Course - Montoya s'impose devant Pagenaud

partages
commentaires
Course - Montoya s'impose devant Pagenaud
Par :
13 mars 2016 à 19:10

En pole position grâce au forfait de Will Power, Simon Pagenaud a mené la première partie de course avant de s'incliner face au Colombien alors que celle-ci était relancée après une neutralisation.

Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Conor Daly, Dale Coyne Racing Honda
Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Spencer Pigot, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet
Mikhail Aleshin, Schmidt Peterson Motorsports Honda

Après un départ sans encombre mais un premier tour animé par un tout-droit de Takuma Sato et les arrêts de Josef Newgarden et James Hinchcliffe (le premier cité étant venu crever le pneu arrière droit du second au premier virage en le touchant légèrement avec son aileron avant), Simon Pagenaud s'est rapidement échappé en tête pour compter cinq secondes pile d'avance à la fin du dixième tour. C'est à ce moment que Helio Castroneves est sorti trop large du dernier virage, ce qui permit à Juan Pablo Montoya de se porter à sa hauteur dans la ligne droite puis le dépasser pour la 2e place. 

Le Colombien a lui aussi fait le trou, Castroneves retenant le peloton de tête resté sur les positions de la grille avec Scott Dixon, Ryan Hunter-Reay et Graham Rahal devant Marco Andretti, le seul à avoir gagné une place en prenant le dessus sur Sébastien Bourdais au départ. Derrière ces deux-là, Charlie Kimball et Carlos Muñoz complétaient le bon groupe qui avait provoqué une césure dans le peloton.

Dixon a ensuite dépassé Castroneves pour la 3e place et s'est posté à trois secondes de Montoya, ce dernier continuant à perdre quelques dixièmes sur le leader. Au début du 19e tour, Castroneves a cédé cette fois face à Hunter-Reay et Andretti avant de rentrer une boucle plus tard pour changer de pneus – en se rabattant au passage sous le nez de ses poursuivants au niveau de l'entrée des stands.

Après 20 tours, l'avance de Pagenaud était de 6”8 sur Montoya qui est rentré quant à lui à la fin du 21e, tout comme Hunter-Reay et Rahal. Dixon a fait de même une boucle plus tard et Pagenaud à la fin du 23e, laissant le commandement à Andretti.

Une fois tous les leaders repassés par leur stand, Pagenaud s'est retrouvé avec une avance retombée à un peu moins de trois secondes sur Montoya et un peu plus de cinq sur Dixon. Derrière Conor Daly et Luca Filippi qui s'étaient arrêtés plus tôt dans la course, Hunter-Reay précédait Andretti, Rahal, Castroneves (qui allait repasser devant l'Américain) puis – derrière Jack Hawksworth et Mikhail Aleshin eux aussi sur une stratégie décalée – Kimball et Muñoz qui avaient dépassé Bourdais.

L'écart s'est stabilisé à une petite seconde entre Pagenaud et Montoya tandis que Dixon revenait lui aussi lentement mais sûrement, tous trois semblant alors préserver leurs gommes en attendant la suite. Daly a changé de pneus à la fin du 41e tour, imité un peu plus tard par Aleshin. 

Andretti a provoqué la première neutralisation au 47e tour en tentant de suivre son équipier Hunter-Reay, qui venait de dépasser Filippi, et accrochant l'Italien. Une manœuvre d'un optimiste délirant, conclue par un moteur calé en essayant de remettre sa voiture dans le bon sens.

Tout le monde est rentré à la fin du 48e tour, deux avant la mi-course, Pagenaud quittant les stands toujours devant Montoya, Dixon, Hunter-Reay, Castroneves, Rahal, Kimball, Muñoz et Oriol Servia, le remplaçant de Power qui s'était élancé dernier sur la grille. Mais tous étaient devancés par Daly, repassé par son stand peu avant la neutralisation, et Tony Kanaan sur une stratégie décalée après s'etre arrêté dès le 8e tour car très en délicatesse avec ses pneus et ses freins.

Montoya prend l'avantage

La course est repartie à la fin du 57e tour et Montoya s'est glissé à l'intérieur de Pagenaud pour prendre la 3e place. C'est alors qu'un carambolage impliquant une bonne dizaine de pilotes (dont Bourdais) s'est produit quand Rahal s'est fait harponner par Muñoz après avoir ralenti pour éviter un ralentissement dû, à l'origine, à une attaque de Castroneves sur Hunter-Reay juste devant eux.

