Course - Rossi domine depuis la pole, comme en 2018

partages
commentaires
Course - Rossi domine depuis la pole, comme en 2018
Par :
15 avr. 2019 à 08:24

Alexander Rossi a parfaitement maîtrisé la course de Long Beach pour aller chercher sa deuxième victoire consécutive sur ce circuit, en reléguant Josef Newgarden à 20 secondes.

Au départ, Scott Dixon a laissé penser qu'il pourrait dépasser l'Américain, se plaçant dans son sillage pour tenter de le déborder au premier virage, mais l'auteur de la pole a parfaitement occupé la piste pour empêcher son rival de prendre la tête. La monoplace du Chip Ganassi Racing s'est donc postée dans le sillage de Alexander Rossi, suivie par les Penske de Will Power et Josef Newgarden.

Simon Pagenaud a raté son départ, perdant deux positions au profit de Graham Rahal et Ryan Hunter-Reay, qui étaient les deux seuls pilotes parmi le groupe de tête à avoir opté pour un départ avec les gommes les plus dures.

Lire aussi:

La piste étroite de Long Beach a causé le premier incident à l'arrière du peloton, où un accrochage entre Spencer Pigot, Marcus Ericsson et Jack Harvey a laissé ce dernier garé sur le rond point emblématique du circuit. La voiture de sécurité a été contrainte de sortir, et Matheus Leist, également impliqué dans l'accrochage, est rentré aux stands. Ericsson a été jugé responsable de l'incident et pénalisé d'un drive-through.

La course a été relancée à la fin du quatrième tour et Dixon a pris l'aspiration de Rossi pour tenter une attaque similaire à celle du départ, que le pilote Andretti  a contrée de la même manière, gardant ainsi la tête de la course.

Rossi a alors aligné les meilleurs tours en course et forcé Dixon à utiliser le push-to-pass pour garder un écart inférieur à deux secondes. Au dixième tour, Power était à trois secondes de Dixon et possédait une avance de deux secondes sur Newgarden. Ce dernier n'avait pas de marge sur le duo composé de Rahal et Hunter-Reay, en lutte pour la cinquième place.

Power à la faute à cause de ses freins

Rossi a été le premier à plonger dans la voie des stands pour changer de gommes, suivi dans le même tour par Dixon. Power s'est arrêté un tour plus tard et en a profité pour prendre la deuxième place à Dixon, tandis que Newgarden s'est arrêté un tour après son coéquipier. 

Après cette salve d'arrêts, Rossi possédait six secondes d'avance sur Power, qui devait retenir Dixon, Rahal et Hunter-Reay, ces deux derniers ayant chaussé les gommes tendres à flanc rouge. Dixon a profité du dépassement d'un retardataire pour se placer dans l'aspiration de la Penske, qui avait déjà montré au tour précédent des soucis au freinage. Cette fois, Power a retardé son freinage et terminé sa course dans l'échappatoire du premier virage. Il est reparti en huitième position.

 

Au moment où le cap de la mi-course a été franchi, Rossi possédait 10 secondes d'avance sur Newgarden, en tête du groupe dans lequel se trouvaient aussi Dixon, Rahal et Hunter-Reay, et sous la pression des trois hommes.

Colton Herta, jusqu'ici candidat à une arrivée dans les dix premiers, est allé percuter le mur après avoir perdu le contrôle sur un vibreur, et la voiture n'était pas réparable. C'est son deuxième abandon consécutif après celui de Barber sur problème mécanique, et il n'a donc pas vu l'arrivée d'une course depuis sa victoire à Austin.

Un arrêt catastrophique pour Dixon

Au 54e tour, Hunter-Reay s'est arrêté pour chausser un nouveau train de gommes tendres, en même temps que Rahal, Takuma Sato et Marco Andretti. Rossi n'a pas voulu risquer de tout perdre sur une éventuelle neutralisation et a effectué son changement de pneus au 56e tour, tout comme Dixon. Pour ce dernier, c'était le scénario catastrophe avec un tuyau d'essence récalcitrant qui l'a fait s'immobiliser près de 20 secondes à son emplacement et ressortir cinquième.

Le Néo-Zélandais a mis la pression sur Hunter-Reay à partir du 70e tour et l'Américain a finalement été contraint de passer en mode économie, ce qui a permis à Dixon de passer. Revenu dans le sillage de Rahal dans le dernier tour et bénéficiant du push-to-pass, Dixon a tenté de doubler Rahal dans la longue ligne droite opposée mais s'est fait tasser dans le mur par ce dernier. 

 

Il s'est alors plaint d'avoir été bloqué de manière illégale par Rahal, ce qu'a également pensé la direction de course, infligeant à Rahal une pénalité qui a offert le podium à Dixon. 

Devant, Rossi a vécu une fin de course tranquille, augmentant son écart sur Newgarden pour franchir la ligne d'arrivée avec 20 secondes de marge sur le pilote Penske. Hunter-Reay a terminé cinquième devant les Penske de Pagenaud et Power, Sato, ainsi que James Hinchcliffe et Felix Rosenqvist, meilleur rookie du jour, qui complètent le top 10.

Résultats de la course :

 

Article suivant
Qualifs - Alexander Rossi en pole !

Article précédent

Qualifs - Alexander Rossi en pole !

Article suivant

Ericsson sur ovale : "Très différent de tout ce que j'ai piloté"

Ericsson sur ovale : "Très différent de tout ce que j'ai piloté"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Auteur Emmanuel Touzot