IndyCar
08 août
Postponed
28 août
Événement terminé
12 sept.
Événement terminé
C
Grand Prix d'Indianapolis 2
02 oct.
Prochain événement dans
8 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours

Fast Friday - Daly en tête, coup dur pour Kaiser et Juncos

partages
commentaires
Fast Friday - Daly en tête, coup dur pour Kaiser et Juncos
Par :

Conor Daly a frappé fort avec le meilleur temps du Fast Friday (et du mois de mai), alors que derrière, on se gratte la tête à moins de 24 heures des qualifications...

L'Américain Conor Daly a profité d'une très bonne aspiration dans les dernières minutes de cette quatrième journée d'essais pour dépasser les 231 mph, avec un tour à la moyenne vertigineuse de 231,704 mph (372,891 km/h). Les pilotes disposaient également d'environ 50 chevaux supplémentaires, grâce au nouveau niveau de boost, augmenté pour les qualifications de ce week-end.

Son équipier Marco Andretti a terminé au deuxième rang après avoir mené durant la quasi totalité de la journée. Mais ce qui est évidemment le plus intéressant se situe du côté des vitesses réalisées sans aspiration. Il faut pour cela franchir la ligne à plus de huit secondes d'intervalle avec la voiture qui vous précède.

À ce petit jeu qui simule parfaitement les qualifications, c'est une nouvelle fois le Ed Carpenter Racing qui a tiré son épingle du jeu, avec le meilleur temps pour Ed Jones. L'Émirati est le seul à avoir dépassé les 230 mph (370 km/h) seul en piste, et il devance son équipier Ed Carpenter. Le troisième pensionnaire de l'équipe, Spencer Pigot, est quant à lui dernier de la liste sans aspiration, mais son équipe a confirmé qu'il avait dépassé les 230 mph également lors de l'un de ses tours, qui n'a pas été comptabilisé car la voiture le précédant avait ralenti dans la ligne droite, laissant passer l'écart sous les huit secondes requises. 

Lire aussi:

C'est évidemment du côté des voitures les moins rapides qu'il est intéressant de jeter un oeil, seules les 33 monoplaces les plus rapides se qualifiant pour les 500 Miles. Si l'on occulte Pigot, les rookies Ben Hanley et Patricio O'Ward (qui a repris la piste après son crash d'hier) sont les deux moins bons au classement sans aspiration.

La 34e place serait occupée par Sage Karam, qui a confié ne pas se sentir du tout à l'aise au volant de sa monoplace aujourd'hui. Le 33e temps serait à l'actif de Max Chilton et le 32e... pour Fernando Alonso.

Le pilote espagnol a pu reprendre la piste pour la première fois depuis son crash de mercredi, mais n'a jamais semblé en mesure de pouvoir extraire énormément de performance de sa machine. Il a réussi à décoller quelque peu du fond du classement au général, mais ses chronos sans aspiration risquent de donner quelques sueurs froides à McLaren pour ce week-end qualificatif...

Des sueurs froides, il y en a également eu du côté du Juncos Racing. L'écurie est arrivée à Indianapolis après la défection de ses deux sponsors principaux et avec une monoplace vierge de tout partenaire. Kyle Kaiser s'est régulièrement montré comme ayant largement la vitesse pour se qualifier pour la course, mais le pilote américain a tapé le mur dans les premières heures de Fast Friday.

 

S'il n'était pas blessé, la question se posait alors de savoir si l'écurie disposait de suffisamment de pièces pour pouvoir engager un nouveau châssis, le principal ayant été endommagé dans l'accident.

Une grande majorité du peloton s'engage dans l'inconnue avant les qualifications de ce samedi, les conditions de vendredi ayant posé plus de questions que donné de réponses. Bon nombre de pilotes et d'ingénieurs ont en effet été surpris par une perte de performance lorsque les conditions ont commencé à se réchauffer en milieu de journée, et l'on risque d'assister à quelques moments forts en fin de journée ce samedi...

C'est en effet demain que les positions 10 à 30 seront connues, ainsi que les qualifiés pour le Fast 9. Pour les pilotes classés de la 31e à la 36e place, ils devront s'affronter dans une séance dimanche, où ils s'élanceront l'un après l'autre pour tenter de décrocher l'une des trois dernières places sur la grille de départ de la 103e édition des 500 Miles d'Indianapolis, dimanche prochain.

