500 Miles - Will Power devra encore patienter

Ce n’est pas encore cette année que Will Power remportera les 500 Miles d’Indianapolis. L’Australien y a sans doute davantage cru que lors d’aucune de ses précédentes participations. Constamment dans le groupe de tête avec les trois autres pilotes Penske et ceux du Chip Ganassi Racing, il s’incline finalement face à son coéquipier Juan Pablo Montoya au terme d’un duel fratricide autant qu’épique dans les derniers tours de course. Non sans avoir “tenté un truc” lors de son dernier arrêt en mettant plus d’aileron sur l’avant et moins sur l’arrière de sa Dallara-Chevrolet.

J’essayais de garder la tête car je savais qu’avec la dégradation, je ne pourrais pas repasser. Montoya m’a passé dans le virage n°1, et une fois derrière lui, je n’ai pas pu rester derrière, j’ai eu trop de sous-virage. C’était de la course folle en tout cas. Penske termine premier et deuxième, tout le monde a fait du très bon travail. Bravo à Juan Pablo, très bon toute la journée, et qui a dû remonter tout le peloton ! Encore deuxième... Ça m’est arrivé plusieurs fois à la fin des championnats !”

Power fait référence à toutes ces années, de 2011 à 2013, au cours desquelles il était objectivement le meilleur pilote du plateau IndyCar sur les circuits routiers et urbains mais le déclic tardait à venir sur ovale. C’est trois années-là, il avait perdu le championnat de pas grand-chose, terminant notamment deux fois 2e en 2011 et 2012.

Que de chemin parcouru depuis, cela dit. Il a enfin remporté sa première victoire sur ovale à Fontana en 2013, et le titre en 2014 bien sûr en inscrivant assez de points sur ce type de tracé.

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Indy 500
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Will Power
Type d'article Actualités
Tags indianapolis, indy 500, reaction, will power