Newgarden salue les progrès de Chevrolet après le test à Indianapolis

Auteur du meilleur temps des essais organisés la semaine dernière, Josef Newgarden sent que Chevrolet a amélioré son moteur mais ignore si cela sera suffisant pour rivaliser avec Honda aux 500 Miles d'Indianapolis.

Newgarden salue les progrès de Chevrolet après le test à Indianapolis

La saison 2021 d'IndyCar ne débute que cette semaine, à Barber, mais les pilotes ont déjà fait deux jours d'essais à Indianapolis la semaine dernière, pour préparer les 500 Miles. Après une première journée marquée par le gros accident de Rinus VeeKay, qui s'est fracturé un doigt, Josef Newgarden a signé le meilleur temps vendredi, devant trois anciens vainqueurs de la course, Takuma Sato, Juan Pablo Montoya et Scott Dixon.

Will Power a réalisé le septième temps, trois positions devant Hélio Castroneves, qui aura un programme de six courses dans le championnat cette année. Simon Pagenaud a pris la 11e place, deux positions devant Colton Herta, et Sébastien Bourdais a signé le 26e temps, tandis que Romain Grosjean était absent puisque les ovales ne figurent pas à son programme.

Lire aussi :

Le meilleur temps de Newgarden et le troisième de Montoya, de retour à Indianapolis cette année, sont une nouvelle encourageante pour Chevrolet après le quadruplé de Honda dans l'édition 2020. Newgarden sent les progrès du motoriste américain et espère qu'il pourra se mesurer à son rival cette année.

"Je pense que Chevy a fait un excellent travail, également mis en avant par Juan", a déclaré le pilote Penske. "Je pense que les pilotes McLaren sont rapides. On est plutôt satisfait. Je pense qu'ils ont vraiment progressé, et c'était nécessaire durant cette intersaison. On a tous progressé, l'équipe comme Chevrolet, on a regardé nos faiblesses. Je pense qu'il y avait des choses à faire sur tous les plans. Ils ont vraiment progressé. On a fait de gros efforts, je pense qu'on a trouvé des choses intéressantes."

"C'est dur maintenant, les progrès possibles sont très faibles. Je pense qu'on a réussi à en faire pas mal, ce qui est impressionnant après une période si longue [à utiliser le V6 bi-turbo, lancé en 2012]."

Les moteurs ont une importance capitale sur les ovales mais malgré les progrès constatés, Newgarden ignore si Chevrolet sera au niveau de Honda cette année : "C'est dur à dire. [Le moteur] semble encore plus [puissant] cette année, c'est ce que je dirais à ce stade. Quelqu'un pourrait évidemment avoir une grosse avance quand le mois de mai arrivera. C'est possible. Mais je dirais qu'on a l'air d'en avoir encore plus que l'an dernier. Nous sommes tous satisfaits... Le spectacle sera intéressant pour tout le monde."

Plusieurs inconnues demeurent, notamment sur la consommation. "On n'a pas fait beaucoup de roulage à l'économie", a précisé Newgarden, qui estime que ces deux jours d'essais n'ont pas suffi à effacer tous les doutes : "Je pense qu'il y a encore des questions qui ne trouveront leur réponse qu'au mois de mai. On a essayé de vérifier des choses plus importantes au niveau de l'équipe. Chevy a plus de main d'œuvre que nous chez Team Penske. Après un tel test, il y aura un débriefing avec eux. On donne tout. Selon les premières informations, je pense qu'on sera bien placé."

Avec David Malsher-Lopez

partages
commentaires

Related video

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Article précédent

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Article suivant

Alonso incertain sur son avenir à Indianapolis

Alonso incertain sur son avenir à Indianapolis
Charger les commentaires