Castroneves - "Il faut savoir provoquer la chance"

partages
Castroneves -
Par : Jean-Philippe Vennin
21 août 2015 à 13:00

Helio Castroneves aborde les deux dernières manches de la saison 2015 en 4e position après avoir toujours figuré parmi les trois premiers à ce stade les trois années précédentes.

Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet

Quatre fois deuxième du Championnat IndyCar en 2002, 2008, 2013 et 2014, Helio Castroneves (qui s’est également classé deux fois 3e et trois fois 4e durant sa longue carrière dans la discipline), se retrouve une fois de plus en position d’être titré – même si cela ne sera pas facile. Car les points doublés de la dernière course pourraient changer la donne.

“J’ai été dans cette situation avant et j’ai été le chassé au lieu d’être le chasseur,” dit le Brésilien sur le site officiel de l'IndyCar. “Je n’ai rien à perdre et tout à gagner.”

Aucune victoire en 2015

Le terme “chasseur” a de quoi étonner au vu de sa situation actuelle, puisqu’il doit sa flatteuse 4e place provisoire avant tout à sa régularité. En effet, le triple vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis ne compte à ce jour aucune victoire en 2015. Outre les deux premières années de sa carrière en monoplaces américaines, en 1998 et 1999, cela ne lui était arrivé qu’en 2011...

Malgré l’écart de 58 points qui le sépare de son coéquipier Juan Pablo Montoya, leader du Championnat, Castroneves croit donc dur comme fer en ses chances de coiffer enfin la couronne.

“Maintenant, tout est une question de stratégie : il faut savoir provoquer la chance,” dit-il. “Si on prend les choses du point de vue de l’équipe, on a un gars qui mène le Championnat [Montoya, donc] et deux autres qui ne sont pas loin.”

Will Power, le Champion en titre, est en effet 5e à un petit point seulement de Castroneves.

On ne peut pas la jouer conservateur. “Il faut y aller, et décaler nos pit-stops. J’espère que c’est quelque chose qu’on prendra en considération à Pocono.

Helio Castroneves

“On ne peut pas la jouer conservateur,” poursuit ce dernier. “Il faut y aller, et décaler nos pit-stops. J’espère que c’est quelque chose que nous prendrons en considération à Pocono, car c’est une course où le carburant pourrait faire partie de la stratégie.”

L’an dernier, sur cette piste de Pocono extrêmement large et aux interminables lignes droites, les sept premiers classés à l’arrivée avaient effectué chacun six arrêts sous drapeau vert (il n’y avait eu qu’une seule et courte neutralisation). Castroneves avait terminé 2e sur les talons d’un certain... Montoya.

Prochain article IndyCar
Un nouveau pneu pluie dès ce week-end à Mid-Ohio

Previous article

Un nouveau pneu pluie dès ce week-end à Mid-Ohio

Next article

Pourquoi le drapeau américain est-il "à l'envers" sur certaines voitures?

Pourquoi le drapeau américain est-il "à l'envers" sur certaines voitures?

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Pocono
Lieu Pocono Raceway
Pilotes Helio Castroneves
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview