Dale Coyne pense que Romain Grosjean va attirer les sponsors

Les nouveaux patrons de Romain Grosjean en IndyCar comptent sur son arrivée et de bonnes performances pour séduire de nouveaux sponsors. Dale Coyne, qui engage sa voiture, compare son passage de la F1 à l'IndyCar à celui de Nigel Mansell.

Dale Coyne pense que Romain Grosjean va attirer les sponsors

Romain Grosjean va faire ses débuts en IndyCar cette année, en disputant les courses sur circuits routiers et urbains dans une monoplace conjointement engagée par Dale Coyne Racing et Rick Ware Racing. Le sponsor principal de sa voiture n'a pas encore été annoncé mais Rick Ware espère une annonce d'ici "une ou deux semaines", la signature de Grosjean étant selon lui un élément essentiel pour trouver un commanditaire.

"Vous pouvez imaginer essayer de trouver un sponsor à ce niveau, sans pouvoir dire qui sera au volant", a déclaré Ware. "Avant tout, sur le côté business, il fallait assurer la présence de Romain. Maintenant, nous allons assembler toutes les pièces du puzzle."

Lire aussi :

Le public de l'IndyCar est avant tout américain et la présence d'un pilote venu du continent européen pourrait rebuter certains sponsors, mais Dale Coyne est persuadé que les débuts de Romain Grosjean seront suivis d'un retentissement important et que son nouveau pilote sera performant, allant jusqu'à une comparaison avec Nigel Mansell, arrivé aux États-Unis en 1993, auréolé de son titre en F1, et immédiatement dans le rythme puisqu'il est devenu Champion du Champ Car.

"Je pense que c'est une question de talent", a précisé Coyne. "L'arrivée de Romain ici me rappelle celle de Nigel Mansell. Il n'était pas américain mais il a mis le feu ici. Les gens veulent voir des résultats. Ils veulent un pilote qu'ils peuvent encourager, quelqu'un qui les représente, un pilote qui fasse des résultats. Les chiffres ne mentent pas. Si on peut finir dans les premières places, je pense qu'on a ce dont on a besoin."

Rick Ware partage l'opinion de son associé, estimant que de bons résultats de Grosjean permettront de séduire les sponsors. "Il faut de l'argent pour rendre cela possible", explique-t-il. "Romain est unique dans sa catégorie. Nigel est probablement un exemple idéal du genre de personne qui arrive et qui est immédiatement dans le coup. Si l'on prend l'exemple de Nigel, il était techniquement un étranger, mais il était sponsorisé par Kmart [une chaîne de magasins américaine, ndlr] et au final, Kmart a bénéficié d'une grosse exposition."

"Les choses sont un peu différentes aujourd'hui. On parle de télévision, de la valeur des réseaux sociaux, des choses un peu en coulisses [...]. Au final, les gens veulent quelqu'un qui est rapide. Les gens veulent voir des dépassements. Je suis certain que nous avons cette personne. Donc cela va parler pour nous."

Lire aussi :

Grosjean souhaite un regain d'intérêt pour l'IndyCar en France

Romain Grosjean sera le troisième représentant tricolore en IndyCar cette année, aux côtés de Simon Pagenaud, titré en 2016 et vainqueur des 500 Miles en 2019, et Sébastien Bourdais, lui aussi passé par la F1 après ses quatre titres en Champ Car. Grosjean espère que son arrivée permettra de mettre un nouveau coup de projecteur sur l'IndyCar en France, à travers les diffusions des courses sur Canal+ et une présence sur les réseaux sociaux. "Je l'espère", souligne-t-il. "C'est une chaîne payante, ça limite toujours le nombre de téléspectateurs. Mais ils diffusent beaucoup de sport automobile."

"Évidemment, c'était énorme après [la victoire] de Simon aux 500 Miles d'Indianapolis. L'une des quatre plus grandes courses au monde. C'était immense. On peut toucher les gens, avec les réseaux sociaux, la chaîne YouTube, certains outils que nous avons pour toucher un large public. Je pense que nous aurons de bonnes audiences."

"J'espère que nous pourrons rendre l'IndyCar encore plus célèbre en Europe. C'est un championnat très américain, mais je suis certain que si nous sommes rapides, les gens suivront."

Avec David Malsher

partages
commentaires

Related video

Ferrari renonce finalement à intégrer l'IndyCar

Article précédent

Ferrari renonce finalement à intégrer l'IndyCar

Article suivant

Grosjean heureux de ses débuts malgré une sortie et des douleurs

Grosjean heureux de ses débuts malgré une sortie et des douleurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Dale Coyne Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud