"Beaucoup de monde a parlé à Grosjean" pour la suite

Romain Grosjean pourrait avoir l'embarras du choix s'il décide de poursuivre son aventure en IndyCar la saison prochaine.

"Beaucoup de monde a parlé à Grosjean" pour la suite

Engagé dans sa première saison d'IndyCar avec le Dale Coyne Racing, Romain Grosjean s'est rapidement fait une bonne réputation aux États-Unis. Privilégiant les circuits routiers, il fera tout de même une première apparition sur ovale à Gateway, lui qui a déjà décroché un premier podium dans la discipline en mai dernier, terminant deuxième du Grand Prix d'Indianapolis. Déjà, les questions sur la suite de son aventure en IndyCar vont se poser, avec l'éventuelle perspective de rejoindre une équipe plus huppée, mais Coyne aimerait également conserver le Français.

"Beaucoup de monde a parlé à Romain, mais rien n'est décidé", explique Dale Coyne à Motorsport.com. "Il est très performant cette année, vraiment, donc ce n'est pas une surprise qu'il suscite l'attention. C'est pareil qu'avec les autres pilotes prometteurs que nous avons fait rouler par le passé. Alors… vous savez, on s'y attend. Mais personne n'est plus intéressé par lui que nous. Il fait un travail fantastique pour nous, il a une super personnalité, c'est un type sympa qui adore l'IndyCar depuis le jour où il est arrivé."

Ce qui pourrait jouer en faveur de DCR pour prolonger l'aventure avec Grosjean, c'est l'environnement que lui propose la petite équipe américaine et qui plaît non seulement au pilote tricolore mais également à son entourage.

"La femme de Romain était avec nous l'autre jour, et elle a dit : 'Je n'ai jamais ressenti cela avec une autre équipe. C'est comme une famille'", raconte Dale Coyne. "C'était bon à entendre. Certaines structures d'IndyCar, et en particulier la nôtre, donnent l'impression que le pilote et sa famille font partie intégrante de l'équipe. Ce n'est pas comme s'il arrivait, pilotait la voiture puis disparaissait."

Pour la saison 2022, Coyne doit également prendre en compte la probable arrivée sur le marché de Ryan Hunter-Reay, qui devrait quitter Andretti Autosport et deviendrait une cible de choix. Cette année, aux côtés de Grosjean, l'autre baquet est occupé par Ed Jones, qui a "impressionné" son patron. "Il a été très, très malchanceux cette année", estime Dale Coyne. "Il a parfois été très performant et nous n'avons pas réussi à transformer ça en bons résultats, ou pas sur la totalité d'un week-end. Il semblait par exemple très fort à Détroit."

Concernant l'éventuelle candidature de Hunter-Reay, elle serait jugée intéressante. "C'est l'un de ceux à qui nous voudrions parler pour 2022, que Romain reste ou non", confirme Dale Coyne. " Nous parlerons à tous ceux qui sont bons."

Propos recueillis par David Malsher-Lopez

Lire aussi :

partages
commentaires
Romain Grosjean va faire ses débuts sur ovale
Article précédent

Romain Grosjean va faire ses débuts sur ovale

Article suivant

Palou : Verstappen et Hamilton ont "fait ce que j'aurais fait"

Palou : Verstappen et Hamilton ont "fait ce que j'aurais fait"
Charger les commentaires