Du côté des pilotes français, Simon Pagenaud a terminé septième du général et cinquième sans aspiration, alors que Sébastien Bourdais est lui 15e du général et 12e sans aspi. Le Manceau avait très bien débuté sa semaine en réglages de course, avec deux sixième places et une quatrième position jeudi.

United States 500 Miles d'Indianapolis - Fast Friday

Cla Pilote Teams Tours Temps Gap Mph
1 United States Conor Daly Andretti Autosport 57 38.8426   231.704
2 United States Marco Andretti Andretti Herta Autosport with Marco & Curb-Agajani 42 38.9862 0.1436 230.851
3 Japan Takuma Sato Rahal Letterman Lanigan Racing 54 39.0024 0.1598 230.755
4 United States Spencer Pigot Ed Carpenter Racing 25 39.0504 0.2078 230.471
5 United States Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport 43 39.0513 0.2087 230.466
6 United States Ed Carpenter Ed Carpenter Racing 26 39.0696 0.2270 230.358
7 France Simon Pagenaud Team Penske 15 39.0750 0.2324 230.326
8 United States Charlie Kimball Carlin 36 39.0812 0.2386 230.290
9 United States Josef Newgarden Team Penske 42 39.0827 0.2401 230.281
10 United Arab Emirates Ed Jones Ed Carpenter Racing 17 39.1124 0.2698 230.106
11 Australia Will Power Team Penske 38 39.1200 0.2774 230.061
12 Brazil Tony Kanaan A.J. Foyt Enterprises 21 39.1285 0.2859 230.011
13 United States Sage Karam Dreyer & Reinbold Racing 43 39.1420 0.2994 229.932
14 United States Alexander Rossi Andretti Autosport 46 39.1512 0.3086 229.878
15 France Sébastien Bourdais Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan 50 39.1527 0.3101 229.869
16 New Zealand Scott Dixon Chip Ganassi Racing 54 39.1562 0.3136 229.849
17 United States Zach Veach Andretti Autosport 48 39.1627 0.3201 229.811
18 Brazil Helio Castroneves Team Penske 49 39.1838 0.3412 229.687
19 United States Santino Ferrucci Dale Coyne Racing 30 39.2025 0.3599 229.577
20 Sweden Marcus Ericsson Arrow Schmidt Peterson Motorsports 39 39.2137 0.3711 229.512
21 United Kingdom Jack Harvey Meyer Shank Racing with Arrow SPM 44 39.2215 0.3789 229.466
22 United States Graham Rahal Rahal Letterman Lanigan Racing 41 39.2244 0.3818 229.449
23 Australia James Davison Dale Coyne Racing with Byrd and Belardi 34 39.2380 0.3954 229.369
24 Spain Fernando Alonso McLaren Racing 77 39.2451 0.4025 229.328
25 United States Colton Herta Harding Steinbrenner Racing 26 39.2852 0.4426 229.094
26 United States J.R. Hildebrand Dreyer & Reinbold Racing 29 39.3458 0.5032 228.741
27 Brazil Matheus Leist A.J. Foyt Enterprises 34 39.3590 0.5164 228.664
28 Spain Oriol Servià Team Stange Racing with Arrow Schmidt Peterson 47 39.3736 0.5310 228.580
29 Canada James Hinchcliffe Arrow Schmidt Peterson Motorsports 51 39.3770 0.5344 228.560
30 Sweden Felix Rosenqvist Chip Ganassi Racing 64 39.3927 0.5501 228.469
31 United Kingdom Pippa Mann Clauson-Marshall Racing 38 39.4272 0.5846 228.269
32 United Kingdom Jordan King Rahal Letterman Lanigan Racing 56 39.4658 0.6232 228.046
33 United Kingdom Max Chilton Carlin 51 39.5470 0.7044 227.577
34 Mexico Patricio O'Ward Carlin 38 39.5581 0.7155 227.513
35 United Kingdom Ben Hanley DragonSpeed 81 39.7059 0.8633 226.667
36 United States J.R. Hildebrand Dreyer & Reinbold Racing 5 39.7284 0.8858 226.538
37 United States Kyle Kaiser Juncos Racing 1 1'09.3212 30.4786 129.830

 

Pas de panique pour McLaren malgré le temps perdu pour Alonso

Article précédent

Pas de panique pour McLaren malgré le temps perdu pour Alonso

Article suivant

Alonso admet un peu d'inquiétude avant les qualifications

Alonso admet un peu d'inquiétude avant les qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Catégorie Fast Friday
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Auteur Michaël Duforest