leur révérence
Charger les commentaires