Fin stratège, Dixon s'offre la troisième place à Indy

Scott Dixon a rallié l'arrivée des 500 Miles d'Indianapolis en troisième position, et a tout tenté pour passer le vainqueur Will Power sur la dernière relance, sans succès.

Fin stratège, Dixon s'offre la troisième place à Indy
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda passe sous le drapeau à damier
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda, Oriol Servia, Scuderia Corsa with RLL Honda, Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda, Jay Howard, Schmidt Peterson Motorsports / AFS Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda, Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet, Danica Patrick, Ed Carpenter Racing Chevrolet
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda passe sous le drapeau à damier
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda

Lorsque Scott Dixon est entré au stand sous drapeau jaune au 160e tour de piste (40 boucles avant le drapeau à damier), le bon sens aurait pu faire croire qu'il n'avait aucune chance de terminer la course sans un arrêt supplémentaire. Mais évidemment, en termes d'économie d'essence, impossible n'est pas Scott Dixon !

Le Néo-Zélandais a géré son rythme lors de la relance, et s'est retrouvé juste devant Will Power après l'arrêt de l'Australien en fin d'épreuve. Le pilote Penske a alors dépassé son rival de chez Ganassi, qui continuait d'économiser à un rythme soutenu. Le drapeau jaune du 189e tour, pour la sortie de Tony Kanaan, aurait alors pu tout changer.

Dixon se retrouvait alors en cinquième position, derrière Power donc, mais également derrière le trio composé d'Oriol Servià, Stefan Wilson et Jack Harvey, tous sur la même stratégie que le Néo-Zélandais. La seule différence étant leur stock de carburant, bien plus entamé que celui de la monoplace #9... Dixon a alors tenté de dépasser Will Power au restart, sachant pertinemment que la course pouvait se jouer là, mais n'a pas réussi à disposer de suffisamment d'accélération, comme sur chaque relance.

"La première et la deuxième vitesse ne semblaient pas être au niveau du rythme des autres", explique-t-il. "En première on arrivait au rupteur, et en deuxième je n'avançais pas, elle était beaucoup trop longue. On a perdu beaucoup de places dans cette situation, mais la voiture était bonne, constante, bonne dans le trafic."

Scott Dixon a passé la majorité de son temps en fin de top 10 ce dimanche, descendant même à la 14e place un instant, mais c'est bien lui qui s'adjuge la place de meilleur pilote Honda, après avoir dû s'incliner face à Ed Carpenter pour la deuxième position finale. Un résultat qu'il attribue à son équipe, et à ce coup de poker finement joué.

"C'était difficile de dépasser, donc pour moi, tout le mérite revient à l'équipe. Ils ont fait du superbe travail pour réussir cette stratégie. Je pense qu'on s'est trouvé dans une bonne position à la fin. On essayait de voir si on économisait où si on allait à fond en espérant une neutralisation. C'est pour ça que j'ai laissé passer Will. Quelques gars n'ont pas réussi à terminer avec l'essence, c'était clairement intéressant."

Connaissant les qualités du vainqueur de l'Indy 500 2008, ça n'a pas été une grande surprise que de constater qu'il fut le seul à pouvoir parcourir 100 miles (160 km) avec un seul plein...!

partages
commentaires
Carpenter regrette d'avoir joué la consommation pendant l'Indy 500
Article précédent

Carpenter regrette d'avoir joué la consommation pendant l'Indy 500

Article suivant

Examen de passage mitigé pour la nouvelle monoplace à Indy

Examen de passage mitigé pour la nouvelle monoplace à Indy
Charger les commentaires