Alonso : "Délicat" de composer avec les forts vents à 350 km/h

partages
commentaires
Alonso :
Par : Edd Straw
18 mai 2017 à 08:00

Fernando Alonso a trouvé les conditions venteuses de la troisième journée d'essais pour l'Indy 500 "délicates", mais a décrit une expérience productive.

Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda sur un skateboard
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda et les médias
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda

Le pilote de McLaren Honda Andretti a terminé la journée au quatrième rang, avec un tour à une moyenne de 219,533 mph (soit 352,446 km/h), le meilleur temps du jour étant la propriété d'Ed Carpenter avec 222,894 mph (soit 358,713 km/h), lors d'une journée où la plupart des pilotes ont eu un roulage limité, mais où l'Espagnol s'est satisfait d'avoir pu faire bon usage de ses 39 tours de piste.

"C'était délicat, assurément", a déclaré Alonso concernant le fait de rouler dans des conditions très venteuses. "Les conditions aujourd'hui n'ont pas aidé, donc [il y a eu] très peu de roulage pour les pilotes de pointe, mais pour moi, toutes les conditions sont toujours une bonne leçon."

"Donc, aujourd'hui c'était ça, apprendre comment piloter avec un vent fort et comment régler la voiture virage après virage. Tout s'est passé comme prévu. L'équipe s'est aussi servie de ces runs pour tester quelque chose sur les réglages moteur, donc c'était une journée productive."

Essais d'arrêts au stand

Alonso a aussi réalisé des essais d'arrêt au stand en milieu de séance. Même s'il utilisait l'entrée des stands de tests plutôt que celle qui sera utilisée pour la course, l'Espagnol pense que cela va porter plus avant le processus d'apprentissage.

"Nous avons utilisé la mi-journée pour faire quelques simulations d'arrêt au stand, pas seulement pour moi mais pour les gars aussi."

"Nous avons appris des choses de leur côté et aussi de mon côté, comment aborder la voie rapide, la voie lente, parce qu'évidemment en essais, c'est OK, mais en course, quand 33 voitures vont s'arrêter, il y aura beaucoup de trafic ici."

Des fans nombreux

Alonso a ajouté qu'il profitait de l'expérience d'être à Indianapolis, malgré l'intérêt grandissant des fans au sujet de sa participation. "Je m'amuse, sans aucun doute. Il y a beaucoup de soutien ici de la part des fans, ils sont très proches de nous dans la ligne des stands, dans le garage."

"Il semble que partout où je vais, ils me suivent. Je pense que certains des autres pilotes en profitent. Ils attendent [jusqu'à ce que] je m'en aille, ensuite ils partent sans problème."

"C'est comme ça, je suis nouveau ici, donc ils ont tous besoin de l'autographe pour la première fois. J'espère que demain, ils n'en auront pas besoin pour la deuxième fois."

Prochain article IndyCar
EL4 - Jay Howard en tête, Newgarden dans le mur

Previous article

EL4 - Jay Howard en tête, Newgarden dans le mur

Next article

EL3 - Les rafales limitent le temps de piste à Indy

EL3 - Les rafales limitent le temps de piste à Indy

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Équipes Andretti Autosport
Auteur Edd Straw
Type d'article Actualités