Grosjean "amer" après son crash à Indianapolis

Romain Grosjean, qui participait à ses premiers 500 Miles d'Indianapolis, s'est dit "amer" après l'accident qui l'a mis hors course, juste après le 100e tour.

Romain Grosjean, Andretti Autosport Honda, en session d'autographes

Ce dimanche, Romain Grosjean a pris le départ de ses premiers 500 Miles d'Indianapolis, après une qualification très satisfaisante au neuvième rang. À l'extérieur de la troisième ligne, le Français était le mieux classé des pilotes Andretti au départ des 200 tours. Dans une épreuve marquée par plusieurs accidents, l'ancien pilote Haas se maintenait dans le top 10, avant de dégringoler lors de la deuxième relance.

Mais sa course allait prendre fin au 106e tour, quand Grosjean perdait son Andretti et allait glisser dans la barrière du virage 2, en tapant par l'arrière. L'ancien pilote de Formule 1 avait l'air très essoufflé à la radio alors qu'il s'excusait auprès de son ingénieur, avant d'être contrôlé par les secours et déclaré apte à rejoindre le centre médical du Speedway. Après son passage devant le médecin, le pilote de la voiture #28 rassurait au micro d'IndyCar Radio. "Tout va bien, tout va bien, juste déçu de finir de cette façon. Que s'est-il passé ? Aucune idée. J'ai perdu le train arrière, sans aucun signe avant-coureur."

"Deux gars ont été surpris dans ce virage [Rinus VeeKay de Ed Carpenter Racing au 39e tour et Callum Ilott de Juncos Hollinger Racing au 69e tour]. C'était un virage où ma voiture était plutôt bonne sur toute la course. Donc je ne sais pas ce qui s'est passé. Je n'ai rien essayé de différent. J'étais derrière Marco [Andretti, son coéquipier], j'économisais beaucoup de carburant et j'étais content de l'équilibre. Donc je ne sais pas. Nous allons essayer d'analyser et de comprendre, puis de passer à autre chose."

À la question de savoir s'il avait apprécié son mois de mai (Grosjean a terminé 17e au Grand Prix d'Indianapolis, alors qu'il y avait signé deux podiums l'an dernier), le pilote de 35 ans a répondu : "Pour l'instant, je suis un peu amer parce que ce n'est pas la façon dont je voulais terminer la course, vraiment. Je voulais faire une bonne course. Nous n'avons pas fait un bon arrêt aujourd'hui, et je ne sais pas ce qui se passait sur la carte [moteur] au redémarrage, mais j'ai senti que j'étais très limité au niveau de la puissance, j'ai continué à perdre des positions à chaque relance. Je dois comprendre cela, je dois comprendre ce que nous pouvons faire de mieux, et je dois comprendre pourquoi j'ai fait un tête-à-queue, et revenir plus fort la semaine prochaine et la semaine suivante."

Grosjean aura l'opportunité de se refaire dès le week-end prochain lors du Grand Prix de Detroit, disputé sur son circuit urbain. Sa prochaine course sur ovale aura lieu dans l'Iowa, le 23 juillet.

Lire aussi :

partages
commentaires

Ericsson vainqueur de l'Indy 500 : "Je suis tellement heureux !"

Pagenaud "super fier" à Indianapolis malgré un sprint final manqué