L'IndyCar ajuste ses week-ends de course et son Push-to-pass

partages
commentaires
L'IndyCar ajuste ses week-ends de course et son Push-to-pass
Par : Michaël Duforest
8 févr. 2017 à 10:15

Dans le but d'offrir "l'action en piste la plus efficace et la plus intéressante aux fans", l'IndyCar a dévoilé quelques changements apportés à son règlement 2017.

Séance photos Firestone Racing
Un mécanicien avec des pneus Firestone
Départ : Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet mène
Les drapeaux de l'IndyCar et de Firestone
Détails d'un pneu Firestone
Conor Daly, A.J. Foyt Enterprises Chevrolet
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet

Quelques semaines avant le début de sa saison, le 12 mars prochain, à St. Petersburg, l'IndyCar a dévoilé une série de changements apportés principalement au déroulement des week-ends de course, ainsi que sur le format des qualifications.

Par exemple, deux des courses nocturnes de la saison, à Phoenix et à Gateway, verront leurs séances qualificatives se disputer la même journée que la course, le samedi. Le but est ainsi d'offrir plus d'action en piste aux fans sur la journée, et ainsi de les faire venir un peu plus tôt dans la journée pour profiter de toutes les activités. Le vendredi sera consacré à deux séances d'essais, la seconde démarrant au même moment que la course du lendemain.

Les qualifications du week-end de Detroit seront aussi légèrement modifiées, puisque la grille des deux courses sera déterminée chaque jour après une séance qualificative où le peloton sera divisé en deux groupes. Les pilotes disposeront de 12 minutes de temps de piste pour effectuer leur meilleur chrono. Auparavant, la grille de la première course était déterminée par une séance qualificative standard en trois phases, comme sur les autres manches routières et urbaines de l'année.

Sur la majorité des courses disputées sur des circuits routiers et urbains, les séances d'essais du vendredi se disputeront à chaque fois à 11 heures et 15 heures locales, pour simplifier les préparations des équipes. Firestone allouera aux équipes un train de pneus tendres supplémentaires pour le week-end, permettant ainsi de tester les pneus à bande rouge avant la séance qualificative. Les teams devront rendre à Firestone un train de pneus après chaque séance d'essais du vendredi, un par type de composé.

Ce programme standard ne sera pas adopté lors de la manche routière à Indianapolis, puisqu'elle sera compressée sur deux journées, le vendredi et le samedi. Les séries de la Mazda Road to Indy (USF2000, Pro Mazda, Indy Lights) prendront tout de même la piste le jeudi.

Des changements apportés au Push-to-pass

Un dernier changement, et de taille, a été apporté au Push-to-pass, le boost de puissance disponible en pressant un bouton sur le volant. Ce dernier, qui apporte environ 60 chevaux supplémentaires, verra son utilisation limitée non plus en nombre de pressions dans la course, mais bien en secondes d'utilisation, comme c'était le cas en Champ Car jusqu'en 2007.

La limite de temps d'utilisation sera fixée à 150 secondes à St. Petersburg, Detroit et Sonoma, avec 200 secondes autorisées sur les autres pistes. La durée d'une pression sera entre 15 et 20 secondes, mais les pilotes auront cette fois la possibilité de couper leur push-to-pass avant la fin de ce laps de temps, pour économiser de précieuses secondes.

Le Push-to-pass ne sera en revanche pas autorisé sur le départ et les restarts, sauf si l'un de ceux-ci intervient à deux tours de l'arrivée d'une course.

Prochain article IndyCar
Newgarden démarre sa carrière Penske en tête du classement

Previous article

Newgarden démarre sa carrière Penske en tête du classement

Next article

Juan Pablo Montoya pourrait disputer plus que l'Indy 500

Juan Pablo Montoya pourrait disputer plus que l'Indy 500

À propos de cet article

Séries IndyCar
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Actualités