IndyCar - Bilan saison : Sous l'emprise de Penske !

Dauphin du champion IndyCar à trois reprises, entre 2010 et 2012, l'Australien Will Power a réussi en 2014 à s'adjuger le titre, au bout d'une saison passionnante, et marquée de son empreinte par le Team Penske

Dauphin du champion IndyCar à trois reprises, entre 2010 et 2012, l'Australien Will Power a réussi en 2014 à s'adjuger le titre, au bout d'une saison passionnante, et marquée de son empreinte par le Team Penske.

Avec des pilotes finalement 1er (Power), 2e (Helio Castroneves) et 4e (Juan Pablo Montoya) du championnat, l'écurie du capitaine Roger Penske a réussi un carton presque plein sur la saison 2014 d'IndyCar.

Mais lors de la course qui compte le plus, les 500 miles d'Indianapolis, c'est une monoplace Andretti Autosport qui s'était adjugé le succès ! Ryan Hunter-Reay apportant une première victoire américaine à Indianapolis depuis 2006, et le triomphe de Sam Hornish Jr... pour Penske !

Une 98e édition de l'Indy 500 qui marquait la fin d'un mois de mai historique, avec la première édition du Grand Prix d'Indianapolis, épreuve disputée sur le circuit routier du Speedway. Et avec à la clé la victoire pour Simon Pagenaud, qui a depuis signé pour le Team Penske en vue de la saison 2015.

Penske qui a ramené avec succès Juan Pablo Montoya en IndyCar, le Colombien parvenant à s'imposer sur l'ovale de Pocono, pour ainsi s'adjuger sa première victoire sur une piste ovale depuis la saison 2000 ! Une saison qui lui avait permis d'accéder à la Formule 1, avec l'équipe Williams.

Mais si la main mise du Team Penske sur cette saison est bien réelle, les deux autres équipes fortes du championnat ne sont pas en reste. Avec une victoire à Indianapolis, l'équipe Andretti Autosport avait d'ores et déjà réussi sa saison avant même la mi-championnat ! Ryan Hunter-Reay sera sans surprise celui qui porta le pavillon Andretti avec une 6e place finale au championnat, 2 positions devant son équipier Carlos Muñoz, meilleur rookie.

Avec un changement de motoriste, passant de Honda à Chevrolet, le début de campagne du Chip Ganassi Racing était plus que poussif. Mais dès la mi-saison, les monoplaces rouges de Scott Dixon et Tony Kanaan étaient à nouveau présentes aux avant-postes, le Néo-Zélandais parvenant à user de sa science de la stratégie pour s'octroyer deux bouquets, à Mid-Ohio et à Sonoma.

Kanaan était lui le pilote dominateur sur ovale cette saison, mais la stratégie le privait du succès à l'Iowa Speedway et à Pocono. Heureusement, le vainqueur des 500 miles d'Indianapolis 2013 parvenait à s'imposer lors de la finale à Fontana, et à poursuivre la tradition de succès de la monoplace n°10 !

La saison 2014 d'IndyCar aura finalement tenu toutes ses promesses, avec une nouvelle saison de course rugueuse mais passionnante, tout au long du championnat. On en redemande en 2015, avec la présence de deux kits aérodynamiques différents dès la deuxième manche du championnat, à St Petersburg !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar
Pilotes Juan Pablo Montoya
Équipes Chip Ganassi Racing , Williams , Team Penske , Andretti Autosport
Type d'article Actualités