Calderón candidate à un volant IndyCar 2022

Après un test concluant à Mid-Ohio cette semaine, l'équipe AJ Foyt reconnaît que Tatiana Calderón figure sur sa "liste de pilotes potentiels" pour 2022.

1/79

Photo de: Yesid Pamplona.

2/79

Photo de: Yesid Pamplona.

3/79

Photo de: Yesid Pamplona.

4/79

Photo de: Yesid Pamplona.

5/79

Photo de: Yesid Pamplona.

6/79

Photo de: Yesid Pamplona.

7/79

Photo de: Yesid Pamplona.

8/79

Photo de: Yesid Pamplona.

9/79

Photo de: Yesid Pamplona.

10/79

Photo de: Yesid Pamplona.

11/79

Photo de: Yesid Pamplona.

12/79

Photo de: Yesid Pamplona.

13/79

Photo de: Yesid Pamplona.

14/79

Photo de: Yesid Pamplona.

15/79

Photo de: Yesid Pamplona.

16/79

Photo de: Yesid Pamplona.

17/79

Photo de: Yesid Pamplona.

18/79

Photo de: Yesid Pamplona.

19/79

Photo de: Yesid Pamplona.

20/79

Photo de: Yesid Pamplona.

21/79

Photo de: Yesid Pamplona.

22/79

Photo de: Yesid Pamplona.

23/79

Photo de: Yesid Pamplona.

24/79

Photo de: Yesid Pamplona.

25/79

Photo de: Yesid Pamplona.

26/79

Photo de: Yesid Pamplona.

27/79

Photo de: Yesid Pamplona.

28/79

Photo de: Yesid Pamplona.

29/79

Photo de: Yesid Pamplona.

30/79

Photo de: Yesid Pamplona.

31/79

Photo de: Yesid Pamplona.

32/79

Photo de: Yesid Pamplona.

33/79

Photo de: Yesid Pamplona.

34/79

Photo de: Yesid Pamplona.

35/79

Photo de: Yesid Pamplona.

36/79

Photo de: Yesid Pamplona.

37/79

Photo de: Yesid Pamplona.

38/79

Photo de: Yesid Pamplona.

39/79

Photo de: Yesid Pamplona.

40/79

Photo de: Yesid Pamplona.

41/79

Photo de: Yesid Pamplona.

42/79

Photo de: Yesid Pamplona.

43/79

Photo de: Yesid Pamplona.

44/79

Photo de: Yesid Pamplona.

45/79

Photo de: Yesid Pamplona.

46/79

Photo de: Yesid Pamplona.

47/79

Photo de: Yesid Pamplona.

48/79

Photo de: Yesid Pamplona.

49/79

Photo de: Yesid Pamplona.

50/79

Photo de: Yesid Pamplona.

51/79

Photo de: Yesid Pamplona.

52/79

Photo de: Yesid Pamplona.

53/79

Photo de: Yesid Pamplona.

54/79

Photo de: Yesid Pamplona.

55/79

Photo de: Yesid Pamplona.

56/79

Photo de: Yesid Pamplona.

57/79

Photo de: Yesid Pamplona.

58/79

Photo de: Yesid Pamplona.

59/79

Photo de: Yesid Pamplona.

60/79

Photo de: Yesid Pamplona.

61/79

Photo de: Yesid Pamplona.

62/79

Photo de: Yesid Pamplona.

63/79

Photo de: Yesid Pamplona.

64/79

Photo de: Yesid Pamplona.

65/79

Photo de: Yesid Pamplona.

66/79

Photo de: Yesid Pamplona.

67/79

Photo de: Yesid Pamplona.

68/79

Photo de: Yesid Pamplona.

69/79

Photo de: Yesid Pamplona.

70/79

Photo de: Yesid Pamplona.

71/79

Photo de: Yesid Pamplona.

72/79

Photo de: Yesid Pamplona.

73/79

Photo de: Yesid Pamplona.

74/79

Photo de: Yesid Pamplona.

75/79

Photo de: Yesid Pamplona.

76/79

Photo de: Yesid Pamplona.

77/79

Photo de: Yesid Pamplona.

78/79

Photo de: Yesid Pamplona.

79/79

Photo de: Yesid Pamplona.

Deux jours après la dixième manche de la saison disputée à Mid-Ohio, AJ Foyt Racing a offert à Tatiana Calderón la possibilité de piloter une IndyCar. Sur un circuit qu'elle ne connaissait pas, la pilote de 28 ans a régulièrement tourné en 69 secondes avant d'abaisser sa marque à 68 secondes en fin de journée.

