Grosjean pourrait finalement rouler sur un ovale

Dale Coyne a confirmé à Motorsport.com que son équipe peut utiliser sa place supplémentaire pour l'Indy 500 lors de l'épreuve de Gateway, si Romain Grosjean décide de se lancer en course sur ovale en IndyCar.

Grosjean pourrait finalement rouler sur un ovale

L'ex-pilote de Formule 1 Romain Grosjean doit pour le moment participer aux 13 épreuves routières et urbaines de la saison 2021 d'IndyCar. Exit donc la double manche sur le Texas Motor Speedway et les 500 Miles d'Indianapolis. 

Cependant, l'épreuve de Gateway retient son attention. Disputée sur un ovale de 1,25 mile, son profil est bien différent du Texas ou de l'Indianapolis Motor Speedway. À tel point que Grosjean ne fait pas une croix sur une participation à cette manche. 

Lire aussi :

"Nous n'en avons pas encore vraiment parlé", a-t-il ainsi avoué. "Je pense qu'il y a de grandes chances que je veuille la faire. Mais attendons de voir comment les premières courses se dérouleront, ensuite nous évaluerons cela." 

Contacté par Motorsport.com, Dale Coyne a de son côté confirmé que l'équipe ferait rouler Grosjean et Pietro Fittipaldi – ainsi qu'Ed Jones, avec la voiture DCR with Vasser Sullivan – à Gateway si le premier se laissait tenter par l'ovale. Coyne et Rick Ware ont également l'intention d'engager une voiture en plus à l'Indy 500, probablement confiée à James Davison.

En attendant, l'avenir de Grosjean est déjà scruté. Alors que le Franco-Suisse ne s'est engagé que pour la saison 2021 en IndyCar, beaucoup spéculent sur le fait qu'il pourrait rejoindre le Championnat du monde d'Endurance dans le futur. Questionné sur ce qui le ferait rester en IndyCar en 2022, Grosjean est resté vague : "C'est une bonne question, je ne peux pas y répondre directement."

"Je peux seulement dire que si j'apprécie mon séjour aux USA, que je peux faire un bon travail, que je sens que j'ai envie de faire cela [...] je resterai certainement. Mais à l'heure actuelle, c'est un défi dans beaucoup d'aspects. La catégorie est nouvelle, il y a de nombreux voyages, ma famille est en Europe [...] Mais je suis prêt à essayer."

"J'ai 35 ans donc j'ai encore un peu de temps pour courir. Scott [Dixon] a 40 ans, Will Power aussi, Sébastien [Bourdais] en a 42 et ils sont toujours très compétitifs. Je crois que j'ai encore quelque années devant moi. Donc si je me plais ici, ce que je cherche, je pourrais rester."

Avec Sylvain Gauthier

partages
commentaires
Fittipaldi remplaçant de Grosjean... pour les ovales !

Article précédent

Fittipaldi remplaçant de Grosjean... pour les ovales !

Article suivant

L'approche analytique de Bourdais, un atout pour son équipe

L'approche analytique de Bourdais, un atout pour son équipe
Charger les commentaires