IndyCar
22 août
-
24 août
Événement terminé
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé

Saison IndyCar complète, Indy 500, Le Mans : quel avenir pour Alonso ?

partages
commentaires
Saison IndyCar complète, Indy 500, Le Mans : quel avenir pour Alonso ?
Par :
4 juin 2019 à 09:20

Fernando Alonso arrive au terme d'une Super Saison WEC lui laissant un second semestre 2019 pour le moment très calme sur son programme de course. C'est tout du moins la partie visible de l'iceberg. Après les 24H du Mans, l'Espagnol aura le loisir de réfléchir à son avenir en sport auto.

G.N., Le Mans - Avec l'été, Fernando Alonso arrive à une période charnière de son parcours post-F1. Pour ce premier semestre 2019, l'Espagnol s'était donné pour mission de tenter de remporter les 500 Miles d'Indianapolis et de conclure la Super Saison WEC 2018-2019 en beauté. La conquête de la victoire à Indy fut un fiasco, l'association Alonso-McLaren ne parvenant pas à franchir le cap des qualifications pour prendre part à la course.  En revanche, Alonso et ses équipiers font figure de favoris pour une nouvelle victoire sur les 24 Heures du Mans avec Toyota et la collecte du titre mondial pilotes.

Pour l'heure, pas question d'évoquer une date exacte pour une nouvelle participation aux 24 Heures du Mans après cette édition de juin 2019 : l'Espagnol ne souhaitait pas s'engager dans une nouvelle saison WEC complète et sera remplacé par Brendon Hartley, actuellement réserviste, qui remplacera Alonso poste pour poste chez la firme nippone aux côtés de Buemi et Nakajima à compter de la rentrée. Néanmoins, Alonso assure que la question n'est pas si, mais quand il reviendra disputer la grande classique mancelle.

Lire aussi:

"C'est impossible à dire. Je serai de retour, c'est probablement garanti, mais je ne sais pas si ce sera dans un an, trois ou cinq. Je ne sais pas", commente-t-il dans le paddock sarthois lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Les rumeurs d'une participation potentielle avec McLaren sont balayées d'un revers de la main : Alonso assure ne pas avoir parlé du sujet avec Zak Brown. "Pour le moment, il n'y a pas de tel projet. Je ne peux pas commenter à ce sujet", lâche-t-il fermement, conscient par ailleurs des spéculations que pourraient engendrer la suggestion de la présence à l'avenir de McLaren en WEC, pour le moment hypothétique.

Bien malin par ailleurs qui pourra déjà dire si Alonso venait à se lancer ou non un nouveau défi en Amérique, au mois de mai prochain. A la question de savoir s'il sera occupé outre-Atlantique à cette période, l'Espagnol botte en touche. "Je ne sais pas ! Je ne sais pas quelle décision je prendrai concernant ce que je ferai l'an prochain dans mon programme de course", répond-il à Motorsport.com. "J'ai une ou deux idées, et nous verrons comment cela évoluera. Mais je pense que cette course est assez importante pour toujours être considérée dans mon esprit. Nous verrons."

L'IndyCar, une discipline rigoureuse qui ne s'aborde "pas en touriste"

En revanche, Alonso se montre catégorique sur le fait que disputer l'intégralité de la saison IndyCar ne l'intéresse pas et n'est pas à l'étude, avec quelque partenaire que ce soit. "Si je fais Indy, je pense qu'un one-shot serait de nouveau l'approche [sur les 500 Miles]. Car faire toute la saison, pour le moment, est un trop grand engagement en termes de courses, de préparation, de ce qu'il faut faire pour être prêt à être performant sur l'ensemble d'une saison. Si tu y vas, tu dois pouvoir y aller en étant en lice pour le championnat, pas juste en tant que touriste. Pour être en course pour le championnat, il faut faire plein de simulateur, apprendre plein de nouveaux circuits, de nouvelles choses qui nécessitent beaucoup d'implication. Et c'est trop. Quant à faire seulement 4 ou 5 courses de préparation pour Indy, ça n'a pas de sens : il s'agit de la première course sur ovale du championnat et en faire d'autres sur ovale avant pour se préparer n'a pas de sens. Un coup unique est donc suffisant."

Quant à retenter l'aventure sur les 500 Miles avec McLaren ? "Je ne sais pas. Il faut voir quelles sont les possibilités. Et si je reviens à Indy, alors j'explorerai les possibilités et choisirai ce que je crois être le projet le plus compétitif."

Article suivant
Course 2 - Dixon s'impose parmi le chaos à Detroit

Article précédent

Course 2 - Dixon s'impose parmi le chaos à Detroit

Article suivant

Marcus Ericsson souhaiterait pouvoir tester l'Alfa Romeo C38

Marcus Ericsson souhaiterait pouvoir tester l'Alfa Romeo C38
Charger les commentaires