Kanaan est repassé par les stands, se retrouvant 11e derrière Daly, Montoya, Pagenaud, Dixon, Castroneves, Hunter-Reay, Aleshin, Filippi et les rookies Spencer Pigot et Max Chilton.

Montoya s'est emparé de la tête en passant Daly lors du restart au début du 64e tour. Castroneves a quant lui lui dépassé Dixon au freinage du même premier virage deux boucles plus tard. Derrière, un étonnant Aleshin mettait la pression sur Hunter-Reay et Kanaan remontait rapidement en 8e position.

Dixon a inauguré les derniers arrêts à la fin du 70e tour, trop tôt pour terminer sans un nouvel arrêt et bien malgré lui en raison de températures élevées forçant les mécaniciens de Ganassi à dégager l'intérieur des pontons. Et cela, alors que les écarts restaient faibles dans le groupe de tête.

Pas de triplé pour Penske

Montoya avait porté son avance à deux secondes sur Daly quand celui-ci s'est arrêté à la fin du 80e tour pour finir la course avec un train de pneus durs. Castroneves et Kanaan l'ont imité un tour plus tard pour monter les plus tendre. Montoya et Pagenaud ont fait de même à la fin du 82e pour revenir en piste dans le même ordre, le Français et Castroneves prenant l'avantage sur Daly – retombé très loin dans la hiérarchie – pour placer trois Penske en tête après l'intermède assuré par Hunter-Reay.

Malgré une inquiétude avec ses freins à l'arrière droit, Montoya a grappillé du temps pour porter son avance à deux secondes et demie sur Pagenaud à 20 tours du drapeau à damier puis quasiment la doubler lors des dix boucles suivantes. Castroneves était à plus de dix secondes et Hunter-Reay allait le repasser non loin de l'arrivée, privant le Team Penske d'un triplé.

Venaient ensuite devant Aleshin, un Takuma Sato surgi de nulle part, Kimball, Muñoz, Dixon, qui s'était arrêté une fois de plus comme prévu et allait passer le Colombien, et Alexander Rossi dans le top dix pour ses débuts mais qui allait céder face à Kanaan dans les derniers tours. 

IndyCar 2016 - St. Petersburg - Course
Pos.PiloteTeamsÉcart
1 ColombieJuan Pablo Montoya Penske (C) 2:13:28.4650
2 FranceSimon Pagenaud Penske (C) +2.3306
3 États-UnisRyan Hunter-Reay Andretti (H) +8.8764
4 BrésilHelio Castroneves Penske (C) +9.3237
5 RussieMikhail Aleshin Schmidt (H) +9.7167
6 JaponTakuma Sato Foyt (H) +26.0373
7 Nouvelle-ZélandeScott Dixon Ganassi (C) +40.7056
8 ColombieCarlos Muñoz Andretti (H) +55.9459
9 BrésilTony Kanaan Ganassi (C) +59.1204
10 États-UnisCharlie Kimball Ganassi (C) +1 tour
11 Royaume-UniJack Hawksworth Foyt (H) +1 tour
12 États-UnisAlexander Rossi Andretti/Herta (H) +1 tour
13 États-UnisConor Daly Coyne (H) +1 tour
14 États-UnisSpencer Pigot Rahal (H) +1 tour
15 États-UnisMarco Andretti Andretti (H) +1 tour
16 États-UnisGraham Rahal Rahal (H) +1 tour
17 Royaume-UniMax Chilton Ganassi (C) +1 tour
18 EspagneOriol Servia Penske (C) +1 tour
19 CanadaJames Hinchcliffe Schmidt (H) +1 tour
20 ItalieLuca Filippi Coyne (H) +2 tours
21 FranceSébastien Bourdais KVSH (C) +23 tours
22 États-UnisJosef Newgarden Carpenter (C) +63 tours

(C) = Chevrolet, (H) = Honda

Article suivant
La grille de départ du GP de St. Petersburg

Article précédent

La grille de départ du GP de St. Petersburg

Article suivant

Commotion cérébrale pour Will Power

Commotion cérébrale pour Will Power
Charger les commentaires