Bourdais et Pagenaud prêts pour la bataille de Phoenix

Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais, les Français de l'IndyCar, se rendront ce week-end pour la première fois à Phoenix, l'ovale d'un mile (1,6 km) qui fait son retour au calendrier après onze ans d'absence.

Bourdais et Pagenaud prêts pour la bataille de Phoenix
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet
Le deuxième, Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet

Deuxième dans les rues de St. Petersburg, le pilote du Team Penske souhaite poursuivre sur sa bonne lancée sur un ovale court, un exercice au cours duquel il n'a pas été particulièrement à la fête en 2015.

"Nous allons essayer de continuer sur la bonne voie après notre deuxième place à St. Petersburg. Phoenix est un ovale rapide et difficile, mais nous avons effectué de bons essais là-bas, et nous abordons donc le week-end avec confiance. Nous devons bien commencer notre saison sur les ovales", déclare-t-il, Phoenix précédant la 100e édition des 500 Miles d'Indianapolis, le 29 mai prochain.

Sébastien Bourdais sera lui aussi présent pour la première fois en course à Phoenix. Contrairement à Pagenaud, il arrive en Arizona fort d'une victoire sur un ovale court, après sa performance tout en domination à Milwaukee en 2015.

"Ce sera ma première au volant d'une IndyCar à Phoenix, donc c'est toujours un peu un défi. Nous avons effectué des essais là-bas il y a environ un mois et nous avons collecté beaucoup de données."

Le Manceau a mis l'accent sur le caractère physique de l'épreuve, qui promet de soumettre les pilotes aux plus fortes forces latérales de la saison, les virages se prenant ici à près de 300 km/h.

"Ce que je sais, c'est que la course sera un défi physique. Il y aura plus de G que d'habitude et la course sera très serrée. Nous allons devoir travailler fort et avec un peu de chance nous pourrons avoir une très bonne course."

partages
commentaires
Paul Dana, l'Éthanol en héritage dix ans après

Article précédent

Paul Dana, l'Éthanol en héritage dix ans après

Article suivant

Trois pilotes vont faire leurs débuts sur ovale

Trois pilotes vont faire leurs débuts sur ovale
Charger les commentaires