Alonso : "On ne réalise pas qu'on va 10 km/h plus vite"

partages
commentaires
Alonso :
Par : Fabien Gaillard
20 mai 2017 à 12:30

Fernando Alonso a connu sa première grande journée à pleine vitesse ce vendredi sur l'ovale d'Indianapolis, sans toutefois que cela n'ait trop pesé sur ses propres sensations.

Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda, Gil de Ferran
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda, Fernando Alonso, McLaren-Honda-Andretti Honda, Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda, Gil de Ferran
Jay Howard, Schmidt Peterson Motorsports Honda, Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda

Quatrième mercredi, quatrième jeudi et... quatrième vendredi ! Le double Champion du monde de F1 semble être accroché à cette position comme une moule à son rocher – en tout cas plus qu'au Rocher monégasque qu'il délaissera cette année – à Indianapolis.

Petite différence par rapport aux deux journées précédentes toutefois : il s'agissait ce vendredi du Fast Friday, la première journée lors de laquelle les pilotes roulent avec une configuration et des réglages qualifs, et donc où les vitesses augmentent sensiblement.

Alonso a réalisé un meilleur tour à 231,827 mph (373,089 km/h) de moyenne, lui offrant donc le quatrième temps, à un peu plus de deux dixièmes du leader du jour, Sébastien Bourdais, mais a surtout impressionné par un run de quatre tours, tous au-dessus des 231 mph (371,758 km/h).

Même s'il est allé une dizaine de kilomètres par heure plus vite que la veille, l'Espagnol affirme que cela ne se ressent pas vraiment en piste : "Pas vraiment. Je pense qu'au final, quand on pilote la voiture, on ne réalise pas que l'on va six ou sept miles [par heure plus vite, autour de 10 km/h plus vite, ndlr] ; on veut toujours un mile en plus pour pouvoir aller plus vite."

"Aujourd'hui, c'était évidemment un petit peu stressant avec la pluie qui arrivait, et nous avons essayé de réaliser autant de tours que possible [au début de l'après-midi]. Oui, nous avons réussi à faire deux [simulations de qualifications] plus tard dans la journée."

"Nous étions assez contents. Ce fut une autre journée d'apprentissage à ces vitesses supplémentaires et espérons que demain nous pourrons avoir un bon [run de qualifications]."

Prochain article IndyCar
Comment fonctionnent les qualifications à l'Indy 500 ?

Previous article

Comment fonctionnent les qualifications à l'Indy 500 ?

Next article

Fast Friday - Bourdais supersonique, Alonso encore quatrième

Fast Friday - Bourdais supersonique, Alonso encore quatrième

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions