Coyne doit se séparer de Sébastien Bourdais

partages
commentaires
Coyne doit se séparer de Sébastien Bourdais
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
22 nov. 2019 à 19:04

Sébastien Bourdais ne disputera pas la saison 2020 de l'IndyCar avec Dale Coyne, après l'effondrement d'un accord de sponsoring qui a rendu son maintien impossible.

Alors qu'il restait une année de contrat liant Sébastien Bourdais au Dale Coyne Racing, l'écurie américaine a décidé de mettre un terme anticipé à l'accord, en raison d'un manque de budget lié à l'effondrement d'un accord de sponsoring. L'équipe de Dale Coyne est en effet l'une des plus petites structures du plateau, et a très régulièrement dû faire appel à des pilotes payants afin de continuer à engager des monoplaces en CART, Champ Car et IndyCar.

"Laisser Sébastien partir est triste et ça n'a rien à voir avec d'autres pilotes sur le marché ou quoi que ce soit de ce genre", a déclaré Coyne à Motorsport.com. "C'est très malheureux. C'est en raison d'un problème de financement. Quelque chose d'important est tombé à l'eau il y a deux semaines et demie."

Lire aussi :

"Nous avons eu la mauvaise nouvelle juste avant les tests avec Sébastien à Sebring, le 5 novembre. Nous avons révélé cela à tout le monde la nuit de ce test. C'était triste. C'est triste. Il est victime de circonstances qui étaient largement hors de contrôle."

Le timing de la décision de DCR pourrait s'avérer particulièrement mal-venu pour Sébastien Bourdais, les équipes ayant dans la quasi totalité des cas déjà complété leurs line-ups pour 2020. Afin de débloquer une voiture supplémentaire dans l'une des structures existantes, le Manceau devrait arriver avec un budget conséquent. Le même problème se pose à James Hinchcliffe, écarté d'Arrow McLaren SP, et Spencer Pigot, qui a perdu son volant au sein du Ed Carpenter Racing au profit du jeune néerlandais Rinus VeeKay.

Craig Hampson, ingénieur réputé qui avait rejoint l'équipe pour retrouver son pilote avec lequel il a remporté quatre titres en Champ Car, devrait rester en place. L'association Bourdais/Coyne a débouché sur deux victoires, acquises toutes deux à St. Petersburg, en 2017 et 2018. Le Français avait également subi un terrible accident en qualifications des 500 Miles d'Indianapolis 2017, se fracturant notamment le bassin.

"Je pense qu'il a été vraiment bon", a déclaré Coyne au sujet des trois dernières saisons. "Nous avons apprécié avoir quelqu'un de ce statut dans nos voitures, et remporter consécutivement les courses de St. Pete a été super. Avoir été la voiture la plus rapide en essais lors de deux des trois dernières années et la seconde cette année était également super. Sébastien était diablement rapide."

Et quand la question lui a été posée de savoir s'il y avait une chance que les choses finissent tout de même par s'arranger, le patron d'écurie de conclure : "Non. Sébastien cherche d'autres options – en fait, il cherchait avant même que cela ne se produise – donc il est normal de le laisser continuer à faire ça. Nous lui souhaitons bonne chance, et je suis sûr qu'il courra quelque part l'année prochaine." D'après Associated Press, Bourdais devrait disputer à plein temps l'IMSA en 2020.

Propos recueillis par David Malscher 

Article suivant
C'était un 11 novembre : dernier succès en Champ Car pour Bourdais

Article précédent

C'était un 11 novembre : dernier succès en Champ Car pour Bourdais

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Pilotes Sébastien Bourdais
Équipes Dale Coyne Racing
Auteur Michaël Duforest