"Franchement, je ne savais pas à quoi m'attendre, même si je sais que Tatiana a piloté beaucoup de voitures en monoplace et en Endurance, et que j'ai beaucoup d'amis et contacts en Europe qui m'ont dit qu'elle en était capable", confie à Motorsport.com Larry Foyt. "Elle n'a pas fait beaucoup de saisons complètes récemment. Ce qui était impressionnant, c'est qu'elle est montée dans la voiture et c'était parti. Elle a piloté beaucoup de voitures rapides, de voitures avec beaucoup d'appui, mais l'IndyCar était probablement ce qu'il y avait de plus lourd au niveau de la direction par rapport à ce qu'elle avait piloté auparavant."

"Alors, surtout avec les virages avec beaucoup de forces g de Mid-Ohio, je pensais que ça lui prendrait plus de temps, mais en fait elle a continué à progresser à chaque sortie. Elle a vraiment été très intelligente. Je suis allé la voir dans certains virages, et son contrôle de la voiture était bon mais elle était aussi très délicate en entrée de courbe."

"À la fin de la journée, elle est descendue dans un chrono qui nous aurait placé devant cinq ou six voitures en essais libres le week-end dernier. Naturellement, elle était la seule à faire le test et nous ne savons pas vraiment où en était le niveau d'adhérence de la piste, surtout sur un circuit qui évolue énormément. Mais je pense que pour un premier jour, sans connaître le tracé, sans connaître la voiture, elle a fait des chronos compétitifs."

J'espère ouvrir autant de portes que possible. 

Tatiana Calderón

Ce test a pu être organisé grâce à ROKiT, qui sponsorise à la fois Tatiana Calderón et la voiture #14 d'AJ Foyt Racing, confiée cette saison à Sébastien Bourdais. Larry Foyt assure toutefois qu'il n'y a aucune interprétation à faire, même s'il place désormais la Colombienne sur la liste des candidats à un volant pour 2022.

"Je dirais qu'elle est certainement sur notre liste de pilotes potentiels", admet-il. "Je ne veux pas m'avancer, nous avons beaucoup de réunions à venir avec des sponsors. Mais nous voulions faire ce test, qui a suscité beaucoup d'intérêt pour nous, et maintenant, après une démonstration impressionnante, c'est encore plus intéressant. Nous devons contacter les sponsors et Tatiana elle-même pour savoir quels sont leurs plans pour l'avenir et comment ça pourrait fonctionner avec les nôtres."

"Nous adorons travailler avec Seb. Bien sûr, c'est frustrant d'avoir eu le rythme sur de nombreux circuits sans avoir pu concrétiser. C'est la même chose pour de nombreuses équipes, non ? Mais 2022… Je ne veux pas m'avancer car la situation est ouverte, vraiment ouverte pour le moment. Nous aurons des réunions bientôt avec ROKiT. Il y a différentes options sur la table. Il y a des pilotes d'IndyCar avec beaucoup d'expérience qui seront disponibles."

Compte tenu des restrictions de voyage liées à la pandémie de COVID-19, Tatiana Calderón a mis entre parenthèses son engagement en Super Formula au Japon, donnant la priorité au WEC, championnat auquel elle participe en LMP2 avec Richard Mille Racing. En revanche, elle n'a encore rien décidé de la direction à prendre pour sa carrière en 2022.

"On veut toujours le maximum d'options possibles, afin de pouvoir choisir", admet-elle. "C'est un privilège. Mais il est encore trop tôt pour prendre une décision quant à 2022. Néanmoins, je suis ravie que le test se soit très bien passé, et j'en tiendrais compte si l'équipe était intéressée pour m'avoir dans la voiture. C'est une option géniale à avoir."

Tatiana Calderón est également intéressée par le championnat d'Endurance IMSA aux États-Unis, elle qui a eu l'occasion de participer aux 24 Heures de Daytona en 2020 dans la catégorie GTD. "J'espère ouvrir autant de portes que possible", conclut-elle.

Propos recueillis par David Malsher-Lopez

Lire aussi :

partages
commentaires
La belle remontée de Grosjean à Mid-Ohio
Article précédent

La belle remontée de Grosjean à Mid-Ohio

Article suivant

Motorsport Games va commercialiser le jeu officiel de l'IndyCar

Motorsport Games va commercialiser le jeu officiel de l'IndyCar
Charger les commentaires