Bourdais – “Arrêtons de dire qu’il n’y a pas de danger!”

Sébastien Bourdaisqui prendra ce soir pour la quatrième fois le départ des 500 Miles d’Indianapolis, a réagi à la série d’accidents qui ont émaillé les séances d’essais et de qualification ces deux dernières semaines et aux décisions qui ont été prises en matière de sécurité au niveau des kits aéro notamment.

Il faut arrêter de prétendre que ce que nous faisons n’est pas dangereux et poursuivre ce qui est prévu,” a dit le pilote de l’équipe KVSH. “Les gens ne viennent pas pour voir depuis les tribunes des voitures parquées car il y a eu des accidents. Ça fait partie du truc.”

Et le Manceau d’ajouter : “Nous roulons à près de 400 km entre des murs : qui peut croire qu’il n’y a aucun danger ?”

La course automobile est dangereuse, elle l’a toujours été et l’a toujours été. Tel est, en substance, le message de Sébastien Bourdais. Il connaît les risques et tout en ayant conscience que tous les efforts doivent être faits pour améliorer la sécurité, il ne veut pas de mesures qui pourraient dénaturer les circuits aux USA. Autrement dit, des décisions qui aillent trop loin en la matière comme cela a pu se passer en Europe.

 

Qui peut croire qu’il n’y a aucun danger ?

Sebastien Bourdais

 

Je pense juste qu’il faut faire attention à ne pas perdre notre héritage, car c’est la base de que nous faisons,” explique-t-il. “Parce qu’en Europe, on a pu voir, et j’en ai moi-même été le témoin, à quel point les améliorations [apportées au nom de la sécurité] ont pu faire perdre leur caractère à des circuits fabuleux. Et je ne veux pas voir la même chose arriver en IndyCar.”

Je pense que tout faire pour rendre la voiture plus sûre et améliorer la sécurité à l’aide des SAFER Barriers ou de meilleurs grillages, par exemple, est la bonne chose à faire,” précise-t-il.

Pas de chicanes type F1

Pour étayer son propos, le quadruple champion ChampCar, qui a couru dans à peu près toutes les catégories possibles en circuit, n’hésite pas à faire référence au terrible week-end d’Imola 1994 : “Quand on n’a pas l’habitude de voir des accidents et que quelqu’un se fait mal dans l’un d’eux, c’est horrible. C’est pareil en F1. Il n’avaient pas connu de drame durant des années, puis ils ont perdu deux pilotes en un week-end et un troisième a failli se tuer aussi. Et soudain, ils ont parlé de mettre des chicanes au milieu de la piste [à Barcelone]. Ce n’est plus acceptable. On en veut bien, mais pas de tout ça.”

Voilà qui est dit. Bourdais s’élancera 7e au départ des 500 Miles ce soir à 18 heures en France. Sa meilleure place sur la grille de départ de la grande classique américaine.

A propos de cet article
Séries IndyCar
Pilotes Sébastien Bourdais
Type d'article Actualités
Tags accident, bourdais, crash, danger, indy500