Dixon voulait "pleurer" au premier tour à Portland

partages
commentaires
Dixon voulait
Par : Michaël Duforest
4 sept. 2018 à 12:20

Scott Dixon a fait un pas de plus vers un cinquième titre de Champion IndyCar avec sa cinquième place lors de l'épreuve de Portland, un dénouement qui semblait bien compromis dès le troisième virage de la course...

Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Sebastien Bourdais, Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan Honda, Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda, Gabby Chaves, Harding Racing Chevrolet
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda, au stand
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda, au stand

Le pilote du Chip Ganassi Racing s'est retrouvé impliqué dans le carambolage du départ, causé par un contact entre Zach Veach et James Hinchcliffe. Avec la quantité importante de poussière et de sable à l'extérieur de la piste de Portland, le Néo-Zélandais se demandait combien de pièces seraient restées fixées à sa voiture une fois la poussière retombée...

"J'avais l'impression de vouloir pleurer", explique-t-il. "Puis une fois que la poussière est retombée, j'ai vu que j'avais quatre roues, le moteur tournait toujours, et je me suis dit que ça n'était peut-être pas si mal !"

 

Dixon ne s'était pas facilité la tâche en se qualifiant au onzième rang, une position qui confirmait la tendance de la saison, où sa place moyenne en qualifications sur un circuit routier permanent était dixième. Le leader du championnat ne pouvait absolument pas éviter l'incident créé devant lui.

"Je ne pouvais aller nulle part, c'est comme ça. J'ai essayé de ralentir, j'ai glissé, je me suis fait percuter par l'arrière, assez fort d'ailleurs, et je suis allé dans les graviers. Heureusement, je me suis saisi de l'embrayage directement. Je ne pensais pas qu'il me resterait ma roue avant gauche. J'ai regardé, elle était là, j'ai mis l'électronique en mode urgence et j'ai commencé à passer la marche arrière."

"Il y avait assez de place derrière moi, j'ai demandé à l'un des membres de l'équipe de sécurité de pousser son pick-up, et je suis reparti. Je n'arrivais pas à croire que la voiture fonctionnait encore après tout ça. Je savais que ça allait être une journée assez chanceuse à partir de ce moment."

La chance a toutefois semblé le quitter lorsque, au moment de son premier arrêt sous drapeau vert, il a été pénalisé pour vitesse excessive dans la voie des stands. Mais la chance a rapidement fait son retour, puisque les leaders étaient dans leur fenêtre d'arrêt, et que Dixon a par la suite pu bénéficier des neutralisations suffisantes pour faire fonctionner une stratégie à deux arrêts.

Lire aussi :

"Malheureusement on a eu une pénalité pour vitesse excessive dans la voie des stands, et il va falloir qu'on regarde ça. J'ai été pris à 50,2 mph (au lieu de 50), c'était frustrant. Je pensais que ça allait être fini car on allait être à un tour mais heureusement les leaders étaient en train de s'arrêter, et on est resté dans le tour. On a eu de la chance avec les neutralisations, c'était une journée totalement folle."

Dans la dernière portion de la course, Dixon est reparti en quatrième position mais n'a rien pu faire face au jeune Spencer Pigot, qui l'a dépassé et relégué au cinquième rang. Une position que le Néo-Zélandais allait conserver jusqu'au bout, lui offrant une avance de 29 points au championnat sur Alexander Rossi, huitième dans l'Oregon, avant la dernière manche à Sonoma.

"C'était une belle bataille avec Pigot", continue Dixon. "On avait du mal en sortie de virage 7, et pas de vitesse de pointe. Je ne sais pas si la voiture était trop basse, surtout avec les pneus tendres, mais il nous a dépassés très facilement. Il n'utilisait même pas le push-to-pass, donc il a fait du superbe boulot. On a pu sauver une cinquième place avec une voiture amochée. C'est une de ces journées qu'il faut prendre comme étant extrêmement chanceuse."

Prochain article IndyCar
Course - Takuma Sato s'impose à Portland !

Previous article

Course - Takuma Sato s'impose à Portland !

Next article

L'IndyCar dévoile son calendrier 2019, avec Austin

L'IndyCar dévoile son calendrier 2019, avec Austin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Portland
Catégorie Course
Pilotes Scott Dixon
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions