Grosjean en pole : "Comme être vivant à nouveau"

Auteur de la pole au Grand Prix d'Indianapolis, sa troisième épreuve d'IndyCar, Romain Grosjean a retrouvé des sensations qu'il n'avait plus connu depuis longtemps.

Romain Grosjean a signé ce vendredi, au volant de sa monoplace à moteur Honda du Dale Coyne Racing, sa toute première pole position en IndyCar, pour sa troisième épreuve dans la discipline, qu'il découvre en ce début d'année. Ce résultat fait suite à neuf saisons complètes en Formule 1 lors desquelles il a réalisé, comme meilleure qualification, une deuxième place au Grand Prix de Hongrie 2012 avec Lotus.

Sa dernière pole remontait à 2011, lorsqu'il courait dans le championnat GP2 (devenu depuis la Formule 2). En F1 ses meilleures années en termes de résultats ont été concentrées entre 2012 et 2013, saisons lors desquelles il a signé neuf de ses dix podiums. S'il a connu de "petits succès" chez Haas, il a reconnu après sa pole position à Indianapolis que pouvoir se battre pour la victoire lui procurait un plaisir différent.

"Vous savez, même au cours des dernières années qui ont été difficiles au niveau des résultats, je prends l'exemple de l'Allemagne l'an passé où j'ai terminé neuvième, avec la Haas, c'était assez spécial. L'Allemagne en 2018 également, nous étions autour de la 12e place après le dernier Safety Car. Je suis remonté pour finir sixième ou quelque chose comme ça dans les 10 derniers tours. C'était assez cool. Même si vous ne gagnez pas, vous avez cette sensation."

Lire aussi :

"Les jours que j'avais complètement oubliés, c'est quand vous abordez un week-end de course avec des papillons [dans le ventre] parce que vous savez que si vous faites tout bien, vous pouvez finir en pole ou essayer de gagner la course. C'est assurément quelque chose que je n'ai pas eu l'opportunité de faire ces dernières années."

Romain Grosjean est resté "sans voix" au moment d'apprendre que sa dernière pole datait d'il y a 3361 jours. "10 ans, ça sonne mieux !", a-t-il lancé avant d'ajouter : "Vous savez, si vous gagnez dans chaque catégorie dans laquelle vous courez avant, mais qu'une fois en Formule F1 vous n'avez pas la meilleure voiture, il est très improbable de gagner des courses."

"J'ai eu de la chance tôt dans ma carrière de disposer de bonnes Lotus et d'être sur la première ligne, en troisième position, c'était super. Mais évidemment, il y avait la Red Bull de Sebastian Vettel à ce moment-là et elle était juste à un autre niveau. Ça fait du bien d'être en IndyCar, dans un peloton ou tout le monde à une chance de le faire. Je pense que l'équipe entière a fait du super travail aujourd'hui, même avec Ed Jones [huitième] qui a fait de bonnes qualifs. J'en suis heureux."

À la question de savoir ce qu'il ressentait face au fait d'être compétitif, le Français de répondre : "C'est comme être vivant à nouveau... Beaucoup de gens m'ont demandé comment je me suis senti quand j'ai vu la première course de Formule 1 de la saison, et que je n'y étais pas. J'ai dit : 'Les gars, le chapitre est terminé pour moi. J'ai passé un bon moment, désormais je veux autre chose, c'est ce que je suis venu chercher'."

"J'aime l'ambiance entre les pilotes, j'aime les circuits. Les voitures sont amusantes à piloter. On peut faire des choses sympa. Je suis vraiment heureux. Sur le plan familial, c'est une année un peu difficile parce que je suis assez loin d'eux. Nous savions ce qui allait se passer cette année avant de prendre des décisions pour l'avenir. Je suis plus heureux, je l'ai dit plusieurs fois ; je suis plus heureux que je ne l'ai été depuis très longtemps."

partages
commentaires
Romain Grosjean en pole pour sa 3e course en IndyCar !
Article précédent

Romain Grosjean en pole pour sa 3e course en IndyCar !

Article suivant

Grosjean a vite été à l'aise sur le circuit typé F1 d'Indianapolis

Grosjean a vite été à l'aise sur le circuit typé F1 d'Indianapolis
Charger les commentaires